Naruto :: Follow The Hero Index du Forum
Naruto :: Follow The Hero
Forum RPG Francophone
 
Naruto :: Follow The Hero Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: ~ Emiko Anakima ~ ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Naruto :: Follow The Hero Index du Forum -> Hors Rôle Play -> Corbeille
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Emiko Anakima
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 13 Sep - 23:06 (2007)    Sujet du message: ~ Emiko Anakima ~ Répondre en citant

Nom : Anakima


Prénom : Emiko


Surnom : Emi’


Age : 17 ans


Grade : Vagabonde (niveau Jounin)


Village : Taki no Kuni


Description physique : Emiko est une jeune fille tout ce qu’il y a de plus jolie…
De petite taille son corps est svelte, gracieux et harmonieusement proportionné.
Sa silhouette menue aux courbes plus que généreuses qu’elle ne recouvre que partiellement la rend extrêmement désirable… même si là n’est pas l’effet recherché…
Elle possède des cheveux plutôt courts, coupé de sa main, donc inégalement, variant entre le violet et le rose, qui reflètent merveilleusement bien la lumière environnante.
Cette chevelure aux milles reflets est à la fois soyeuse et brillante, recouvrant en partie son œil gauche…
D’ailleurs tant que nous en sommes à ses yeux, ils sont d’une bien étrange couleur rouge mais restent le plus souvent inexpressif de par sa propre volonté…
Toutefois si une émotion trop intense et inattendue la submerge, il devient d’une simplicité enfantine de lire en eux son ressentit.
Ses prunelles brillent donc d’une lueur étrange et indéfinissable, et ressortent d’autant plus que son teint est nacré, sa peau laiteuse et ses cils naturellement recourbés. 
Ses traits des plus plaisants, sa bouche vermeille et parfaitement dessinée, son petit nez bien droit, ses sourcils fins, … rendent son visage des plus attrayants…
Mais son indéniable beauté ne réside par uniquement en cela… car son corps à l’image de toute sa personne donne l’impression d’avoir était minutieusement travaillé et peaufiné avec attention par un artiste sculpteur très talentueux…
Son maintien naturel et digne, son charme incontestable, ainsi que ce voile de mystère qui semble l’entourer donne l’impression qu’elle est totalement insaisissable… indomptable même… ce qu’intensifie encore son regard à la fois triste et mélancolique mais également plein de détermination et d’opiniâtreté…
Elle détient, en outre, une aura envahissante d’où émane une douceur certaine et qu’elle ne peut, malgré elle, dissimuler, et une grande fragilité, auxquelles s’oppose une volonté de fer…
Son aspect est donc globalement celui d’une frêle et vulnérable petite adolescente, mais il ne faut pas se fier aux apparences car son corps à subit un entraînement intensif qui l’a rendu incroyablement résistant.
Passons maintenant aux tenues (enfin si on peut les appeler comme cela) que revêt cette charmante kunoichi… 
Elle porte généralement des robes assorties à son physique, suffisamment courtes pour lui permettre de se mouvoir avec aisance et de supporter la chaleur suffocante de Taki no Kuni.
Elle dissimule les parties les plus intimes de son corps mais dévoile le reste sans problème.
Etant donné qu'elle ne sort que très rarement, cela ne la gêne nullement, les seuls à la voir étant les résidents du domaine...
Appréciant les vêtements qui sortent de l’ordinaire, elle ne cesse d’innover et ne se cantonne pas à la « mode » de son époque…
En signes distinctif, elle accroche à ses mèches un grand et large ruban… et se bat avec un long bâton violet lui servant plus à la défense qu’à l’attaque mais qu’elle manie avec une dangereuse habileté…
Dernière précision : on la qualifie volontiers d’attirante, voir même de sexy (on se demande pourquoi… ^_^’ )


