Naruto :: Follow The Hero Index du Forum
Naruto :: Follow The Hero
Forum RPG Francophone
 
Naruto :: Follow The Hero Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Ame la ville des damnés ::
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Naruto :: Follow The Hero Index du Forum -> Hors Rôle Play -> Corbeille
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Yukiko Akanumo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 13 Oct - 20:30 (2007)    Sujet du message: Ame la ville des damnés Répondre en citant

Les bas fond d'Ame !Un endroit au bord des égouts et des évacuation d'eau qui à chaque fois son a pleine à rabords .Ce grand canal long et aventurant coupant Ame en deux .  
Yukiko justement marchait le long de ce canal cherchant à réaliser son première objectif :tuer le leader d'Ame .Mais depuis qu'elle avait récupérer quelques informations ,elle marchait plus pour réfléchir à ce qu'elle allait faire .En effet les personnes qu'elles avaient interrogé portaient un bandeau d'Ame barré et affirmé que le chef d'Ame avait était tué par un dieu qui gouvernait actuellement le village .Si cette personne avait était capable de tuer la légende qu'était l'ancien chef d'Ame sans trop de problème alors Yukiko craignait pour elle ,d'habitude elle était du genre à n'avoir peur de rien mais ce qu'elle avait entendu l'inquiété réellement .Etait elle réelement à la hauteur de ce challenge .  
Pouvait elle se permettre de se battre contre cette personne qui avait l'air d'avoir les mêmes motivations que la jeune fille .  
Yukiko s'arrêta un instant dans sa traditionnel cape noir qui recouvre tout son corp jusqu'au sol ,elle leva la tête et constata que la pluie avait cessait depuis quelque minute et que si elle étendait son esprit elle pouvait sentir de lourds chakra .Yukiko ne préféra pas s'approcher et fit demi tour pour allez s'asseoir contre un mur .Les genous dans les mains ,Yukiko semblait replier sur elle même fixant toujours le ciel gris d'Ame .Sa capuche baissé ,les mêches roses et trempé de Yukiko caché un peu son si beau visage et ces yeux si expressif montrait une inquiétude qui n'avait jamais traversé ce regard depuis plus de 5 ans .  
La jeune fille était perdu ,elle cherchait une issue ...  
Pouvait elle réelement accomplir sa vengance sur la société ?  
Mais finalement elle se décida a évité Ame qui pourra être un allié plus tard .  
Yukiko voulu rester assise ici contre ce mur à Ame pour se reposer .Depuis combien de temps ne c'était elle pas arrété pour se reposer ?  
Même elle ne pouvait pas le dire .  
La jeune fille commença soudain à révasser ,elle rêvait de sa mère ,un visage semi-flou .Tout ce qu'elle ditinguait c'était ses mains ,blanche et si douce.   
La kunoichi révait à revoir sa mère que son père lui avait enlevé .Soudain elle se rappela de la première fois où elle avait découvert son don .Elle avait 5 ans et joué dans le jardin de la residence de ses parents .Alors que les cerisiers était en fleur ,un papillon vient se poser sur la main de la petite fille et après que cette dernière sentis une petite gène dans le doigts ,le papillon se transforma en glaçon .Yukiko était ensuite allait voir sa mère qui lui expliqua qu'elle deviendrait peut-être une grande et belle Kunoïchi ,peut-être même aussi forte que papa qui avait était promu ANBU quelques années auparavant .  
 
La kunoïchi ferma ses yeux où une larme venait glissait le long du magnifique visage de Yukiko .Au moment où elle ferma les yeux un sentiment d'ennuie l'envahit puis de fatigue et sans s'en rendre compte :elle s'endorma seul dans les bas fonds de Ame ...  
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 13 Oct - 20:30 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Masahiro Heiji
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 14 Oct - 01:00 (2007)    Sujet du message: Ame la ville des damnés Répondre en citant

