Naruto :: Follow The Hero Index du Forum
Naruto :: Follow The Hero
Forum RPG Francophone
 
Naruto :: Follow The Hero Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Kaédé Némura [terminée, en attente de validation] ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Naruto :: Follow The Hero Index du Forum -> Hors Rôle Play -> Corbeille
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Kaédé Némura
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 14 Sep - 15:06 (2007)    Sujet du message: Kaédé Némura [terminée, en attente de validation] Répondre en citant

Nom et Prénom : Némura Kaédé

Age : 19

Grade : Jounin

Village : Kusa

Description (physique et psychologique) : Elle mesure 1m65 pour environ 52 kilos. D’apparence, elle ressemble à une jeune fille comme les autres. Les cheveux mi-courts et noirs, cela permet de ne pas les attacher ou d’être handicapé durant un combat ce qui est toujours bon à prendre. Vêtu de vêtements assez moulants, on ne discerne que le début des formes d’une jeune femme. Sa tenue est celle qui est arboré par tous les combattants de son village, blanc représentant la pureté d’une lame et le bleu représentant la profondeur et la clarté de l’eau. Ces yeux sont d’un bleu étrange, un bleu changeant au soleil. On dit que c’est l’exposition aux enchantements répétés qui force les yeux à s’adapter. Elle a une voix très claire, féminine mais qui possède une détermination sans faille, ne trompant pas l’ennemi quant à sa volonté de se battre.

Elle revêt souvent des gants soutenus par des plaques métalliques souples lui permettant de se battre sans risquer de se blesser à ce niveau. Si le bandeau peu paraître enfantin, il permet de se protéger extrêmement bien, notamment contre les sabre ou les katanas. Enfin, elle dispose d’un katana d’1m15, un peu plus petit que la taille standard mais qui fut ajusté à la corpulence de la jeune fille, lui permettant une maîtrise totale d’un environnement hostile. La lame est bleutée et scintillante, de l’appellation Némuranai. Elle a été forgée par son père puis enchantée par sa mère, lui permettant d’y faire circuler son chakra à l’intérieur et d’utiliser son affinité Hyouton à sa guise.


Psychisme :

Depuis le massacre de son village, elle n'est plus du tout la même qu'auparavant. Autrefois aimante, timide et réservée, elle est devenue froide, austère et particulièrement cruelle. Obnubilée par cette chasse à l'homme, elle ne désire que leur mort pour soulager son âme et peut être trouver un semblant de paix. Elle reste cependant fragile, enclin à des excès qu'elle ne maîtrise pas toujours. Souvent, elle s'acharne, torture et tourmente les gens qu'elle n'aime pas et cela a déjà pu lui jouer des mauvais tours.
Elle se déteste pourtant. Elle déteste celle qu'elle est devenue et parfois tente de revenir à ce qu'elle avait pu être auparavant. Par petite période, elle arrive à obtenir une certaine sérénité en elle et tente de s'ouvrir au monde d'une façon moins froide et plus chaleureuse. C'est difficile mais par de multiples tentatives, elle se dit qu'un jour, elle parviendra à sa propre rédemptio

Techniques : Techniques de Kaédé Némura


Techniques Générales :


Henge:
L'utilisateur se transforme en une personne ou en un objet.

Kage Shuriken no jutsu:
Un shuriken dissimulé dans un autre shuriken

Kawarimi no jutsu:
L'utilisateur permute son propre corps par un objet.

nawameke no jutsu:
la technique pour défaire les noeuds

Suimen Hokou no Gyou:
technique qui permet de marcher sur l'eau

Konobori no jutsu:
technique permettant de marcher sur les arbres

Kai:
Technique dispersant les illusions.


Kage Bunshin no jutsu
permet de créer des clones avec une véritable consistance.


Shunshin no jutsu
Permet de se déplacer instantanément sur une courte distance.




Techniques Suiton :


Mizu Bunshin no Jutsu !
Rang : Genin +
Type : Genjutsu
L'utilisateur crée un clone de lui-même ayant la consistance de l'eau. Il ne peut toutefois pas se battre et se défait en flaque d'eau au moindre contact.

Suiton ! Suijinheki !
Rang : Jounin +
Type : Ninjutsu
Cette technique créé une barrière d'eau autour de soi pour nous protéger des attaques adverses en transformant son chakra en eau. Demande une grande dose de chakra pour ce faire.

Suiton ! Daibakufu no Jutsu !
Rang : Jounin +
Type : Ninjutsu
Le ninja compose une multitude de signes puis malaxe son chakra dans l'eau afin de former un cercle d'eau. En relâchant son chakra, une forte colonne d'eau est projeté sur l'ennemi..

Suiton ! Suishouha !
Rang : Jounin +
Type : Ninjutsu
Le ninja lève les mains tout en malaxant son chakra puis de une grande quantité d'eau apparaît et fonce sur l'ennemi.



Techniques Hyouton


Hyouton : Soritsu Yuki
Rang : Genin
Type : Ninjutsu
Permet simplement de refroidir l'atmosphère jusqu'à ce que de la neige tombe en flocon. Technique très simple mais indispensable pour l'utilisation de certaines techniques hyouton


Hyouton :Sensatsu suishou :
Rang : Genin
Type : Ninjutsu
L'utilisateur permet de créer une multitude de senbon de glace à partir d'eau pour les envoyer contre son adversaire. Le nombre de senbon n'est pas limité mais les dégâts restent cependant superficiels.


Hyouton Haryuu Mouko:
Rang : Jounin
Type : Ninjutsu
Créer à partir de neige ou d'eau environnante un énorme dragon de glace qui se fracasse contre l'adversaire, occasionnant de sérieux dommages. La vitesse de ce jutsu est extrêmement rapide et il faudra énormément de dextérité pour l'éviter.


Hyouton, Nigirikobushi Eiri (point tranchant)
Rang : Spécifique au clan Némura
Type Ninjutsu
Cette technique ancestrale permet de cristalliser de la neige autour de sa main.Tournant à une vitesse incroyable, ces cristaux se solidifient à l'extrême. Technique incroyablement dévastatrice, Un coup de cette technique, même si l'impact n'est pas total, permet des dégâts très important, les cristaux déchirant et détruisant tout sur leur passage.


Hyouton, Rogoku Shunkanteki (prison de glace immédiate)
Rang : Jounin
Type : Ninjutsu
Cette technique permet de glacer les flocons de neige environnants qui s'agglutinent contre un adversaire donné. Celui-ci se retrouve alors piéger dans une énorme prison de glace, immobilisé.


