Naruto :: Follow The Hero Index du Forum
Naruto :: Follow The Hero
Forum RPG Francophone
 
Naruto :: Follow The Hero Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: La vérité n'est que le commencement...[PV - 'tachi-kun] ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Naruto :: Follow The Hero Index du Forum -> Hors Rôle Play -> Corbeille
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Konan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 23 Sep - 00:46 (2007)    Sujet du message: La vérité n'est que le commencement...[PV - 'tachi-kun] Répondre en citant

Une impression étrange, une sensation plutôt, avoir l'impression que plusieurs heures s'étaient écoulées depuis que la Kunoichi avait sombrer dans le sommeil. Mais non, ça ne faisait qu'un quart d'heure au maximum, et la jeune femme s'était retrouvée dans cet état à cause de son propre poison qu'elle avait voulu faire boire à son collègue. Mais ça s'était retourner contre elle ... La fleur de la lune rouge eut l'impression d'avoir été déplacée, ne reconnaissant pas les sons habituels d'un salon de thé d'Amegakure. Non, le doux sifflement du vent, accompagné du chant mélodieux des petites créatures ailées. Le soleil, projetant ses rayons sur la clairière; la Kunoichi sentit sur son visage, la chaleur émanant de l'astre lumineux. Et d'après ces éléments, elle n'était plus à Ame. Mais où? ... Dans une forêt sans doute ... Peu après, ses yeux se rouvrirent brusquement, voyant tout d'abord un silhouette un peu flou d'un homme se trouvant en face d'elle. Puis quelques secondes après, sa vue se stabilisa, pouvant voir le visage du meurtrier aux yeux rouges, qui semblait attendre qu'elle se réveille pour dire quelques mots.
 
" Non loin d’ici il y a une rivière, passe toi un peu d’eau sur le visage et reviens ici plus réveillé, tu vas avoir besoin de toute ta tête pour répondre à mes questions. "
 
Elle était bel est bien à l'extérieur, et il l'informait comme quoi il y avait une rivière dans les environs. Lui conseillant d'aller se passer de l'eau sur le visage pour se réveiller, afin d'avoir la conscience de répondre à ses questions. Dit comme ça, c'était plus un ordre qu'autre chose, enfin elle le perçu ainsi. Konan ferma lentement ses yeux, comme pour réfléchir un peu. Il y avait peu de chances qu'elle puisse se défiler, puisqu'elle sentait que le poison qui se trouvait dans son sang la vidait peu à peu de son énergie, n'ayant pas encore la force d'utiliser ses plus puissantes techniques. Elle savait qu'elle ne pourrait aller bien loin pour l'instant, alors connaissant les effets de ce poison, autant ne pas faire d'efforts en vain et de prendre son temps pour se remettre sur pieds. C'était le mieux à faire, attendre et ... se livrer à une sérieuse discussion. Allait-elle devoir être franche et passer aux aveux? Si ça pouvait être éviter, ça aurait était bien pratique. Mais désormais, maintenant qu'il en savait autant ... Et puis, elle ne pouvait pas s'enfuir, pas maintenant.
La Kunoichi aux cheveux bleus rouvrit lentement ses yeux, croisant ceux du jeune homme, ne les quittant pas une seule seconde. Cherchant une émotion, ou une expression quelconque sur son visage, mais rien, il était comme elle, alors il n'y avait rien à chercher ou à attendre, l'indifférence dominait. Pourtant ... Elle aurait bien voulu voir autre chose que cette expression-là, ça la lassait un peu, il se comportait comme un vulgaire miroir, reflétant ce qu'elle affichait en permanence. Alors que ça l'aurait moins lasser de voir autre chose que son propre reflet ...
 
- Bien ...
 
Se contenta-elle de dire, la voix plutôt calme, mais un peu frustrée par les évènements. Konan détourna son regard et observa le sol, lui trouvant une soudaine fascination, avant de percevoir au loin, une rivière. Gardant donc ses yeux vers cette source d'eau, elle posa une main au sol pour trouver un appui et se lever. Une fois debout, la charmante Kunoichi baissa sa tête vers l'Uchiha, lui lançant un bref regard, avant de se diriger vers la rivière, et arrêter ses pas juste en face du lac. Contemplant son propre reflet, qui était comparable à celui d'une statue de glace ... La Kunoichi aux cheveux bleus s'agenouilla légèrement, et plongea sa main dans la surface du lac, la retirant quelques secondes plus tard et la poser sur le haut de son visage, afin de mouiller légèrement son front. Peu après, la fleur de la lune rouge posa sa main sur son genou pour se relever, reprenant sa courte marche vers l'arbre où se trouvait l'Uchiha. Mais à peine quelques mètres de traversés, pour arriver près de l'arbre, elle mit sa main sur le tronc de celui-ci, sentant le poison faire de nouveau effet. La jeune femme n'y avait pas était de main morte pour doser sa mixture, voulant un effet exemplaire, mais elle ne pensait pas qu'elle en aurait à en subir les effets; se retenant de s'écrouler au sol une nouvelle fois, elle fléchit un genou et prit place contre le tronc de l'arbre. Reportant son attention sur le jeune brun, songeant déjà à ce qu'il allait lui demander. Ça ne pouvait qu'avoir un rapport avec l'organisation ... Ce qui était très frustrant et contrariant, bien que tout dire serait impossible, elle s'arrangerait pour lui mentir.
 