Description mentale : Emiko peut sembler à première vue froide et distante mais ce n’est qu’une façade dissimulant ses doutes et servant à la protéger.
En effet, ce n’est qu’un masque qu’elle prend au sortir de chez elle, car c’est en réalité une personne sensible à l’extrême, empathique et mentalement assez vulnérable, même si elle ne montre qu’assurance et volonté.
On pourrait la dire assez sauvage voir même inaccessible, mais lorsque quelqu’un réussit à percer cette carapace, à faire tomber ses multiples barrières, il la découvre sous un tout autre aspect…
Docile, résignée à l’avenir que lui réserve son clan…
Néanmoins, elle a réussi à se forger un certain caractère et n’accepte l’autorité que de la part de son père et des autres chefs de son clan.
Mais si elle cache habilement son ressentit elle ne se prive pas pour dire lorsque quelque chose ne lui plaît vraiment pas…
Peu loquace d’ordinaire, elle apprécie le silence qui lui permet de méditer tranquillement, chose qu’elle fait très couramment… car la jeune fille est pleine d’interrogations existentielles malgré son jeune âge…
D'ailleurs, lors qu'elle se croit seule et tranquille, il n'est pas rare de l'entendre chanter, de sa voix bénit des Dieu qui semble provenir d'un autre monde tant elle enchanteresse...
Chanter est pour elle le moyen le plus efficace de se détendre et de se calmer et ce depuis sa plus tendre enfance...
Nous pourrions aussi citer ses multiples qualités : calme, posée, réfléchie, intelligente, perspicace, généreuse, tournée vers les autres…
Mais la liste est longue et je me refuse de la faire exhaustive…  
C’est une adolescente introvertie est d’une timidité maladive qu’elle dissimule difficilement… notamment lorsqu’il s’agit des garçons… La gêner et la plonger dans un embarras total n'est donc pas bien compliqué…
D’ailleurs elle a une certaine aversion pour ces derniers en vu des modèles masculins qu’elle a connu jusqu’ici… et préfère s’en éloigner le maximum… 
L’inconvénient est qu’elle réagit de la sorte avec énormément de gens…
Et oui, vous l’aurez compris, notre kunoichi est d’un naturel solitaire et n’est pas habituée à la compagnie d’autrui… D’ailleurs, elle se sent vraiment mal à l’aise en présence d’inconnus et préfère éviter tout contact avec ce qu’elle appelle « l’extérieur »…
Elle reste donc cloîtrée chez elle, non par peur, mais plutôt par choix désormais… peut-être aussi par habitude…
Emiko peine énormément à formuler ses pensées qu’elle a dissimulé trop longtemps et lorsqu’elle décide de les exprimer elle a tendance à le faire de façon maladroite…
Et si par malheur c’est la fureur qu’elle tente d’exprimer, elle se met à bégayer comme lorsqu’elle était petite… ce qui la plonge dans une confusion plus grande encore...
L’adolescente a apprit depuis bien longtemps à faire preuve d’impassibilité, à ne pas montrer ouvertement les émotions qui l’habitent au risque d’en pâtir par la suite et qu’on retourne contre elle ses propres sentiments…
Elle fait également preuve de beaucoup d’indulgence et patience, même si elle n’aime pas forcément les trop longues attentes et a du mal à supporter les personnes en retards… car la ponctualité est une qualité qu’elle estime très importante. 
Il lui reste une petite part de rebellion qu'elle ne montre que rarement...
On pourrait aussi la définir comme méfiante… Toujours sur le qui-vive, elle est parée à toutes éventualités… 
Même si elle le cache, elle connaît l’étendue de sa puissance et est fière de pouvoir affirmer qu’elle n’a besoin de rien ni de personne pour se défendre… qu’elle est autonome et n’a besoin de s’appuyer sur personne !
Cela a beaucoup d’importance pour elle… sa liberté, son autonomie…
Elle aime l'entraînement et le combat qui lui permettent de tester et d'améliorer son niveau déjà conséquent...
Il faut aussi savoir qu’elle est très exigeante envers ses proches et réclame d'eux un comportement frisant la perfection. Elle est donc très régulièrement déçut.
Mais celle avec qui elle est la plus exigeante c’est bien elle-même…
Elle est terrorisée par les endroits clos et obscurs, une sorte de forme de la claustrophobie… Dès lors, elle ne se contrôle plus et retombe en enfance…




Histoire : Ma naissance fut simple et sans histoire… Ma mère me donna la vie à minuit par une chaude nuit d’été, assistée par une brillante sage femme qui était réputée pour être la meilleure des environs… loin de mon père qui l’avait embauché… On me mit au sein sans ménagement et lorsque je fus repue, on m’éloigna de ma génitrice, me plaçant dans les bras rondouillet d’une nurse…

Mon père rentra la semaine suivante, me jeta à peine un regard puis décréta que je m’appellerai Emiko…
Comprenait le, j’étais son cinquième enfant… et il n’avait le temps de s’attarder sur son dernier né… (
Donc voilà, j’avais enfin un prénom : Emiko… Emiko Anakima, benjamine de cette grande famille dans laquelle je venais d’entrée sans m’attendre à ce qui allait m’arriver…

J’étais un bébé sage, trop sage même car on s’inquiéta pour ma santé… C’est qu’étant déjà prématurée je ne pesais pas bien lourd et mon appétit minuscule ne favorisait pas ma croissance… 