Hyouton, Hitsugi Shinda (cercueil de mort)
Rang : Jounin
Type : Ninjutsu
Cette technique permet de condenser la glace sur un point focal. Dans une prison de glace, un adversaire se verra imploser sous la pression exécutée par la glace tout autour de lui.


Technique spécifique à Kaédé Némura


Exécution des techniques à une main : D'un savoir ancestral et transmis uniquement entre générations, cette manipulation permet d'exécuter des jutsus avec des signes alternatifs d'une seule main. Elle demande cependant beaucoup de concentration et une réserve de chakra plus importante. Elle ne permet pas de créer deux jutsus à la fois (un dans chaque main) car la demande est trop considérable.

Nindo : Je les tuerai tous ... jusqu'au dernier

Comment avez-vous connu le forum ? : Topsite

Introduction

Si beaucoup d’histoires commencent par des drames, des morts et des batailles, celle de Kaédé fut toute autre. Elle naquit dans le petit village de Uljin, dans le pays des neiges. Son enfance a été dans une famille heureuse, harmonieuse, évoluant dans un climat de paix et de sérénité. Si des ninjas étaient formés, il n’avait jamais eu de véritable guerre ou conflit et cela profitait à la réputation des habitants comme accueillants et respectueux des anciennes traditions. Son père, Sangjin Némura, était un forgeron de renom dans le pays entier, réputé pour ses fameux Nemuranais (armes magiques). Les Némuranais devaient être fabriqués par deux personnes, l’une forgeant et l’autre enchantant. C’est ainsi que Sangjin rencontra Taeruko, une jeune femme qui devint l’enchanteresse de ses fameuses armes. Ils s’unirent peu de temps après leur rencontre, conscients de leur indissociabilité. Ils vécurent heureux et un beau jour naquit Kaédé, jeune fille supposée à un bel avenir. Ses débuts dans la vie se firent dans la petite académie où les jeunes enfants étaient envoyés pour être formés aux arts spécifiques du village. A six ans, elle maniait le katana avec grâce et arrivait à modeler l’eau suivant son chakra et sa volonté car telles étaient les spécialités de ce village. La forge passait par la maîtrise des armes mais également celle de l’élément qu’ils utilisaient pour façonner les armes, les rendre plus acérées et plus résistantes. Jusqu’à l’âge de douze ans, elle évolua dans ce climat sain.

Mais toutes choses ont une fin et la paix dans le village devait, tôt ou tard, s’estomper. Un inconnu, revêtu d’un long manteau noir, vint au village, proposant d’acheter de nombreuses armes. S’était chose plutôt courante puisque s’était la réputation. Cependant, il s’installa et resta dans un petit hôtel. Il était riche, très riche et les gens l’appréciaient car il était généreux et peu avare de son argent. Alors que sa notoriété grandissait, certaines personnes sentaient bien que tout cela n’était que mascarade et que quelque chose se tramait derrière. Il continuait à dépenser son argent et peu à peu, les gens du village devinrent avides de cet argent, mendiant, venant toujours à ses pieds pour quérir quelques pièces pour leur contentement personnel. Sangjin et Taeruko restèrent bien loin de cela mais s’ils faisaient partis des exceptions, la majorité des autres n’étaient pas si humble et raisonnable.

La véritable nature de cette personne se dévoila lors de son terrible jugement. On ne sut qui s’était, s’il était du bon ou du mauvais côté mais il condamna les hommes et les femmes du village par leur manque de sagesse et leur cupidité. « De ce village, personne n’en sortira. De ce village, aucun nouveau-né ne viendra. Car ainsi ai-je prononcé ma sentence. Jusqu’à ce qu’une personne ait atteint la sagesse profonde de la Vérité, cette malédiction sera scellée pour l’éternité. ». La personne disparut jusqu’à ne plus jamais la revoir.

Les gens ne prirent point au sérieux cette menace mais au bout de quatre ans, alors qu’aucune naissance ne voyait le jour, le village prit peur. Ils voulurent s’enfuir mais là encore, des sceaux les en empêchait, errant sans cesse pour revenir au village. Mais les Némura, alors qu’ils compatissaient avec le village, eurent un deuxième enfant, poussant la stupeur vers le reste du village. Cet enfant, fruit d’un miracle, redonna de l’espoir à tous. Mais hélas, Les parents de Kaédé, malgré cette naissance, errèrent comme tous les autres. Ce fut au tour de Kaédé de franchirent le cap, à l’âge de 13 ans et force est de constater que le mystérieux inconnue avait laissé un brin d’espoir puisqu’elle n’était alors pas soumise à la malédiction. Elle put ainsi sortir du village. Elle revint, folle de joie et elle fut le point d’attention de tout le village. Elle se désigna comme volontaire (avait elle le choix) pour sortir du village afin de trouver une solution, une libération. On la forma jusqu’à l’âge de 14 ans dans les divers arts de la maîtrise de l’eau et du maniement du katana. Rompue à toutes les techniques, elle quitta le lieu où elle avait toujours vécue pour tenter de délivrer ceux qu’elle avait toujours aimés. Elle avait un lourd fardeau sur ses épaules mais forte et pleine d’espoir, elle s’en alla pour les fameux villages cachés, centre du monde et du pouvoir. Le temps est compté et même si l’on parle d’année, il n’y a jamais une seconde à perdre. Sa formation n’est pas achevée, elle ne connaît même pas la réelle définition de cette « Sagesse ». Tout lui reste à faire mais jeune fille talentueuse et déterminée, elle ne s’arrêtera jamais de continuer à chercher … et elle trouvera...