- Tu aimes cet instant n'est-ce pas? Te savoir en supériorité de force. Seulement parce que je n'ai pas fais très attention tout à l'heure ... Et tu as facilement pût échanger les verres grâce à un genjutsu ...
Ajouta-elle, soutenant son regard, décidée à abandonner cette mission qui était bien impossible à réalisée avec quelqu'un comme lui. Il était trop stratégique et devinait tout à l'avance, ça ne servait à rien de lui mentir, enfin, elle allait lui répondre s'il posait des questions, mais rien ne l'interdisait de choisir des mots qui l'arrangeaient. En divulgant le moins d'informations possibles sur l'organisation.
 
 
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 23 Sep - 00:46 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Uchiha Itachi
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 23 Sep - 19:34 (2007)    Sujet du message: La vérité n'est que le commencement...[PV - 'tachi-kun] Répondre en citant

La fleure de l’Akatsuki revint quelques minutes plus tard, le pas lourd et irrégulier. Son poison semblait puissant, puisque faisant apparemment toujours effet de façon importante. 
Elle plaça entre deux respirations difficiles une réplique assez étrange. Ils étaient des guerriers, Itachi s’amusa de ces propos et pour une fois allé donner une réponse concrète. Comble de l’ironie puisque vue la situation le seul en état de poser des question était l’assassin aux sharingan. 
Mais celui-ci avait besoin de lui faire comprendre, comprendre les mondes et les univers que les séparaient tous deux. 
  
-Profité d’une inattention ? Mais que me reproche-tu là ? Nous sommes des ninja, TU as fait preuve d’inattention ! TU es tombé dans ton propre piège. Sois moins arrogante et plus réaliste je te pris.  
J’espère que c’est le poison qui te fait dire pareille ineptie, que se soit a cause d'une simple inattention, ou d'une bourde monumentale, une victoire et une victoire. 
  
Mais le sermon ne s’arrêtait pas la, son regard froid habituellement devint alors plus sévère, elle s’était permis, elle avait commit l’interdit, la femme au papillon s’était imaginée comprendre le meurtrier brun. 
Chose que rien n’y personne ne pouvait faire, l’héritier du sharingan avait un but à part, avait des intention lui appartenant et donc aucun être sur terre n’avait idée. La sévérité présente dans ces pupilles se transforma presque en tristesse, mais se « presque » avait une signification propre, il retrouva son regard froid pour compléter son explication, gardant cependant un ton légèrement triste, quasiment inaudible. 
  
-Nos univers ne sont pas les même, n’imagine pas que je puisse à un moment quelconque me penser ne serai-ce que sommairement supérieure à toi, il n’y a pas de comparaison possible. C’est comme cherché à savoir si l’eau éteint le feu, ou le feu évapore l’eau, en pareille quantité on ne peu rien affirmer. 
J’ai détruit la quasi-totalité de mon clan, et ce pour des intention qui me son propre. Jamais, plus jamais n’imagine pourvoir me comprendre. Les sentiments de supériorités à mes yeux n’existent pas, seul un combat détermine les faibles des forts, ceux qui peuvent vivre et ceux qui peuvent mourir. 
  
Sa phrase si longue et lourde de sens se stoppa dans un silence quasi-ecclésiastique, les oiseaux ne chanter plus et on n’arrivé plus à entendre le son de la rivière. L’Uchiha avait-il parlé aussi longtemps de part le passé, il ne s’en souvenait plus. Pourquoi devoir se justifier devant elle, pourquoi vouloir se justifier devant elle ? Elle qui n’avait rien à savoir, elle qui n’était pas dans la position de poser des questions. Sentiment ? Etait-ce la réponse, à cette interrogation, il est vrai que depuis leur première rencontre le brun aux regards impassibles ne pouvait se sentir indifférant, elle qui lui ressembler tant, avec pourtant ces différance si notable. 
Voulait-il que la fleur blanche le comprenne ? Peut-être. Mais dans le fond quoi de plus cela lui apporterait-il. De la compassion de la pitié, il n’en voulait pas de cela. Alors quoi ? Une fois encore il n’en savait rien.  
Pour lui qui aimait tous comprendre apprivoisé et contrôler, ces incertitudes se faisaient de plus en plus déplaisantes et exaspérante. 
Il ne devait pas trop s’en préoccuper pour l’instant l’objectif du moment était la collecte d’information sur les haute sphère de l’organisation. Ces questions devaient êtres prudentes, Il devait les formuler de façon a laissé planer un doute sur ce qu’il savait. 
Chose complexe puisque ne connaissent pas les fait précis c’étant déroulé dans son genjutsu. 
Ruse, astuce et subterfuge, les maîtres mots de cette opération. 
  
-J’ai éclairé ta lanterne, échange équivalent oblige, à ton tour d’éclairer la mienne. 
Pourquoi tenez vous à rester dans l’anonymat ? 
  