On me bourra de donc de vitamines plus horribles les unes que les autres… et je finis par grandir… Après tout, on ne pouvait quand même pas me laisser mourir, j’étais une héritière potentielle pour mon clan… Quoi ? Ai-je oublié de le préciser ? Mon père n’était autre que le très réputé Kenji Anakima… quand à ma mère… Kanomi, elle n’était que l’une de ses multiples maîtresses et n’avait donc aucun intérêt à ses yeux et aux yeux des autres… ( Mad )


Mais elle venait tout de me même me faire quelques petits signes du haut de mon berceau…

Bref, je grandis, comme je l’ai déjà dis. Entourée de l’affection de ma « nounou » et de l’indifférence de mon père, de mes frères et sœurs, ma mère n’ayant un droit de visites que très restreint, je me développai et atteignais sans encombre mes cinq ans…

Quelle fierté d’être aussi vieille ! J’étais véritablement aux anges… et allait bientôt me rendre compte à quel point…

Je fus stupéfaite de voir cet étranger que l’on m’avait demandé d’appeler « père » venir me rendre visite le jour de mon anniversaire… Nounou ne l’aimait pas, je le voyais dans son regard alors, je ne l’aimais pas non plus, voilà !

L'alcool coulait à flot, notamment dans la gorge de mon père... et pour ma part je m'ennuyai ferme et attendait avec impatience son départ... Il m’offrit ensuite une poupée, je la refusai peu encline à accepter quoi que ce soit venant de lui et en récompense à mon insolence je reçus, non le cadeau, mais une violente claque qui me renversa au sol… Enfin, qui aurait du le faire… car avec un gémissement de peur et de douleur je déployai deux ailes rosées et magnifiques qui m’empêchèrent de finir ma chute…


Me redressant, j’observai les spectateurs et fus horriblement mal à l’aise de remarquer leur stupeur…   Mon père me quitta sans mot dire avec un empressement que je ne compris pas… mais qui me ravi tout de même. Ma nurse m’expliqua alors comme elle le pouvait, car rappelons-le je n’étais qu’une gamine, que j’avais un pouvoir héréditaire, transmis de générations en générations chez les Anakima mais que ce pouvoir était condamnés à disparaître, qu’il était de moins en moins présent au sein du clan… car les garçons n’étaient pas capable de transmettre ce sang à leur descendance… que seuls les femmes avaient le pouvoir de le faire… et que j’étais donc l’un des espoirs de ma famille… Pour moi, ce discours fut un charabia incompréhensible et je ne m’en souciais donc pas… acceptant seulement le fait que j’étais un peu spéciale mais pas unique tout de même… Cinq nouvelles années de tranquillité et d’insouciance ! Ciel, je devenais presque aussi âgée que nounou ! Dans combien de « dodos » j’aurais soixante ans, dans combien de « dodos » je serais "plissée" comme elle ? ( )




J’aimais ma vie… J’étais heureuse et épanouie ainsi, je ne me préoccupais pas de ces inconnus qui prétendaient êtres ma famille et partageaient mon sang...

Néanmoins, je ne pouvais malheureusement plus continuer mes jeux d’enfants ni ma politique de l’autruche car mon père en avez décidé autrement et m’emmena avec lui… au village de Taki no Kuni… ne me rappelant que trop bien à mes "obligations"  Je pleurai longtemps la séparation et l’absence de Nounou, puis je m’en remis, comme pour toute chose…


Un peu plus en âge de comprendre, mon géniteur m’exposa la situation… et son projet… Mon rôle dans tout ça ? Servir de pondeuse… en d’autres mots, avoir une multitude d’enfants afin de tenter de réinsuffler le pouvoir en nos veines…

En y repensant, mon aversion pour la gente masculine vient peut-être de là, sans eux au moins, pas de risque que je ne tombe enceinte et n’assouvisse les désirs de cet homme… Quoi qu’il en soit, je m’étais alors franchement demandai s’il allait bien, s’il n’était pas complètement fou… Ça n’allait pas ou quoi ? Je venais d’avoir dix ans !