Errance

Cela faisait deux jours que Kaédé était partie de son village. Alors qu’elle partait pleine d’espoirs, remplies des encouragements de ses proches, des doutes s’insinuèrent dans son esprit pour ne plus en repartir. Elle était l’unique espoir de son clan. Elle n’était pas la plus doué dans le Taijutsu ou le ninjutsu, elle n’était pas la plus sage mais elle était la seule à avoir pu sortir de son village. Elle n’avait pas été choisi pour ses compétences, elle avait été choisie parce qu’elle était l’unique personne à avoir pu sortir, comme une sorte d’inéluctabilité. S’était étrange. Elle se sentait seule, désemparée. Elle se souvint de ce que sa mère lui avait dit la nuit avant son départ, alors que son sac était près et qu’elle passait la dernière nuit chez elle, dans son lit…

Taeruko était assise sur le côté du lit de sa fille, lui chuchotant une musique légère, lui caressant ses longs cheveux noires de sa main gauche. Elle souriait mais ne pouvait s’empêcher de retenir ses sanglots, voyant peut être Kaédé pour la dernière fois. Cette dernière ne comprenait pas encore toute l’ampleur de ce qui se tramait autour d’elle. Elle prit la main droite de sa mère dans les siennes et commença à parler avec une voix d’adolescente naissante :

- Maman ? Pourquoi es-tu si triste ? Ne crois-tu pas que c’est bien pour moi de partir ainsi ? Il paraît que dans de nombreux villages, les enfants partent pour apprendre d’eux-mêmes, pour vivre leur vie et déterminer le chemin qu’ils doivent prendre … N’était-ce pas mon destin ?
- Je ne sais pas ma petite fille, répondit sa mère, un peu surprise de la maturité de l’enfant devant elle, je ne sais pas comment faut-il se comporter lorsque son enfant part … Tu es si jeune, encore si fragile … Tu n’as même pas terminé la formation que tu devais avoir de notre part. Je … je m’en veux tellement de te lisser partir comme cela … Je … je ne sais pas comment je vais faire sans toi.
- Tu sais, nous avons toujours notre étoile … Celle qui se trouve à gauche de la lune lorsqu’elle est pleine. Nous montions sur cette grande colline et je m’endormais dans tes bras en la regardant, faisant le vœu de toujours être avec toi. Lorsque je m’en irai, à chaque pleine lune, retrouvons nous autour de cette étoile pour que chacune de nous puisse parler à l’autre et qu’ainsi, nous soyons toujours ensemble.
- Oui, dit Taeruko, étouffant des sanglots qui devenaient de plus en plus durs à retenir, tu as raison ma petite fille, ma petite Kaédé …
- Oh maman, ne pleurs pas, s’il te plaît.

Se relevant, Kaédé entoura sa mère de ses petits bras et la serra du plus qu’elle le put. Pleurant elle aussi de voir tant de souffrance dans les yeux de celle qu’elle aimait par-dessus tout, elle resta ainsi pendant un temps qu’elles ignorèrent. Finalement, elle s’endormit. Sa mère la posa dans son lit, remontant la petite couverture. Posant un baiser sur son front, elle lui murmura des mots doux à l’oreille avant de partir, la laissant se reposer pour un voyage peut être sans retour …


Elle releva la tête, revenant à la réalité. Des sanglots remontèrent à ses yeux et des flots de larmes se déversèrent, sans qu’elle puisse les arrêter. S’agenouillant dans la forêt humide dans laquelle elle se trouvait, elle mit ses mains sur son visage, criant, ne sachant plus quoi faire. De la terreur prit son petit cœur dans son étau de peur, le serrant comme s’il allait exploser. Elle comprit alors le poids que son village tout entier lui avait mis sur les épaules. Sans elle, ils mourront, sans elle, tout espoir sera éteint et le village tombera en ruine. Moment de solitude, moment de désespoir, elle prit conscience que définitivement, dans cette épreuve, elle serait seule…seule … seule …

Elle ouvrit les yeux, se rappelant des mots que sa mère lui avait susurrés à l’oreille :
***On se réjouissait à ta naissance et tu pleurais ; vis de manière que tu puisses te réjouir au moment de ta mort et voir pleurer les autres. L'aigle vole seul ; ce sont les corbeaux, les choucas et les étourneaux qui vont en groupe.***
Elle se leva, essuya ses larmes, et reprit sa marche … Elle était seule mais ce n’était pas un hasard. Elle était seule mais les prières de tout un village l’accompagneront toute sa vie. Elle était seule mais où qu’elle aille, les mots d’amour et de sagesse de ses parents la soutiendront. Fermant les yeux, serrant ses petits poings, elle sourit. En vérité, elle n’était pas seule …


Dernière édition par Kaédé Némura le Mer 19 Sep - 09:52 (2007); édité 3 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 14 Sep - 15:06 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Kaédé Némura
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 14 Sep - 15:08 (2007)    Sujet du message: Kaédé Némura [terminée, en attente de validation] Répondre en citant

Rencontre

Une semaine qu’elle marchait. Elle avait su faire de bonnes réserves et chassant avec habileté, elle était encore pleine de force. S’arrêtant aux abords d’une montagne rocheuse, elle s’enfila dans une grotte pour passer une bonne nuit. Allumant un feu, elle s’arrêta quelques instants, remarquant la neige tombante. Quel spectacle. Elle trouvait la neige comme parfait exemple de la beauté de la nature. Elle se laissa choir, rêvassant en regardant le manteau blanc s’épaissir petit à petit, inlassablement sans que personne n’y fasse rien … Elle entendit alors des pas étouffés par la neige. Elle éteignit le feu en dirigeant de la neige sur le brasier. Sa famille contrôlait l’eau avec une grande aisance et était une base de celle-ci. Par conséquent, même si elle n’avait pas terminé sa formation, elle possédait de très bonnes bases dans chaque discipline. Faisant glisser son katana de la main droite, elle était prête à intervenir en cas d’hostilité. Le moment était venu de sortir de son innocence. L’heure était venue pour elle de montrer au monde l’existence de son village. Il était temps, pour elle, de venir au monde …  

 

 
3 ans plus tard ...


Première partie de l'histoire :

Kaédé venait de recevoir son agrémentation pour devenir Chuunin. Après tant de temps, après tant d’efforts et de souffrances, elle se rapprochait de se qu’elle voulait toucher, de se qu’elle voulait sentir. Elle était heureuse mais finalement, est-ce que tout cela servirait à quelque chose ? Est-ce que toutes ces connaissances accumulées lui permettront d’atteindre cette « sagesse » si mystérieuse et inconnue ? Durant ces voyages, ses missions, elle n’avait jamais revu cet inconnu qui avait maudit son village et même si son visage était gravé dans sa mémoire, elle avait du mal à entretenir sa mémoire. A Kiri, elle avait connu de nombreuses personnes qui avaient accepté de l’aider dans sa quête un peu folle. Elle avait rencontré plein de gens, certains devenant de vrais amis. Elle s’était entourée de personnes qui lui faisait confiance et a qui elle avait donné toute sa confiance également. Cela faisait deux ans qu’elle était partie de chez elle, partie pour tenter de sauver le peu d’espoir que son village avait.