Un pluriel restant flou, et aucun nom à sortir dans cette question. De plus peut-être dirait-elle des noms, pensant qu’il devait les connaître il n’y aurait aucune raison de les dissimuler. Par la même occasion, il pourrait savoir le pourquoi de cette discrétion, par apport aux autres membres. 
Bref la question semblait idéal, simple et sans détoure il espérait sur une réponse identique, mais la fleur de la lune rouge ne le voyait peut-être pas de cette œil. 
Son regard resta simple et inexpressif, il avait déjà montré bien assez de sentiment précédemment, il devait se montré le plus neutre possible afin que son discoure laisse à penser qu’il en sache long sur l’organisation. 
Revenir en haut
Konan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 23 Sep - 22:09 (2007)    Sujet du message: La vérité n'est que le commencement...[PV - 'tachi-kun] Répondre en citant

" Profité d’une inattention ? Mais que me reproche-tu là ? Nous sommes des ninja, TU as fait preuve d’inattention ! TU es tombé dans ton propre piège. Sois moins arrogante et plus réaliste je te pris.
J’espère que c’est le poison qui te fait dire pareille ineptie, que se soit a cause d'une simple inattention, ou d'une bourde monumentale, une victoire et une victoire. "
 
En toute sincérité, il avait bien raison. Bien que jamais la fleur ne l'avouerait. C'était elle qui avait fait preuve d'inattention, s'étant laissée bernée par un simple genjutsu. Mais jamais Konan n'aurait imaginer qu'il aurait pût employer de tels procédés, elle avait baisser sa garde et c'était son tort. Il fallait ne faire confiance en personne, à part en sa propre personne, c'était le plus important. Elle aurait dut se souvenir de ça, avant de ne se méfier de rien, car ainsi, il avait pût agir très facilement, comme elle se contentait de rester sûre d'elle et maître de son sang-froid qui avait été rudement mit à l'épreuve. C'est vrai, qu'avec un peu de logique, tous les éléments étaient là, il avait dût voir le poison verser dans son verre et avait fait comme si de rien n'était, en attendant le bon moment. En la plongeant dans un genjutsu pendant qu'il inversait le tout. D'ailleurs, si on y réfléchissait ... Depuis quand avait-il lancé son genjutsu? Était-elle déjà sous son emprise depuis le début? Que savait-il vraiment, est-ce qu'il était bien conscient de ses paroles? ... C'était une hypothèse assez probable, qu'il ait utilisé encore son art pour obtenir des informations; néanmoins, cette idée n'effleura pas assez l'esprit de la charmante Kunoichi, qui était parût certes arrogante, mais trop confiante. C'est ce qu'il lui reprochait? Enfin ... Il lui faisait réaliser qu'elle était bien trop sûre d'elle et qu'il avait gagner, quoi qu'elle pouvait dire, il resterait le maître de cette victoire. Mais comme on dit, il a peut-être gagner une victoire, mais pas la guerre.
 
" Nos univers ne sont pas les même, n’imagine pas que je puisse à un moment quelconque me penser ne serai-ce que sommairement supérieure à toi, il n’y a pas de comparaison possible. C’est comme cherché à savoir si l’eau éteint le feu, ou le feu évapore l’eau, en pareille quantité on ne peu rien affirmer.
J’ai détruit la quasi-totalité de mon clan, et ce pour des intention qui me son propre. Jamais, plus jamais n’imagine pourvoir me comprendre. Les sentiments de supériorités à mes yeux n’existent pas, seul un combat détermine les faibles des forts, ceux qui peuvent vivre et ceux qui peuvent mourir."
 
Il s'emportait terriblement, lui parlant de choses qu'elle n'avait pas mentionner. Pourquoi lui en disait-il tant? L'avait-elle contrarié au plus haut point? Le jeune homme s'était arrêté un moment pour reprendre son discours, visiblement contrarié de ce qu'elle disait. L'avait-elle vexé? Ce n'était pas son but, elle regrettait un peu ses mots, qui avaient déclenchés une si longue tirade venant d'un homme si impassible. Si sombre ... si mystérieux, si difficile à cerner, et impossible à comprendre, comme si son esprit n'était qu'un livre fermé, grâce à une clé, que la jeune femme voudrait posséder ... Il était un mystère, on pouvait se perdre dans la contemplation de ses pupilles ténébreuses ou par moments, rougeoyantes. Mais une chose était sûre, pour revenir au sujet principal, il avait perdu comme qui dirait, son sang-froid, seulement à cause de quelques mots dits à l'aveugle. Et pour cause ... Il était bien possible que la Kunoichi n'ai pas fait attention à ça non plus, à cause du poison, elle faisait et disait ce qui lui passait par la tête, mais en gardant son impassibilité à toute épreuve ... Pourtant, elle s'en voulu intérieurement, pour quelle raison? Et bien, même ça elle l'ignorait aussi, peut-être étais-ce juste parce qu'échouer et faire preuve d'inattention n'était pas dans ses habitudes. Mais au moins il ne la rabaissait pas en lui rappelant son statut de femme comme tout à l'heure ... Mais d'ailleurs, c'était étrange, il disait qu'il n'y avait aucune supériorité entre eux, pourtant ce n'était pas ce qu'il avait mentionner auparavant ... Se contredirait-il? Ou bien ... N'avait-il pas eut conscience de ses actes et de ses paroles au salon? Sur ses sombres pensées, la jeune femme se remit l'hypothèse du genjutsu en tête, c'était très probable, mais ...  
" J’ai éclairé ta lanterne, échange équivalent oblige, à ton tour d’éclairer la mienne.
Pourquoi tenez vous à rester dans l’anonymat ?"
 