La pluie tombait toujours aussi drue sur la ville sombre. C'était à croire que le dirigeant de la ville était de mauvaise humeur. Mais une colère calme, car le tonerre ne zébrait pas le ciel. Les rues en était pourtant vides. Les gens savent quand leur leader n'est pas content. Et ils préfèrent rester chez eux, dans ces cas-là. Mais pour quelqu'un venu d'ailleur, surtout d'un pays aussi sec que Suna, la pluie n'est pas un symbole émotionnel.
           Une ombre marchait, solitaire. Encapuchonnée de noir, la silouhette marchait d'un pas très léger, silencieux, mais était trahie par le bruit de 2 sabres cliquetants dans leurs fourreaux. La pluie ne semblait pas gêner l'incconnu. Ni les rares, et presques inexistants marcheurs. Seuls 2 yeux brillaient dans l'ombre du capuchon. L'homme, ou la femme, portait un foulard noir qui cachait la partie inférieure de son beau visage. Sa peau noire ébène contrastait avec ses cheveux argents, ce qui expliquait peut-être pourquoi les gens le regardaient tous avec un peu d'inquiétude. Il se contentait de les fixer avec un regard qui en disait long: Va te pendre. Et pour certains, un signe vulgaire et provocateur de son doigt le plus long. Mais ses rencontres s'étant étendues à 3 habitants pressés, il sentait donc la solitude le peser. Il était sociable, de son temps le meilleur, malgré sa froideur. Il soupira. Car oui, j'essayais de faire peser le doute sur son sexe, mais je viens de remarquer que j'utilisais "Il". Merde alors. Donc, Shiro marchait, sans but précis. Il se doutait bien qu'il était à Ame, le village de la pluie, à cause de la température plutôt pluvieuse. Son regard se posa soudain sur une cape qui semblait avoir un corps en dessous, couchée près d'un mur. Dormant paisiblement. Shiro se dit que dormir ici, ce n'était pas une bonne idée. Surtout si le pluie tombait. Pratique pour attraper un rhume. Il secoua légèrement la personne. Et remarqua que c'était une demoiselle fort jolie.

Hé, miss! Je ne veux pas vraiment vous dire quoi faire, mais bon...vous allez attraper froid si vous dormez ici.

Sa voix, mélodieuse, était empreinte d'un soupçon d'ironie.

HJ Je part, j'ai pas le temps de faire mieux. M'enfin, jsuis satisfait pareil HJ
Revenir en haut
Yukiko Akanumo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 17 Oct - 14:41 (2007)    Sujet du message: Ame la ville des damnés Répondre en citant

Les songes de Yukiko était paix et parfois même érotisme ,elle ne faisait que rarement de cauchemar ,mais chaque cauchemar était toujours le même :Elle rentrait toute joyeuse de l'école ,elle avancait gaiment dans sa maison en appelant sa maman et arrivé dans la cuisine ,elle voyait de dos sa mère en train de préparer à manger pour la petite fille qui tirait la robe rose pâle de sa mère pour savoir ce qu'elle préparer .A chaque fois ,une voix douce retentissait en donnant des paroles incompréhensible et à chaque fois ou Akiko se retournait pour regarder sa petite fille ,Yukiko se réveillé en sueur restant dans le dépit de ne toujours pas connaitre le visage de sa mère .   
Aujourd'hui c'était différent ,la pluie avait repris son cours sur les bas-fonds d'Ame et Yukiko toujours endormis reprenait son rêve qui ne pouvait pas être interrompu par des sueurs étant donné que la température extérieur était trop faible pour réchauffer les systèmes organiques de la Kunoïchi .Elle rêvait encore de ce qu'elle considérait comme un cauchemar ,elle voyait sa mère se retourné ,elle allait enfin voir le visage de sa mère ,ce doux visage souvent coupé par des cheveux noirs encre d'une rare beauté qui avait fuis l'attache qui faisait une simple queue de cheval pour ne pas géner la jeune femme .Cette fois ci elle commençait à apercevoir le côté du visage ... elle touchait au but ... jamais elle n'en avait vu plus loin ... sa y est le moment était fort !Si elle apercevait la totalité du visage Yukiko pourrait enfin se mettre en quète d'Akiko .Pourtant cette fois ce ne fut pas son corps qui la réveilla mais un passant .Il toucha la jeune femme pour la secouer et dit d'une voix pleine d'arnaque voir d'ironie :   
 
Hé, miss! Je ne veux pas vraiment vous dire quoi faire, mais bon...vous allez attraper froid si vous dormez ici.  
   