C’est en ce remémorant cela qu’elle se souvint de chaque visage de chaque habitant de son village. Elle était nostalgique de cette époque durant laquelle elle ne se souciait de rien d’autre que de sa formation et du bien être de sa famille. Jusqu’à cette malédiction, elle avait eu une vie heureuse et sans aucun souci, sans aucune difficulté de ce genre. Bien entendu, la vie était rude mais elle s’y était faite et avec l’appui de ses parents, elle aurait pu déplacer des montagnes. Mais tout ne c’est pas déroulé de cette manière et force est de constater qu’elle devait changer de destin où que son destin la pousse vers un chemin beaucoup plus sombre et solitaire. Avec la maturité qu’elle avait acquise depuis son entrée à l’académie, elle se décida que pour une fois, elle rentrerait dans son village pour savoir si ses espoirs ne se sont pas envolés et que l’espérance subsiste encore. Prenant un paquetage léger, elle avertit le Kage de son absence.


- MizuKage, commença-t-elle, le regard fixé sur lui, je vous demande expressément de requérir à ma demande. Vous connaissez mon histoire et mon passé. J’aimerai pouvoir repartir pendant un temps vers mon village d’origine pour y retrouver ma famille et m’y ressourcer pendant quelques semaines. Cela fait plus de deux ans, presque trois que je me suis séparé de mon village et mes proches me manquent terriblement. Je vous le demande aujourd’hui car Kiri est calme et la demande de mission assez pauvre. J’aimerai donc pouvoir vous quittez un mois ou deux.

- Kaédé Némura, reprit-il aussitôt, je ne peux qu’accepter. Vous avez toujours été là lorsque je vous mandais et vous avez accompli vos missions avec brio. Partez et ne vous souciez pas de Kiri, le village se porte bien, les ninjas devenant de plus en plus nombreux et compétents, soyez sûr que nous attendrons avec impatience votre retour mais que nous vous encourageons à rejoindre votre famille qui doit terriblement vous manquez. Ne perdez pas de temps, certainement vous attendent-ils.

- Merci Mizukage, soyez sûr de ma fidélité et de mon retour.

Le saluant avec respect, elle se retourna pour franchir la porte, la grande rue, le village pour rejoindre ceux qui l’ont porté dans leurs cœurs, ceux qu’elle a dans son cœur depuis toujours.
C'est ainsi que le coeur léger et rempli de l'espoir de retrouver ses proches que Kaédé quitta le village de Kiri. Elle s'était remémorée le trajet qu'elle avait prit la première fois et l'inscrivit sur un plan détaillé du pays. Forte de nouvelles compétences, elle ne tarda pas à arriver à la croisée des chemins, à quelques enjambées de son village. A peine une semaine s'était écoulée depuis son départ. Le Mizukage ne l'ayant pas astreinte à revenir à une période précise, elle se dit qu'elle prendrait deux mois pour profiter de sa famille. Mais parfois, le chemin de notre destin prend des tournures étranges auxquelles on ne s'attend pas et ce que vécut alors Kaédé, rien n'aurait pu l'y préparer. Le soleil commençait à se coucher sur la septième journée de voyage et c'est dans une ambiance rougeâtre qu'elle accentuait sa marche pour en finir le plus rapidement. Elle sentit qu'elle franchissait le Kekkai maudit mais malgré le fait que cela lui fasse souvenir le funeste destin de son village, un sourire apparut sur ses lèvres car ... elle était arrivée...

 
Revenir en haut
Kaédé Némura
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 14 Sep - 15:08 (2007)    Sujet du message: Kaédé Némura [terminée, en attente de validation] Répondre en citant

Elle écarquilla les yeux. Sa bouche s'ouvrit, sa mâchoire n'ayant plus aucune force. Son regard, devenu lointain, était fixé sur le village. Son teint se pâlit et par la faiblesse de ses jambes qui soudainement se déroba sous elle, elle s'agenouilla. Le village n'était plus ... Plus aucune maison

ne tenait debout et c'est un champ de ruine que Kaédé contemplait dans son impuissance. Les larmes ne vinrent pas. Tant de sentiments émergeaient en elle, se mélangeaient, se confondaient qu'elle n'arrivait plus à réfléchir. Elle courut alors, regardant dans chaque recoin du village s'il y avait encore quelqu'un mais plus personne n'était présent, Comme s'ils avaient tous été désintégrés. Il n'y avait aucun signe de lutte ni de combat. Peut être avaient-ils tous fuis... Mais l'horreur continua. Elle monta lentement vers son ancienne maison où seules les démarcations au sol faisait exister dans son imagination la petite chaumière si chaleureuse et accueillante. Et à cet endroit, au milieu du jardin, trois tombes, dressées vers le soleil levant, fut pour elle la fin de tout espoir. Sur chacune était posée soigneusement une pancarte où l'on pouvait lire : Kida Némura ... Taeruko
Némura ... Rekai Némura ... Son père, sa mère, sa petite soeur ... ils avaient tous péri...

A genou , ses petits poings serraient la terre jusqu'à faire blanchir ses phalanges . Des flots de larmes alors se déversèrent, humidifiant la terre où reposait sa famille. Hurlant de rage, de vengeance, d'incompréhension, elle dégagea alors un trop-plein d'énergie, du chakra qui se manifesta autour d'elle. Le bleu de celui-ci faisait rayonner son corps dans une nuit qui s'annonçait alors par le coucher d'un soleil macabre.

Tous ses efforts en vain, toute cette peine en vain. Elle avait fait tant de choses, espérée tant dans ce secours qu'elle aurait pu porter à son village. Cette idée de pouvoir sauver les gens qu'elle aimait l'avait rendu plus forte, l'avait rendu invincible face aux épreuves qu'elle relevait sans jamais rechigner, sans jamais pleurer. Elle était devenue forte et respectée par de nombreuses personnes. Elle avait été un modèle pour tous ceux qui la connaissait. Elle donnait ce qu'elle avait de plus enfoui, de plus intime pour parvenir à cette impossible quête qu'on lui avait donné. Mais la peur ne l'étreignait pas et elle continuait son chemin pleine d'espoir, espoir qui en ce funeste moment disparut à jamais. Quelque chose de noire, de sombre sortit de son coeur blessé. Elle se releva et redescendit la colline, ne regardant pas derrière elle. Son esprit n'était plus le même. Son regard n'était plus celui de la jeune fille que l'on connaissait si bien, si gentille, si dévouée. C'est une voix qui l'interrompit, une voix qu'elle ne connaissait que trop bien, la voix de cet inconnu qui s'éleva comme un cauchemar hantant ses rêves.