Il posa une question ... Il voulait savoir pourquoi ils restaient dans anonyma? Mais il était trop curieux! Elle se refusait de s'abaisser à répondre à ses questions ... Et c'est là qu'elle réagit, repensant à ses derniers mots ... Ce qu'il avait dit était très contrariant, qu'avait-elle dit pour qu'il lui fasse que des reproches? Pour ensuite lui poser des questions?! C'était une étrange pression ... Se sentant vulnérable à cause de son état, elle n'était nullement en état de se battre ...Et il faut dire qu'elle ne supportait pas ça, et soudainement sa main vint se placer brutalement sur la joue du jeune homme. Tout s'était déroulé à une certaine vitesse, sans qu'elle puisse se contrôler, elle frappa, enfin gifla l'Uchiha, affichant un visage des plus neutres mais, ses sourcils étaient froncés, et la colère était grandissante. Fermant légèrement les yeux, elle se mordit légèrement la lèvre inférieur et rouvrit ses paupières, croisant le regard noir du descendant des Uchiha. Sentant qu'elle n'aurait pas dût faire ça, mais pourquoi n'avait-elle pût s'en empêcher, après avoir reçu un poison très efficace qui ne lui était pas destiné, et pour ensuite se faire sermonner ... Konan laissa un léger silence planer avant de reprendre la parole.
 
- Il est vrai que c'est une faute d'inattention de ma part ... Mais tu n'es pas le mieux placé pour en parler! Tu te prends pour ce que tu n'es pas. Je te rappelle que tu as un bon nombre de fois échoué! Tu était sensé ramener le Jinchuuriki, mais tu n'en as fait qu'à ta tête et tu as sous-estimer tes adversaires, résultat, tu es revenu les mains vides. Personne n'a relater l'affaire jugeant que ce n'était pas le moment de le capturer ... Mais tu es en tort également! Alors ne viens pas me sermonner, tu fait toi aussi des erreurs, et elles sont bien plus importantes. Je me demande d'ailleurs comment tu as fait pour connaître l'identité de Pein ... Mais ça n'a plus d'importance, au moins je ne devrais plus m'occuper de te surveiller, tu peux aller comme tu le désire à Amegakure. Ils se feront un plaisir de te recevoir ... J'ai juste voulu essayer de t'en empêcher, mais ne viens pas te plaindre si tu ne reviens pas vivant !
 
Lâcha-t-elle en un souffle, après sa longue tirade, elle s'arrêta et posa sa tête contre le tronc, dévisageant son collègue, abasourdie de s'être laissée emportée par la colère. Le ton de sa voix avait bien changer, passant de l'impassibilité à la contrariée, sûrement à cause de ce maudit poison qui lui faisait perdre tous ses moyens. Dur de rester neutre après ça, alors qu'une envie la gagnait, régler ce problème le plus vite possible et récupérer son énergie.
 
- ... L'anonymat ... C'était le mieux à faire, et plus rien ne te concerne désormais Itachi-kun. C'est pour ton bien. Ne t'en occupes pas, tant que tu ne sait pas tout.
 
Se calmant un peu, la Kunoichi avait murmurer ces mots, n'élevant plus la voix comme il y a quelques secondes. Elle se remettait en question, s'emporter de cette façon ... Ce n'était pas son genre, on voyait bien qu'elle n'était pas trop elle-même ... Surtout que dis comme ça, on aurait pût penser qu'elle voulait un peu protéger le jeune brun en l'empêchant d'en savoir trop ... Et ça la rendait incrédule, ne comprenant plus rien, se perdant dans ses pensées de plus en plus sombres. Ne regardant plus l'Uchiha et reportant son attention sur sa propre main, en particulier sur sa bague ...  
 
Revenir en haut
Uchiha Itachi
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 23 Sep - 23:26 (2007)    Sujet du message: La vérité n'est que le commencement...[PV - 'tachi-kun] Répondre en citant

Elle l’avait giflé avec force et vitesse, avant de sentir la douleur sur sa joue, le brun ténébreux n’avait rien vue venir. Malgré le poison elle avait su se montrer vive. Le regard normalement inexpressif de l’assassin de la lune rouge était empli de surprise, il reporta par la suite son regard vers la fleur blanche. Mais dans ces pupilles ne demeuré colère, c’était plutôt de la gêne, il resta quelque second immobile les bras le long du corps ne bougeant d’un pouce. Lui qui en temps normal aurait tué cette impertinente était gêné ! Mais de quoi ? Certes il ne s’était comporté de la façon la plus galante mais ils étaient des ninja, la galanterie n’était peut-être pas la chose la plus appropriée. Il se sentait détestablement faible en cet instant, et son orgueil pris donc vite le dessus sur sa gêne. En un éclaire un kunai sorti de sa manche, et le temps d’un clignement de sourcil il le plaça sous la gorge de la jeune femme, plus pour se prouver à lui-même qu’il pouvait le faire, que par raisonnement logique. Les secondes, étouffante, passèrent l’atmosphère devenait chaque instant plus irrespirable, conforté par un silence oppressent. La lame du l’ustensile finit par disparaître dans un soupir indéfinissable de l’Uchiha. 
Il n’avait pas pour habitude de succomber à son orgueil ainsi, et en vérité, à ces yeux seul les idiots pliés face à leurs sentiments. Il fut donc idiot. Mais autre chose subvint une chose qu’il ne pu contrôler, une chose qui allé lui causé nombre d’interrogation, une chose qu’il n’aurait jamais pensé pouvoir faire de sa vie. 
Lentement il vint poser la main, qui tenait préalablement le kunai, contre la joue tiède de la kunoichi aux papillons, puis il porta ses lèvres à l’une de ses oreilles pour lui susurrer d’étranges paroles. 
  