Yukiko garda son calme ,elle ouvrit ses yeux pleins de grace et d'un regard charmeur ,elle dit d'un ton avec beaucoup plus d'ironie : 
 
"Enlevé votre main si vous ne voulez pas attrapez un gros froid !"   
 
Elle sourit chaleuresement toujours en se moquant à moitié de lui .Le sous-estimant comme elle le faisait avec avec toute les personnes qui ne dégageait pas plus de chakra que ce qu'elle essayait de cacher dans ses reserves .Elle avait l'habitude de juger toute personne qui était face à elle et grace au technique de l'école d'ANBU de Kiri elle était capable de juger tout le chakra du corps de quelqu'un et jauger ce qu'il était capable de produire. En ce qui concerne la personne en face d'elle il pouvait sortire une quantité de chakra assez impréssionante mais celà lui serverait il plus tard si il n'enlevait pas sa main du corps de Yukiko .   
Pourtant la Kunoïchi n'avait pas vraiment envie de se battre ,non elle avait plutôt envie de faire des folies ,d'une petite aventure de dix minutes maximum [enfin vous voyez de quoi je parle]. Peut-être que cette personne qui avait l'air d'être un homme pourrait la satisfaire .   
Le moment n'y était pourtant pas ,elle devait déjà voir si dans les 5 secondes qui suivent ils allaient enlever sa main de son épaule .Dans l'hypothèse où il ne le ferait pas ,il finirat en glaçon et Yukiko se trouvera bien quelqu'un d'autre pour satisfaire ses envies .   
Revenir en haut
Masahiro Heiji
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 18 Oct - 02:58 (2007)    Sujet du message: Ame la ville des damnés Répondre en citant

La pluie continuait de tomber, et l'ambiance était légèrement plus froide. Shiro frissona légèrement. La jeune fille se réveilla. Sublime, mais un peu trop froide. Il la crût quand elle lui dit qu'il serait gelé s'il ne retirait pas sa main. Il attendit quelques secondes, puis s'exécuta, l'air moqueur. Il savait qu'elle était forte. Très forte. Mais ça ne l'effrayait pas du tout. Au contraire, ça l'amusait. Il se recula, puis contempla Yukiko. Sublime restait le mot. Mais Shiro les préférait plus...chaude...Il dévoilà son visage, et tasse un couette de cheveux argentés qui lui tombait dans le visage.

Bon, comme ça, je ne me sentirais pas coupable si on vous retrouvait morte, complètement gelée...

Il mit l'emphâse sur le mot gelée, car il se doutait que la glace, c'était son domaine. Et il était plutôt porté sur le sarcasme. Il s'adossa au mur, bras croisés. Il leva son menton, imberbe, et regarda le ciel.

Ma foi, la pluie ne semble pas vouloir cesser. Et puis, nous sommes au milieux de la nuit. Vraiment, il ne faudrait pas que vous restiez ici, que vous soyez forte ou pas. La grippe n'a pas peur des ninjas. La ville est calme, point positif. Votre chef est en train de se battre, à ce que m'a dit les gardes de la porte.

Il s'avança vers Yukiko. Et il fit une révérence, qu'il termina par un baisemain.

Malgré mon apparence plutôt...singulière, je n'en oublie pas moins les convenances. Je ne me suis pas présenté, lady...J'en suis désolé! Je me nomme Shiromisu, du clan Mitsurugi, de Suna. Hélas! Je n'ai plus accès à mon village. Tout ça parce que j'ai refusé de venir en aide à 2 ninjas de Suna, en mission, à Kumo. C'est regrettable...Je voulais simplement avoir une bonne bataille, ce soir-là...Et les plus forts du coin, c'était eux...