Elle se retourna, voyant cet individu qui portait un long manteau gris, l'air fatigué mais avec un visage angélique, comme s'il venait du ciel. Elle aurait voulu le tuer, elle aurait voulu le briser dans ses mains mais alors qu'elle s'approchait, son discours raisonna dans son esprit. Elle s'arrêta, stupéfait de ce qu'il disait :

- Tu arrives trop tard ... jeune fille. Mais tout cela ne fut pas inutile. Lorsque tu es partie, tes parents, ta famille vécurent des moments de joie et de bonheur, n'attendant que ton retour pour célébrer ce qui les ont poussé à vivre ainsi, comme si chaque instant était le dernier. Mais une chose arriva, chose aussi improbable que la neige en été. Ta mère, de nouveau, fut enceinte. Je revins alors, leur proposant un choix à faire. S'ils tuaient ta famille, je les libérerais de leur prison, leur permettant de sortir de ce kekkai pour reprendre une vie normale.

– Ou sinon? Questionna-t-elle l'individu, son désir de vengeance l'aveuglant de plus en plus.

– Il n'y avait pas de « sinon ». J'ai parlé avec les mots que je t'ais dis et tu n'as pas à savoir le cas échéant, tu n'en as pas besoin. Comme tu as pu le découvrir par toi-même, ils ne purent résister à la tentation et ils les tuèrent sans autre forme de procès, comme une action communautaire pour le groupe. Leur creusant une tombe comme pour soulager leur culpabilité, ils vinrent près de moi, me suppliant comme des larves à terre de les libérer, ce que je fis sans un mot. Ils brûlèrent leur village comme pour effacer ces douloureux souvenirs puis disparurent, chacun de leur côté.

Il n'eut le temps de terminer son récit que Kaédé, folle de haine, bondit sur l'homme, dégainant son sabre pour le tuer. Il sourit, n'esquissant pas le moindre geste. La lame fendit l'air dans un bruit vif à une vitesse incroyable. Cependant, quelque chose la contra, une force peu commune qui stoppa la jeune fille comme maintenue en l'air alors qu'une deuxième force l'expulsa loin derrière, à une dizaine de mètre de là. Il avait tout simplement utilisé une quantité de chakra correspondant à la force du coup pour en absorber toute l'énergie. Elle eut du mal à respirer pendant quelques instants mais ne pensant plus à elle-même, elle se redressa dignement, l'arme à la main.

– Bien, tu n'es décidément pas enclin à parler. Dit-il presque en chuchotant, un sourire au coin des lèvres. Je m'y attendais, je n’attendais que cela ...  

 
Laissant son manteau sur la branche d'un arbre, il révéla une solide carrure et un Katana d'un noir de jais. De la neige alors commença à tomber alors que Kaédé utilisait le « Soritsu Yuki ». Ouvrant ses yeux, elle se déplaça à une vitesse que l'homme ne put suivre. Elle fonça à une allure importante pour fracasser son arme ... contre le sabre noir qui vibra un instant sous le choc incroyable qui se produisit, faisant voler de la neige autour d'eux. Les armes crissèrent et des étincelles voletèrent un peu partout. D'un mouvement agile, elle s'avança pour consolider ses appuis au sol, mettant quasiment son pied droit entre les deux jambes de l'individu. Elle put ainsi libérer sa main gauche pour exécuter les signes nécessaires à la technique « Hyouton, Souryuu Boufuusetsu ». Bloqué, il fut surpris de voir une si jeune fille maîtrisé les signes à une main, chose réservée d'ordinaire à des ninjas presque légendaire. Il ne put qu'encaisser les deux énormes dragons noirs qui s'étaient formés de chaque côté de lui, l'engouffrant dans leur gueule sombre.

Se dégageant habilement de l'explosion neigeuse, Kaédé souriait telle une démente dans une crise de folie. Sa chevelure, soudain, se souleva pour laisser apparaître sur son cou une marque représentant le kanji de l'eau. Il rayonna pendant un instant avant de s'inscrire profondément dans la chair comme avec une encre noire. Elle ne le remarqua pas et continuait à observer l'immense monticule blanc qui s'était constitué. Son adversaire s'en dégagea, se relevant péniblement. Mais hormis une petite entaille sur le front qui saignait un peu, il n'avait aucun signe de blessure apparente, rendant le combat beaucoup plus excitant pour la jeune fille qui dégageait des vagues de Chakra qui soulevaient la neige sans cesse autour d'elle. Mais cette fois, ce fut lui qui frappa en premier. D'une vitesse égale à celle de la jeune fille, il abattit sa lame sur son épaule droite. Elle se protégea mais la force fut telle qu'elle ploya peu à peu. La lame noire entama l'épaule de la jeune fille, le visage déformé par la haine et la douleur, mélange étrange de sentiment. Le sang inonda rapidement son habit alors que ses muscles se contractaient toujours plus pour que la blessure ne s'accentue pas. Sous sa volonté de fer, de la neige se forma autour du corps de son adversaire, devenant rapidement un véritable manteau blanc. Elle hurla alors « Hyouton, Rogoku Shunkanteki (prison de glace immédiate) ». La neige disparut, laissant place à de la glace bleutée, solide et résistante. Dans un cri de douleur, elle se dégagea de la lame, laissant son sang perler sur le fil du sabre. Manipulant son chakra, elle tendit la main, serrant son poing en utilisant la technique : « Hyouton, Hitsugi Shinda (cercueil de mort) ». La glace se craquela sous sa volonté, se contractant au maximum pour briser son ennemi, celui qu'elle haïssait par-dessus tout. Elle voulait le tuer, elle désirait sa mort et aveuglé par sa haine, elle ne parvenait pas à restreindre sa colère, la faisant exploser encore et toujours plus. Deux kanjis apparurent sur ses deux chevilles, celui du feu sur celle de droite et celui du vent sur celle de gauche, se marquant aussi profondément que le premier, dans une encre profondément noire.