-T’inquiéterai tu pour moi ? 
C’est gentil de ta par mais je ne pense pas avoir besoin de ta compassion Konan. 
Et puis je ne sais peut-être pas tout, mais toi oui, et j’apprécierai vraiment que tu me dévoiles les grandes lignes. 
  
Bien vite il prit du recul pour à nouveau s’asseoir en face d’elle, mais son regard si perçant, il ne le posa plus sur le femme au air troublé, il fixé le sol, cherchant raison tangible à son comportement. 
Elle qui l’avait giflé et s’en était mordu les lèvres par la suite avait l’excuse d’avoir été empoisonné, mais lui n’avait rien de telle. Cette femme froide et inexpressive en temps normale aurait fait fondre une couche de glace ? Le cœur de notre meurtrier brun aurait un peu récupéré de sa chaleur ? 
Pff Idiotie que de telle conclusion. Il avait besoin d’en savoir plus, feinté la faiblesse psychologique était un bon moyen de soutiré des informations. Il avait déjà obtenu un nom. Cela lui faciliterait la tache, les noms offrait une mine d’information illimité, et à présent il en avait deux, peu à peu il s’approché de son but. Mais un mystère demeurait, le plus épais, le plus sombre, celui dont Itachi redouté la nature. Qui était finalement le vrai chef de L’Akatsuki ? Ce fameux Pein, un autre, peut-être cette femme en face de lui ? Il lui restait encore beaucoup à savoir, et cela prendrait certainement un peu de temps, il devrait se comporter comme à l’habitude. 
Malgré tous ces facteur problématique, il ne demeuré qu’un seul véritable problème pour l’instant, cette femme.  Ces gestes les avait-il vraiment fait pour déstabiliser la ninja à la bague ? Ou était-ce autre chose. L’excuse qu’il s’était trouvé l’arrangé en bien des points mais dans le font se mentir à sois même n’avançait à rien. 
Sens se soucier du regard de la jeune guerrière, il porta une de ses mains à son visage, l’air perdu. 
Attendant quelques mots de la pars de Konan pour lui occuper l’esprit si torturé qu’il possédait, L’héritier du sharingan finit par reporter ces prunelles sur la kunoichi, avec un peu de fatigue et une touche invisible de tendresse dans le regard, fatigué par ces propre réaction, attendrit pas celle de la demoiselle. 
Revenir en haut
Konan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 24 Sep - 20:35 (2007)    Sujet du message: La vérité n'est que le commencement...[PV - 'tachi-kun] Répondre en citant

Il n'avait pas réagit face à sa perte de sang-froid, et pendant un moment, elle s'en posa des questions, il était certes impassible, mais face à une agression il aurait bien agit, non? Et elle avait encore fait des conclusions hâtives, ayant crier victoire trop tôt comme on dit. Puisqu'il sorti un kunai et le plaça sous la gorge de la Kunoichi; et pendant les prochaines secondes, une étrange tension régna entre eux. L'air devenait presque étouffant, même irrespirable, tellement cela devenait de plus en plus dangereuse pour la jeune femme. Pourtant, ce n'était pas cette menace constante qui l'effrayait, c'était elle-même et ses propres réactions. Réagir comme ça était bien pire que se prendre un kunai en pleine gorge, d'ailleurs elle aurait voulu que ça se déroule ainsi, qu'il montre son mécontentement ainsi ou bien d'une autre manière, au lieu de rabaisser son arme et d'avoir un drôle d'air au visage. La jeune femme l'aurait tant désirer, aurait tant voulu éviter ça, elle savait qu'il avait laisser son orgueil masculin prendre le dessus, alors qu'il parlait juste avant de cette in-supériorité entre eux ... Voir ça, lui donnait encore plus de remords qu'avant. Elle aurait bien nettement préférer autre chose que ce silence, et c'est le problème ... Ne sachant plus trop quoi penser de ses propres pensées. Ça lui était insupportable, déjà qu'elle avait pût lire un expression indéchiffrable dans les yeux du jeune homme, et elle n'aimait pas trop ça, ne pas savoir ce que les autres pensent. Enfin ... Ce qui suivit intrigua énormément la jeune femme aux cheveux bleus, puisque le jeune Uchiha releva les yeux sur elle et posa sa main contenant le kunai sur sa joue, se rapprochant de son oreille pour lui parler ... La surprise était bien évidemment, très grande, ne comprenant pas ce qu'il faisait. Essayait-il de la déstabiliser? Ou bien ne savait-il pas non plus ce qu'il faisait? En tout cas, ça la figea sur place; son geste n'était ni violent ni brusque, juste surprenant, surtout ce qui suivit ...
 
" T’inquiéterai tu pour moi ?
C’est gentil de ta par mais je ne pense pas avoir besoin de ta compassion Konan.
Et puis je ne sais peut-être pas tout, mais toi oui, et j’apprécierai vraiment que tu me dévoiles les grandes lignes. "

 
Cela répondait un peu à ses questions, enfin c'est ce qu'elle aimerait. En tout cas, ce qu'il disait était bien surprenant, pourquoi s'inquièterait-elle de cette manière? Il est vrai que ça pouvait être interprété de cette façon ... Et puis, n'étais-ce pas un peu la vérité? Même si l'orgueil de la Kunoichi était le même que celui du brun ténébreux, ça revenait à la même chose; se voilant la face. Et puis, ce n'était que des pensées qui lui venaient subitement, elle faisait ce qui lui passait par la tête, n'ayant plus du tout le moindre contrôle et perdant si facilement son sang-froid; comme tout à l'heure. Son, geste, la déserteuse l'avait bien regretté, d'avoir agit de cette manière, et l'Uchiha avait dût le voir ... Même s'il ne disait rien, il fallait avouer, que la Kunoichi aurait voulu connaître les pensées de ce meurtrier ténébreux; malheureusement elle ne possédait le don de lire dans l'esprit des gens, ce qui était bien malheureux. Ça aurait pût lui être tellement utile ...
 