Timidement, je le lui fis remarquer mais sa rebuffade fut directe. Il n’avait pas l’intention de procéder à cela maintenant… Mais seulement d’ici quelques années…
Puis, quand mes larmes se furent taries, j’exprimai avec hésitation mon désaccord mais le coup qu’il me porta alors m’incita à ne pas recommencer et à garder le silence…

Désireux de m’avoir en permanence près de lui, non par amour ne vous y trompez pas, mais pour me surveiller sans mal, il m’enferma dans la résidence principale… ordonnant à des femmes de me faires la classe et de me « civiliser »…
J’étais assez rebelle à cet âge là, mais je me laissais faire, bien cadrée par les punitions un peu trop physiques de mon père…
Pour sa part, il venait m’apprendre l’art ninja et se montrait intransigeant, me châtiant au moindre échec…
Mon niveau flamba donc littéralement et je deviens rapidement très douée… De plus j’apprenais lentement mais sûrement à contrôler mon talent… et en découvrais toute l’ampleur…


Ma vie ne fut pas évidente à cette période… Je jonglés donc entre ses deux apprentissages, tentant d’assimiler le plus d’informations possible…
Une partie de moi redoutait de grandir désormais… Je voulais rester enfant ! Je ne voulais pas suivre le projet de mon père ! ...

Lorsque que j’atteins mes douze ans, on m’envoya dans une pension féminine afin d’améliorer mes acquis… mais ils furent bien obligé de constater leur échec en me revoyant reparaître trois jours plus tard suite à une fugue pure et simple…
J’étais tellement habituée à cet endroit, à cette maison… je ne voulais pas la quitter, le monde extérieur me faisait tellement peur… les gens aussi… Moi je n’avais jamais rien connu d’autres que Nounou et ce lieu alors… même si j'y vivais des moments plus que pénibles, s'était un peu mon refuge, ma barricade contre les hommes...


Pour me punir de cet affront mon père m’enferma une semaine entière dans une sorte de petite cave qui empestait l’humidité et le moisi…
Ce fut horrible… J’avais peur, j’avais froid et je ne cessais de pleurer, tambourinant à la porte comme une démente en priant qu’on vienne enfin m’ouvrir…
Mais lorsqu’ils le firent ce fut pour me retrouver totalement traumatisée par cette désastreuse expérience…

Désormais, je n'avais plus une once de cette innocence que j'avais su préserver jusqu'à mon arrivé ici... L'idée de disparaitre au profit de ce mon père voulait faire de moi était devenue omniprésente dans mon esprit... Je devais vivre et vite ! Oui, mais comment ? C'était quoi vivre vraiment au fond ? Et la vie suivit son cours… Mon père avait su dompter ma fougue naturelle et j’avais su devenir suffisamment forte pour résister aux blessures morales qu’il tentait de m’infliger dans le but me faire céder…


Il m'apprit à respecter exagérément mon clan et réussit à insuffler en moi le désir de le servir avec dévotion, à me faire croire qu'il avait plus d'importance que ma propre vie... mais il ne parvint toutefois pas à m'accorder avec l'idée de servir de vulgaire mère porteuse...

Une épidémie survint alors emportant deux de mes frères et mon père, déjà alcoolique, se mit à boire encore plus que de coutume, et bien plus que de raison d’ailleurs et, effrayée à l’idée de ce qu’il pouvait faire dans cet état, je m’exilai donc dans le quartier des « servantes », apprenant leur métier en les observant…

Cela me permis d’échapper un peu à cet entraînement intensif basé sur les coups et les blessures que me faisait mener mon géniteur... De plus, elles étaient gentilles avec moi et extrêmement compréhensives, ne posant jamais de questions, attendant que je ne leur offre de moi-même les réponses...

Je m'attachai rapidement à elles, trouvant dans leurs gestes et leurs comportements une tendresse qui m'avait fait défaut depuis trop longtemps... Grâce à elle, mon cœur s'adoucit légèrement... et je pus oublier quelques instants mes tourments...


Mais Kenji, revint me chercher un jour où la boisson soit faisait défaut soit n'était pas assez puissante pour lui embrumer l'esprit, et fut satisfait de constater mon évolution... J'étais devenue l'être dont il rêvait... J’excellais dans l’art ninja autant que dans les travaux manuel ou encore dans l’entretien d’un foyer… Pour lui j’étais bonne à mariée et il mit donc son plan à exécution, un plan que je m’étais empressée d’oublier… ou du moins de ranger dans un coin de ma tête…




Un jour comme les autres se leva alors… sauf qu’il n’était pas tout à fait comme les autres puisque mon père me leva aux aurores, m’annonçant qu’il avait une grande nouvelle pour moi, ne cessant de répéter que tout était arrangé et que je ne devais pas m’inquiéter…
Et ce fut justement cela qui me paniqua…
Nous partîmes alors en direction de la cascade du village… J’avançai le cœur lourd, l’esprit envahit de question et du pressentiment que ce qui allait suivre ne me plairait pas…