« Katon, Goukakyuu no Jutsu ». Une immense boule de feu fit fondre la glace, faisant réapparaître une ombre que aurait pu reconnaître en mille. Il souriait toujours, lui qui percevait la métamorphose lente mais inéluctable de Kaédé A une vitesse incroyable, il exécuta des dizaines de signes en une fraction de seconde, relâchant une grosse quantité de chakra pour utiliser l'eau dont il disposait « Suiton, Suiryuudan no jutsu ». Un énorme dragon rassembla la quasi totalité de l'eau pour devenir gigantesque, s'abattant comme la foudre sur Kaédé qui le regardait avec circonspection. Rangeant son katana en un instant, elle exécuta quatre signes, concentrant le chakra dont elle disposait dans sa main droite. La neige qui restait commença à tournoyer autour de sa main, dans sa main, dans toutes les directions, provoquant un bruit fort de tournoiement. Les particules devinrent de la glace aussi dures que du métal, capable de traverser n'importe quoi. Sautant aussi haut que possible, elle exécuta la fin de sa technique « Hyouton, Nigirikobushi Eiri (point tranchant) ». Elle traversa l'immense dragon d'eau sans aucune peine, la glace faisant un large passage au travers sans aucune difficulté. Elle modifia sa trajectoire, tombant à la verticale sur l'homme qui n'avait pas bougé d'un pouce, les mains immobiles. Il la regarda s'approcher. Les deux derniers sceaux apparurent sur les deux poignets de la jeune fille, le côté droit pour celui de la terre et le côté gauche pour celui de la foudre. Elle les remarqua mais n'y prêta pas attention, trop concentrée dans cette lutte de vengeance. Lui y prêta toute son attention. Il sauta dans la direction de Kaédé, évitant son poing mortel, prenant son poignet et l'abattant au sol dans une telle violence que le sol craqua sous elle.

L’impact fut terrible pour le corps de la jeune fille et elle ne put se relever. Ouvrant péniblement les yeux sous la douleur, elle cherchait avec sa main droite son katana qu'elle n'arrivait pas à trouver. L'individu approchait d'elle, mettant un genou à terre pour la regarder. Elle se vidait de son sang, ayant des blessures un peu partout sur son corps. Incapable de faire le moindre geste, elle était à la merci de celui qu'elle détestait le plus. Il lui enleva les cheveux traînant sur son visage et sans un mot, la retourna sur le dos. Découpant ses vêtements, elle n'osait imaginer ce qu'il allait lui faire. Dessinant avec le sang de la jeune fille des marques et un cercle, il ferma les yeux, murmurant des choses incompréhensibles. Elle sentit alors une douce chaleur la remplir, comme pour l'apaiser de cette épreuve et de toute cette souffrance. « Fuuin Jutsu, Houin » Elle n'entendit que cela alors que peu à peu, elle reprenait de la force. Elle surprit à sentir ses vêtements comme neufs et doucement, elle se releva  

Elle vit alors l'homme allongé juste à côté d'elle. Il n'était plus aussi jeune qu'il l'était lors de leur combat et il semblait épuisé, vidé de toutes ses forces. Il la regarda un moment puis parla d'un ton solennel, comme s'il allait mourir.  

 
- Ce que je t'ai fais subir, rien ni personne ne devrait le vivre. Mais il en est ainsi et je me dois de veiller à ce que tout soit parfaitement contrôlé. Mon nom n'a aucune importance mais ce que je vais te dire est l'héritage que je dois te léguer. Tu es devenue, dès lors de ma première incursion dans ton village, celle qui me succéderait. Malgré mon apparente jeunesse, je mourrais, seul, sans aucun hériter et je me devais d'en trouver un pour assurer qu'il soit entre de bonnes mains. Je t'ai tourmenté pour que tu ailles dans d'autres contrées, rencontrer d'autres gens pour te forger une vie dure et âpre. Cela fut fait mais il fallait plus, il fallait que tu développes des sentiments beaucoup plus importants, des choses te permettant de sans cesse te surpasser. Et te voici. Tu es différente de ce que tu étais auparavant et tu possèdes une force capable de déplacer des montagnes. Chaque kanji que tu possèdes sur chacun de tes membres est une représentation du démon que je t'ai scellée en toi, sur ton dos. Tu pourras libérer les Kanjis selon ta volonté, faisant apparaître différents niveaux de force et de puissance. Utiliser les cinq peut se révéler dangereux mais je sais que tu contrôles mieux que quiconque les choses. Tu es celle que j’ai choisi pour révéler au monde ce qui fut enfoui il y a de cela des années.  

 
Elle ne comprenait pas tout ce qu’il disait. Mais elle savait qu’il était à sa merci et soulevant son katana comme s’il était aussi lourd qu’une enclume, elle transperça le corps de l’homme sans aucune défense. Elle se mit sur lui, une jambe de chaque côté et alors qu’il donnait son dernier souffle, le frappa, le frappa encore et encore, peut être pendant des heures, hurlant de rage, déversant toute sa colère emmagasinée pour meurtrir et détruire le corps de l’homme qui lui avait tout prit.  

 
Ses larmes cessèrent alors qu’elle regardait la dépouille du mystérieux individu. Elle ne connaissait même pas son nom alors qu’elle s’était acharnée dessus. Sa haine contre lui l’avait quitté car d’une certaine façon, il l’avait libéré de ses chaînes, il lui avait permit d’acquérir un pouvoir tellement plus important qu’elle n’aurait pu imaginer. Lui fabriquant une tombe en glace, elle le laissa ainsi, intemporel, immortel. Revêtant le manteau du défunt, elle fut surprit à le voir s’ajuster sur elle à la perfection. Mettant un jingasa sur sa tête, elle quitta les lieux pour toujours, n’esquissant pas le moindre regard vers les tombes de sa famille.

Refermant le Kekkai pour l’éternité de l’intérieur comme de l’extérieur, elle donnait à sa famille un recueillement éternel et jamais troublé. Mais elle ne reviendrait pas à Kiri. Elle empruntait les chemins qui la mèneront vers ses hommes et ses femmes ayant brisé sa vie.

A leur tour, ils auront leur vie détruite …  


Dernière édition par Kaédé Némura le Ven 14 Sep - 15:14 (2007); édité 1 fois
Revenir en haut
Kaédé Némura
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 14 Sep - 15:10 (2007)    Sujet du message: Kaédé Némura [terminée, en attente de validation] Répondre en citant

Une année passa... 

 

 
Le soleil commençait à être haut dans le ciel alors que Kaédé, encore au lit, tentait difficilement d’ouvrir un œil derrière ses cheveux mi-longs. Elle s’était couchée tard, très tard, une soirée prolongée avec un homme … une très bonne soirée en définitive. Mais elle avait préféré regagner son appartement, détestant dormir à deux comme un vieux couple. Elle détestait cela et s’étant bien amusés tous les deux, elle ne voulait gâcher ses bons moments par un réveil ennuyeux et barbouillé.  