L'Uchiha était très curieux, une chose à mentionner en priorité en faite. Il avait bien de l'audace pour lui parler comme ça et lui dire un faite qu'elle se refusait elle-même d'aborder en pensée. Pour tout dire ... Et puis, ce qu'il avait dit aurait parût offensant, refusant ouvertement sa compassion, mais comme si elle avait dit en toute sincérité ce qu'il affirmait. La jeune femme n'avait rien dit en rapport avec ça ... A moins qu'il sache lire entre les lignes et ait compris le fond de ses avertissements, bien que cela ne restait que très flou pour la ninja. Elle ne voulait pas qu'il meurs inutilement, et surtout elle n'accepterait pas tout court un meurtre le concernant. Il y avait bien eut déjà tant de soucis ... Enfin bref ... Konan n'avait rien dit, et repensait aux derniers mots de l'Uchiha qui s'était empressé de s'éloigner et de rester assit en face d'elle, ne la surveillant plus du regard. Et apparemment, il voulait encore plus d'informations, mais en savait-il déjà assez? Connaître l'identité des deux membres cachés n'était pas rien! C'était quelqu'un de très gourmand pour ce sujet, voulant tout savoir, dans les moindres détails ... Et puis, Konan l'avait bien mentionner, qu'il ignorait des choses qu'elle savait et que c'était mieux pour lui de n'en savoir pas plus. C'était une erreur encore de dire ça, puisque ça avait attirer l'immense curiosité du jeune homme, et maintenant, bien qu'il ne la regardait, il s'attendait à un mot de sa part. Chose que la Kunoichi avait du mal à faire désormais, ne trouvant ses mots, ne sachant que dire pour ne pas s'enfoncer encore plus. Un vrai casse-tête, de pouvoir parler en parlant le moins possible de ce qui la trahirait. Mais ... impossible, tout ce que l'Uchiha demandait, concernait les choses interdites. Et parler en toute liberté, n'était pas possible, même pour quelqu'un qui avait quelques connaissances sur le secret de l'organisation; si ce qu'il disait depuis tout à l'heure était vrai ... Ce qui fit douter Konan, étant une nouvelle fois la première à croiser le regard de l'autre; voulant parler, même si les idées de mensonges lui étaient introuvables ...
 
- Dois-je me répéter une nouvelle fois ? ... Tu sais déjà tout, je n'ai rien à t'apporter de plus. Je ne suis pas plus avancée que toi, je ne fais qu'accomplir les objectifs de l'organisation, comme Tobi-sama le veux.
 
Ah, finalement, elle l'avait dit, le nom de ce cher homme masqué, qui était connût par chaque personne au sein de l'organisation. Mais peut-être pas de la même oreille, puisque pour certains, il n'était qu'un idiot invétéré, alors que pour d'autres, il était le leader ... Celui qui déplaçait ses nombreux pions, -autrement dit, les membres de l'Akatsuki- dans son échiquier géant. Konan posa une main au sol, sur l'herbe légèrement humidifiée par les précédents jours de pluie. Elle tourna sa tête vers l'autre endroit de la clairière, où elle s'était rendue auparavant pour se rafraichir un peu. Repensant ainsi à son visage dans la surface de l'eau, qui était comme un miroir de glace. La déserteuse soupira, et essaye de reprendre ses esprits, trouvant quelque chose à dire pour clore le précédent sujet. Bien qu'elle doutait que cela marche ...
 
- Tu ne comprends donc pas, tu ne fais que jouer avec le feu. Arrêtes toi sur ça, si tu ne veux pas te brûler.
 
Continua-t-elle, reprenant ses habituelles menaces indirectes, enfin, le menacer de vive voix n'effleura pas son esprit, jugeant la tâche un peu délicate et difficile à accomplir. Elle essayait de lui faire comprendre qu'il risquait gros en voulant tout découvrir tout de suite. Si Tobi et Pein ne disaient rien, c'est qu'il y avait une raison.
 
Revenir en haut
Uchiha Itachi
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 18 Oct - 18:32 (2007)    Sujet du message: La vérité n'est que le commencement...[PV - 'tachi-kun] Répondre en citant

 
Itachi Uchiha espérait que Konan répondrait à sa question, même s'il avait l'assurance qu'elle ne dirait pas plus que ce qu'il savait déjà. Soit pour le protéger lui, comme il venait de lui poser la question, et plus probablement pour se protéger elle. En effet, qui pouvait assurer que les responsables de l'Akatsuki, qui cachaient tellement de choses à ses membres, pourraient ignorer les révélations de la jeune femme au jeune brun au Sharingan ? S'ils étaient aussi redoutables que leur position laissait entendre, Konan ne s'en sortirait pas à si bon compte. Par sa curiosité, Itachi mettait en danger Konan et sa propre personne. Allait-il continuer à pousser l'interrogatoire de la jeune femme ? Pour le moment, la lame du Kunai toujours posée sur sa gorge, il attendait les réponses de la fleur bleue de l'Akatsuki.  
 