Techniques : Emi’ maîtrise à la perfection les techniques de bases et se sert de sa voix magnifique et envoutante pour réaliser ses genjutsu, mêlant son Chakra aux particules de sons en leur donnant ainsi les propriétés voulues…
Le bâton dont elle se sert en combat au corps à corps peut donc aussi servir d’amplificateur, autrement dit de micro…


-  Ten'shi Gen'ei  no Jutsu (l’illusion de l’ange) :
Cette technique consiste à créer une illusion où la victime entrevoit les êtres proches véritablement morts dans une ambiance paisible s’approchant du paradis. Ainsi, il est déstabilisé et oubli totalement le duel. Ce jutsu ne fonctionne évidemment que si la grande Faucheuse a emporté des êtres aimé à l’ennemi…  


- Ten'shi Shouka no Jutsu (le chant de l’ange) :
Cela consiste à endormir l’adversaire avec une berceuse irrésistible. En cas d’échec, cela rendra forcément l’ennemi somnolent et donc moins réceptif, ses reflexes se verront ainsi diminuer… 


- Ten’shi Gen'kei no Jutsu ( La forme originelle de l’ange) :
Ce jutsu est sans conteste celui qu’elle utilise le plus même s’il demande une importante quantité de Chakra. L’utilisateur fait ainsi émerger de ses omoplates deux ailes de Chakra rosée ressemblant à s’y méprendre à celles d’un ange, lui permettant ainsi de s’envoler ou simplement de léviter…  Idéal pour éviter les attaques physiques et les attaques de Dôton.


- Ten’shi Kouen' no Jutsu ( La protection angélique) :
Un genjutsu donnant à l’adversaire l’impression qu’une créature hideuse et maléfique s’est placée devant l’utilisateur. A défaut de l’arrêter cela le ralentit, permettant à Emiko d’esquiver dans le pire des cas…


- Ten’shi mugon’ no Jutsu (Le silence de l’ange) :
Ceci permet à l’utilisateur de rendre momentanément l’ennemi sourd et muet, engendrant des difficultés à malaxer le chakra… 


- Ten’shi Un'mei no Jutsu (Le destin de l’ange) :
C’est une technique très étrange et surtout très aléatoire permettant à l’utilisateur d’utiliser n’importe qu’elle technique… mais cela ne prends pas en compte son choix, seul le hasard compte… Résultat : elle a autant de chance de faire un Bunshin no Jutsu qu’une technique Katon surpuissante…



Nindô : Un nindô ? Qu’est-ce donc ? Une ambition ? Heu… désolée, je n’en ai pas… Seul compte d’honorer mon clan… Leur volonté est mienne… ... En apparence...


Comment avez-vous connu le forum : Je suis Saya ! (Excusez cett emise en page de m***e mais j'ai du mal avec mon ordi...)

Image :


Dernière édition par Emiko Anakima le Ven 14 Sep - 10:04 (2007); édité 7 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 13 Sep - 23:06 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Eiji Ashitaka
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 13 Sep - 23:30 (2007)    Sujet du message: ~ Emiko Anakima ~ Répondre en citant

Et moi qui trouvais que tu lambinais en prenant 2 heures pour faire ta fiche...

Finalement tu fais mieux que je ne saurais le faire dans toute une vie ! Mr. Green

Bravo et merci encore, je suis fan de toi namour !!!
Revenir en haut
Uchiha Sasuke
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 14 Sep - 12:50 (2007)    Sujet du message: ~ Emiko Anakima ~ Répondre en citant

Bienvenue comme d'habitude exellente presentation. La derniere technique me fait penser a metronome de melofé pour les fans de pokemon xD

la premiere me fait penser a une attaque de Siren dans la saga posseidon de st seiya ^^

bref tu est validé bon rp
Revenir en haut
Moses Aozora
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 14 Sep - 13:16 (2007)    Sujet du message: ~ Emiko Anakima ~ Répondre en citant

Moi flooder...? Non... Rolling Eyes

C'est juste pour rendre hommage à cette fabuleuse attaque qu'est Métronome, Vive Mélo

Et encore super bravo pour cette fiche namour ! Que de brillantes idées !
Revenir en haut
Houzuki Suigetsu
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 17 Sep - 10:58 (2007)    Sujet du message: ~ Emiko Anakima ~ Répondre en citant

Ouaw, c'est impressionnant Very Happy
Bienvenue Wink
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:56 (2016)    Sujet du message: ~ Emiko Anakima ~

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Naruto :: Follow The Hero Index du Forum -> Hors Rôle Play -> Corbeille Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
WorkStation[fusion] © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com