 

Elle se leva, juste une chemise légère sur elle, se passant de l’eau froide sur le visage alors qu’elle venait de faire couler l’eau de la douche qui, doucement, remplissait la salle de bain d’une légère brume. Laissant sa chemise à terre, elle passa une bonne demi-heure à se laver et se délasser sous l’eau bouillante. Elle réfléchissait, ressassant sans cesse les mêmes pensées, la même colère, la même haine. 

Rien de tout cela ne s’en allait, même après des moments de détente ou de sérénité. Toutes ses images, le visage de chaque villageois qu’elle traquait, la grimace de chaque personne qu’elle avait pu retrouver avant le moment inéluctable de leur mort. Mais ce qu’elle détestait le plus, s’était ce plaisir, cette jouissance qu’elle ressentait à chaque mort, à chaque moment où elle torturait ces gens qui avait mis à bas toute sa famille. Elle se régalait de ce sang répandu, elle se réjouissait des cris qu’elle entendait. Tout cela forma un manège macabre qui ne lui faisait que du bien. Pas une once de culpabilité, pas le moindre remord, elle appréciait chaque seconde de ces moments voilà tout.

Tournant les robinets d’eau, elle sortit, se séchant rapidement les cheveux et le corps avant de revêtir ses habits pour partir. Elle regarda son bandeau de Kiri, le regardant comme un objet inutile rempli de mauvais sentiments. Ce village, ses habitants avaient détruit son clan et assassiné une partie de sa famille et pourtant, elle y était revenue, comme attiré par quelque chose. Etait-ce la vengeance ? Le mépris ? Ou alors quelque chose d’inconscient, une intuition la poussant vers une quête de la vérité. Car en fin de compte, était-ce la réalité ? Elle ne rapportait que ce qu’elle avait pu entendre auparavant et uniquement par une transmission orale durant l’enfance.

Elle se secoua la tête, essayant d’extirper toutes ses pensées qui la travaillaient sans cesse. Et en parlant de cela, elle devait en effet travailler. Elle s’habillait, revêtant ses habits de Kunoichi, les ajustant parfaitement à son corps. Ce dernier avait été meurtri à de nombreuses reprises et pourtant, elle ne gardait que quelques cicatrices légères qui ne gâchaient en rien la douceur presque délicate de sa peau. Elle se regarda une dernière fois dans le miroir alors qu’elle se brossait les dents avec vigueur, tentant de se brosser les cheveux avec l’autre main, technique qu’elle ne maîtrisait pas vraiment…

Elle sortie, apercevant le soleil se levant par dessus les quelques montagnes que l’on pouvait dessiner sur l’horizon du nord-ouest du village, à l’opposé de la mer. Le temps était plutôt calme, sans vent, avec juste ce qu’il fallait comme chaleur pour se sentir à l’aise et de bonne humeur. Descendant les marches comme une enfant, elle déboula dans la rue à une vitesse qui ne lui permit que d’éviter avec justesse deux ou trois passants se trouvant sur son chemin. Elle s’excusa avec un sourire gêné avant de partir en direction de la grande tour où résidait le MizuKage. Elle ressemblait à un grand phare, surplombant le village entier. Elle ne s’était jamais réellement aventurée à l’intérieur. Cette idée la rebutait mais pour l’instant, elle n’avait d’autre choix. Elle devait accomplir son devoir, notamment pour subvenir à ses besoins. Gagner de l’argent par des missions, cela ne lui convenait guère mais n’ayant pas d’autre choix, elle s’y résigna tout de même.


Mais alors qu'elle pénétrait dans l'enceinte entourant la tour, elle croisa un homme, un civil d'apparence anodine, qu'elle semblait connaître. Il ne lui a fallu que quelques secondes pour avoir le parfait souvenir de cet individu, servant elle et sa famille dans un restaurant de son ancien village. Son cœur se mit à battre la chamade, ses muscles se tendirent, tout son corps ne désirant qu'une seule chose, tuer cet homme. Elle se retourna, les yeux remplis de cette envie de meurtre incontrôlable. Il n'avait aucun moyen de défense mais il représentait pour Kaédé tout le mal pouvant exister dans le monde. Elle était hypnotisée, sa conscience la restreignant à uniquement cet homme et sa mort. Elle le suivit pendant plus d'une heure, discrètement, se confondant dans le décor ou la foule.

Le moment précis qu'elle attendait arriva alors. Une sombre ruelle, dans un virage, tel était le lieu obscur dans lequel il s'engouffra. Il sentit cette présence malsaine derrière lui et voyant la jeune femme, il était déjà trop tard. A peine avait-il eu le temps d'ouvrir la bouche pour parler qu'elle se retrouva sceller par de la glace, emprisonnant ses dents, ses lèvres et sa langue dans un étau polaire qui le fit hurler de douleur, cris qui ne purent aller plus loin que dans ses joues.

Mais ce n'était le commencement alors que son épaule fut prise d'assaut par une lame qui la transperça, sans aucun effort, comme rentrant dans du coton. Kaédé fit tourner la lame, faisant naître des larmes autour des yeux de l'homme qui était alors totalement paralysé de douleur et de terreur. Elle le maintint debout un instant, jusqu'à ce que sa lame tranche l'épaule, faisant écrouler le corps de l'homme dans un bruit sourd de cadavre. Un flot de sang jaillit de la blessure béante, soullant la partie droit de ses vêtements. 

Elle se mit accroupie, essuyant son arme sur le pantalon de l'individu qui se recroquevillait peu à peu comme un bébé sans défense et sans affection. Elle sourit, montrant un visage d'ange et une beauté sans comparaison. S'était le signe d'un accomplissement et d'une délivrance dans son esprit. Elle parla d'une voix cristalline, presque enchanteresse, berçant même les plus endurçis.

- Tu ne comprends sans doute pas mais dans ton dernier souffle, je vais t'en donner l'occasion. Il y a exactement six mois, tu as quitté ton village avec comme sauf-conduit la mort de toute ma famille.
Ses yeux, luisèrent alors, comprenant l'identité de la jeune femme.
Oui, je suis Kaédé Némura et je suis ici pour me venger de toi et de tous les autres, regardant votre mort comme mon propre plaisir comme vous avez regardé la mort de mes proches comme votre liberté.