- Dois-je me répéter une nouvelle fois ? ... Tu sais déjà tout, je n'ai rien à t'apporter de plus. Je ne suis pas plus avancée que toi, je ne fais qu'accomplir les objectifs de l'organisation, comme Tobi-sama le veux.  
 
Tobi-Sama....Tobi....Cet incapable, toujours une remarque idiote à la bouche....Ainsi, c'est bien ce qui avait toujours semblé être à ses yeux...une mascarade...une illusion...Une manipulation...N'importe quelle personne un minimum sensée accepterait un membre aussi maladroit et incompétent que Tobi dans son camp ? Cela paraissait absurde. Depuis qu'il était à l'Akatsuki, qu'avait-il fait ? Il n'avait montré aucune capacité particulière, aucun pouvoir. Pourquoi avait-il paru aussi important pour qu'on l'accepte dans une organisation prônant la toute puissance ? Peut-être parce que la décision d'accepter cet homme était truquée...une simple mise en scène....par cet homme lui-même.  
La question que se posait à présent Itachi concernait la véritable identité de Tobi. Qui était-il vraiment ? D'où venait-il ?  
Konan refusa de le laisser à ses refléxions, de peur, probablement, que cette révélation ne le fasse trop cogiter sur un sujet si épineux.  
 
- Tu ne comprends donc pas, tu ne fais que jouer avec le feu. Arrêtes toi sur ça, si tu ne veux pas te brûler. 
 
Itachi afficha un petit sourire sur le coin de sa bouche. C'était vraiment un mauvais choix de métaphore.  
 
- Konan-san, je pense que tu connais suffisamment les membres de l'Akatsuki pour savoir que le feu ne me fait pas peur.  
 
Itachi décida de relâcher Konan et retira le Kunai menaçant de sous la gorge de la jeune femme. Il le conserva dans sa main et continuait de la dévisager, comme tentant d'en deviner plus en regardant droit dans ses yeux froids.  
 
 
 


Dernière édition par Uchiha Itachi le Mar 13 Nov - 12:23 (2007); édité 1 fois
Revenir en haut
Konan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 7 Nov - 23:02 (2007)    Sujet du message: La vérité n'est que le commencement...[PV - 'tachi-kun] Répondre en citant

" Konan-san, je pense que tu connais suffisament les membres de l'Akatsuki pour savoir que le feu ne me fait pas peur. "
 
Non justement, il avait raison sur ce point, entant que maître dans l'affinité Katon, le feu ne risquait pas de lui faire grand chose. Il le dominait, comme pour le genjutsu, et son talentueux doujutsu, qui avait fasciné un bon nombre de personnes; le vieux serpent par exemple. Mais il y avait plus fort, plus puissant que le Sharingan, les yeux de Pein possédaient eux aussi un pouvoir, un bien étrange pouvoir. Chaque ninja avait vraiment quelque chose de spécial en lui, que ce soit un don du clan, ou une affinité quelconque. Même elle, la femme de la lune rouge, avait une particularité, celle de transformer la moindre parcelle de sa peau, en papier. En origami plus précisément, cet art l'avait toujours passionnée par le passé, mais elle était loin d'avoir le niveau qu'elle avait aujourd'hui. Simplement avec une feuille de papier, elle pouvait la transformer en rose, lui faire prendre forme, et là, c'était son corps qui jouait la feuille de papier. Mais si on prenait ça comme exemple, le papier n'avait pas un grand pouvoir, le feu, la foudre, l'eau...pouvait prendre le dessus. Alors, si c'est pour avoir une si faible puissance, même si c'était un jutsu tout bonnement étonnant, à quoi cela servait-il. C'était juste une passion pour ce genre-là, et aussi pour envisager une autre forme d'attaque, bien plus stupéfiante.
 
Konan, chassa ses pensées de jutsu, et regarda attentivement la lame du kunai s'éloigner d'elle. Il avait donc renoncer à l'idée de la tuer ou de la blessée pour savoir autre chose. Mais en y réfléchissant, il y avait quelque chose de louche dans son histoire, elle avait peut-être dit le mot de trop. Savoir une chose et connaître tout en était une autre, il ne savait pas tout, il ne savait peut-être qu'un bout de la vérité, et dans ce cas-là; elle perpétuerait ce manque de d'information.
 
- Mais ils ne sont plus là pour en parler.
 
 
Sur ses pensées, elle répondit, d'un ton détaché mais neutre, tenant à garder son air de sérénité absolue. L'Akatsuki pourrait prétendre avoir disparue désormais, avec le si peu de membres qu'il restait, tous avaient plongés, à cause des shinobis de Konoha et du cadet des Uchiha. Ils se mettaient tout le temps à plusieurs à vouloir détrôner l'Akatsuki, ils espéraient tellement la vaincre. Pour sauver la vie des jinchuurikis bien évidemment...Mais tous n'étaient pas de cet avis, il y avait des gens pour qui la vie de ces monstres n'était rien, et d'autres qui tenteront tout pour les sauver. A travers les différentes captures des jinchuurikis, il y avait toujours un peu des deux. Les plus coriaces restaient ceux de Konoha, à croire que leur idéal était de se mettre en travers des plans de la lune rouge.
 
La fleur bleue dévisagea un long moment son interlocuteur, qui attendait sûrement une réponse qui l'aiderait à y voir plus clair. Mais savoir par inadvertance le nom d'un potentiel chef, était suffisant, non?
 
- C'est assez arrogant de dire ça dans un tel contexte.
 
Poursuivit-elle sur le même ton, gardant son attention sur les yeux du jeune homme et le kunai, restant tout de même un peu méfiante.

[Désolée pour la petite longueur ]
 
Revenir en haut
Uchiha Itachi
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 8 Nov - 00:09 (2007)    Sujet du message: La vérité n'est que le commencement...[PV - 'tachi-kun] Répondre en citant

La confrontation entièrement psychologique entre les deux ninjas de l'akatsuki perdurait dans le silence. Ils ne parlaient pas beaucoup, ne faisaient presque plus de gestes. Mais toute la méfiance, l'attention, les sentiments (s'ils en éprouvent) passaient par leurs yeux. Quiconque d'autre qu'eux aurait senti son corps frémir, son sang se glacer, la peur s'emparer de tout l'être en croisant les pupilles des deux jeunes gens. Sans faire de démonstration de force, la puissance rayonnait des deux ninjas hors-la-loi. Il ne manquait plus que de savoir qui allait céder le premier. Jusqu'à présent, Itachi Uchiha avait dominé l'ensemble de leur rencontre. Il avait réussi à l'endormir, lui avait soutiré quelques informations sur ce qui l'interessait. Tout cela sans passer par une violence déraisonnée. Oui, tout semblait sourire à l'homme aux sharingans. Néanmoins, la situation était peut - être en train de s'inverser. Visiblement, Konan avait été libérée d'un poids en révélant une chose secrète. A présent, elle ne pouvait plus commettre d'erreur. LE ton qu'elle employait pour parler à Itachi montrait qu'elle s'était reprise et avait maintenant les capacités de continuer leur confrontation. Alors que lui venait de comprendre qu'il n'en tirerait rien de plus. Le fait d'avoir retiré le kunai de la gorge de la jeune fille était le signe évident qu'il n'avait plus le contrôle de la discussion. D'ailleurs, Konan répliquait déjà en prenant soin d'écarter la conversation des tabous qui interessaient Itachi.  

 
- Mais ils ne sont plus là pour en parler.

C'était évident. D'une manière ou d'une autre, si toutefois les deux compères étaient sur place depuis qu'Itachi avait rencontré le chemin de Konan, ces derniers avaient pris la poudre d'escampette. Soit parce qu'ils avaient senti la présence de l'Uchiha en ces lieux, soit parce qu'ils devaient avoir une affaire ailleurs. En bref, ce n'est pour pour cette fois que l'ancien shinobi de Konoha rencontrerait ses "supérieurs".Qu'à cela ne tienne....Le moment viendra à un moment ou à un autre. Il fallait savoir se montrer patient.

 
- C'est assez arrogant de dire ça dans un tel contexte.

 
Itachi n'était pas sûr de comprendre le sens de la dernière parole de la seconde de Pain. Le contexte ? La déchéance de l'Akatsuki ? Le mot semblait fort mais pourtant, il s'agissait bien de déchéance. L'organisation de ninja, réputée pour être la plus puissante au monde, était décimée. Les membres disparaissaient au fur et à mesure, Sasori, Deidera, Hidan, Kakuzu. Jamais ils n'avaient vécu un coup aussi dur depuis le départ d'Orochimaru. Certes, l'Akatsuki avait bien avancé dans son projet de capturer les Bijuus. Il n'en restait plus qu'un : Uzumaki Naruto. Néanmoins, la Lune Rouge avait plus d'adversaire que jamais. Et des ennemis de poids.  
A la vue de cette situation, il apparaissait forcément que la curiosité d'Itachi était plutôt malvenue. C'était comme donner un coup de pied dans la fourmilière. Néanmoins, les membres de l'akatsuki ne faisaient pas partie de l'organisation dans un but de bénévolat charitatif. Ils y voyaient avant tout leur intérêt propre. Et si Itachi était présent, loin de son équipier, pour poser des questions à l'unique kunoichi de l'Akatsuki, c'était justement parce qu'il semblait que l'Akatsuki utilisait ses membres sans leur rendre la pareille. C'était peut - être faux, il se trompait peut-être. Mais le fait que Tobi cache sa véritable identité n'était pas gratuit. Et Itachi n'appréciait pas le manque de transparence.

 
- Si je comprends bien, il faudrait que je rentre dans le rang, comme si rien n'était ?

Il amorca un sourire, puis il tourna le dos à la jeune femme, la fleur bleue de l'Akatsuki, et commença à s'éloigner. Puis il stoppa sa marche, et, sans se retourner, il lui adressa une dernière parole.

- Je rentre dans le rang, même si notre rencontre aura modifié la donne. Peu importe. Je recommencerais à suivre les indications de notre chef, comme si rien n'était, mais je me réserve le droit, à un moment donné, de continuer à en savoir plus. Sayonara, Konan-san.

Itachi, enfin, reprit sa marche et disparut sous la pluie et la brume ambiante du village caché d'Ame.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:52 (2016)    Sujet du message: La vérité n'est que le commencement...[PV - 'tachi-kun]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Naruto :: Follow The Hero Index du Forum -> Hors Rôle Play -> Corbeille Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
WorkStation[fusion] © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com