Sur ces mots, elle lui trancha l'abdomen, versant ses viscères vers l'extérieur, se répandant dans la rue comme un flot de putrescence. L'odeur qui s'en dégageait n'était guère agréable mais le spectacle transcendait la jeune fille. La douleur se lisait sur ce visage si fragile à présent, comme totalement démuni, le contour de la bouche se gerçant, formant des crevasses rougeâtres en certains endroits par le froid si intense qu'était la glace. Il gesticulait alors, des convulsions de douleur faisant tordre son corps dans des positions désarticulées. Après une tension incroyable, le corps se détendit, la vie s'échappant du corps meurtri de cet homme. Elle s'approcha de son visage lui chuchotant à l'oreille :

- Je ne te souhaite que l'errance dans le monde des morts et j'espère que ma famille, là où elle se trouve, pourra te tourmenter par l'acte infâme que tu as commis sur eux.

Elle sortit de la rue après avoir nettoyer le massacre qu'elle avait commis avec tant de délices. Elle savourait cette douce sensation de bien être qu'elle ressentait sans aucune once de culpabilité. C'est avec beaucoup moins de réticence qu'elle se dirigeait de nouveau vers la grande tour pour être affectée à une mission qui n'était pour elle que source de rémunération, sa source d'accomplissement se trouvant bien ailleurs ...  
Revenir en haut
Uchiha Sasuke
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 14 Sep - 15:31 (2007)    Sujet du message: Kaédé Némura [terminée, en attente de validation] Répondre en citant

Wahou...super genial l'histoire j'ai tout lu...

dit moi le demon que l'homme te scelle avant de mourir..tu pourrait la remplacer par un chakra diabolique ou quelque chose du genre car la c'est comme si tu renfermait un bijuu

tu vois une sorte de chakra qui axerait la colere que tu a eu pour tuer cette homme (paix a son ame) dans la ruelle.

bref il faudra aussi completer la description et le champs technique ainsi que les expliquer, le grade c'est a toi de choisir mais vu les meurtes je choisirait nuke nin a ta place...de plus tu a jurer de ne plus revenir a kiri si j'ai bien lu...raison de plus pour etre desrteuse

bref j'aime bien l'histoire mais la chose sceller il ne faut pas que ca soit un demon...

coté technique je precise c'est deux affinité par ninja
Revenir en haut
Sayuri Nakamura
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 14 Sep - 15:38 (2007)    Sujet du message: Kaédé Némura [terminée, en attente de validation] Répondre en citant

Bon, ben, Re - Bienvenue.
Revenir en haut
Kaédé Némura
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 14 Sep - 16:44 (2007)    Sujet du message: Kaédé Némura [terminée, en attente de validation] Répondre en citant

Es-tu sûr qu'il faille que je remodèle cela? dans le monde de naruto, il existe des démons autre que les neuf bijuus. je ne vois pas le problème. Il ne me conférera aucun pouvoir supplémentaire mais en terme de roleplay, cela me permettra de jouer une sorte de schizophrénie plutôt intéressante ...
Revenir en haut
Sakura Haruno
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 14 Sep - 16:46 (2007)    Sujet du message: Kaédé Némura [terminée, en attente de validation] Répondre en citant

On ne contredit pas les admin!!!
tu changes mouhahaha

ta présentation est horriblement longue même moi
j'ai pas le courrage de lire alors que j'aime bien toutes les lire

bienvenue sinon!!!
Revenir en haut
Uchiha Sasuke
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 14 Sep - 16:49 (2007)    Sujet du message: Kaédé Némura [terminée, en attente de validation] Répondre en citant

mouhahahahha moi j'ai tout lu...

Je suis d'accord a partir du moment ou ce demon ne sort pas je veut dire que tu ne devienne pas un monstre gigantesque tel un bijuu...

limite si ce demon ne fait que renforcer un sentiment de schizo alors la sa pourrait passer et encore ca n'est que mon avis qui ne sera peut etre pas accepter par les autres admi...

Mouhahahah ma lapine pense a moi qui ai tout lu

Grade toujours a completer de meme pour les techniques et la description


Dernière édition par Uchiha Sasuke le Ven 14 Sep - 17:05 (2007); édité 1 fois
Revenir en haut
Sakura Haruno
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 14 Sep - 16:56 (2007)    Sujet du message: Kaédé Némura [terminée, en attente de validation] Répondre en citant

mais je penses toujours a toi mon sasuke Laughing

je suis en train de lire
Revenir en haut
Kaédé Némura
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 19 Sep - 07:32 (2007)    Sujet du message: Kaédé Némura [terminée, en attente de validation] Répondre en citant

Je t'assure que le démon ne sortira pas de Kaédé mais ne sera qu'une voix intérieure et un pretéexte à du RP élaboré avec confusion des personnages.
Pas de chakra super puissant, pas de technique bourrine, pas de créature à huit pattes, quinze bras et  vingt huit queues.

Non, juste une petite voix intérieure ^^
FIn de la présentation en cours

J'ai mis  village de Kusa histoire de pouvoir faire des missions et de m'intégrer un peu plus dans l'univers
Revenir en haut
Uchiha Sasuke
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 19 Sep - 10:37 (2007)    Sujet du message: Kaédé Némura [terminée, en attente de validation] Répondre en citant

Re, alors pour moi c'est bon

j'aurait pu dire le sunshin no jutsu pas bon mais je pense que cette technique n'est pas une technique unique a Sasuke et que tout les juunin fort experimenté peuvent l'utilisé c'est pourquoi cette technique je la considere comme valable maintenent j'ignore ce que les autres admis penseront de cette technique et si ils te la laisseront mais moi je l'accepte

bref j'ai editer ta presentation afin de tout rajouter donc j'effacerait des deux poste precedent pour eviter les doubles postes

bah pour moi sinom c'est bon j'attend comme d'habitude confirmation d'un autre admi pour la validation...

Les techniques de bases ne sont pas compté dans les techniques donc tu a la bonne moyenne de technique pour un juunin
Revenir en haut
Houzuki Suigetsu
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 19 Sep - 16:48 (2007)    Sujet du message: Kaédé Némura [terminée, en attente de validation] Répondre en citant

Moi je suis ok pour le valider Very Happy Vraiment une très belle présentation Wink

[VALIDE]
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:20 (2016)    Sujet du message: Kaédé Némura [terminée, en attente de validation]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Naruto :: Follow The Hero Index du Forum -> Hors Rôle Play -> Corbeille Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
WorkStation[fusion] © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com