Il savait que ses manières de gentleman énerverait possiblement la jeune kunoichi, mais ça amusait assez bien le déserteur. Il garda tout de même un air sérieux. Avec une pointe de tristesse sarcastique.

Et vous, mademoiselle? Comment vous nommez-vous? Si votre nom n'a d'égal que vos yeux, vous devez avoir l'un des noms les plus magnifique de tout Ame.

Draguer lui plaisait. Du temps où il était encore pâle, avant son enfer à Oto, Shiro était un drageur. Il ne faisait pas ça pour avoir des aventures. Simplement, il aimait ça. Et il exagérait souvent. Mais il adorait ça. Cette fois, il était sincère. Il la trouvait magnifique. Et ces temps-ci, les femmes le fuyait comme la peste. Il gardait un air plutôt détaché. Mais serait prêt à agir si Yukiko ne se plaisait pas de sa compagnie.
Revenir en haut
Yukiko Akanumo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 19 Oct - 21:39 (2007)    Sujet du message: Ame la ville des damnés Répondre en citant

Yukiko n'as pas l'habitude d'être joyeuse ,mais rienq ue le fait d'avoir pus apercevoir une partie du visage de sa mère la mis dans une joie presque incroyable .Malgrès quel fut réveillé en plain millieu du rêve ,elle savait que c'était son destin qui lui reservait la découverte du visage de sa mère pour plutard . 
Il ne lui restait plus qu'à attendre que le destin lui montre sa futur voie qui était déjà dessiné mais inexploitable .Le nindo de Yukiko prenait d'un coup un nouveau sens et peut-être devrait il laissé place à la vérité ,Yukiko ne pouvait pas vaincre le monde toute seul .Même à plusieur elle ne pouvait rien faire ,elle savait qu'il y avait des gens exceptionel sur terre et elle se renda compte qu'elle ne faisait pas partie de ces personnes .Ce rêve venait soudain de changer complétement la Kunoïchi ,cette flamme de destruction avait disparu ,elle ne trouvait pas de remplaçante ,le vide comblait les intentions de Yukiko est tout était partis de sa décision de ne pas se battre contre le chef d'Ame quel avait jugé trop puissant . 
Soudain après sa réplique sarcastique à son opposant ,elle baissa les yeux un peu perturbé parce qu'elle pensait ,par ce changement qui nettoyé ses veines .N'appelons-nous pas ceci maturité ?Si ... Yukiko avait murris ,ça lui avait pris d'un coup mais il lui restait beaucoup à apprendre . 
Elle resta impassible à ce qui se tramait en elle et baissa sa capuche pour laissait ses doux cheveux roses gout à la sombre pluie d'Ame .Pour couper les pensés de Yukiko ,l'inconnue continua : 
 
Bon, comme ça, je ne me sentirais pas coupable si on vous retrouvait morte, complètement gelée...
 
Pourquoi accentué il le mot gelée ?Avait il réussi à trouver la véritable affinité de Yukiko qu'elle essayait de cacher en faisant parcourir un maximum de chakra suiton ?Yukiko avait bien raison ,il y a des gens beaucoup plus exceptionnel que sa petite personne et ce n'était pas une décéption d'en avoir une face à elle .Yukiko leva les yeux pour constater la pluie et essayait de ressentir le froid de l'air .Son opposant qui avait dévoilé son visage que Yukiko n'avait pas remarqué continua en regardant le ciel à son tour : 
 
Ma foi, la pluie ne semble pas vouloir cesser. Et puis, nous sommes au milieux de la nuit. Vraiment, il ne faudrait pas que vous restiez ici, que vous soyez forte ou pas. La grippe n'a pas peur des ninjas. La ville est calme, point positif. Votre chef est en train de se battre, à ce que m'a dit les gardes de la porte.
 
Yukiko sourit ,elle n'arrivait même pas à distinguer le froid exterieur et étant donné ses pouvoirs ,ce serait plutôt la grippe qui aurait peur d'elle .Puis elle était amusé par les affirmations du jeune homme qui croyait que Yukiko venait d'Ame .Il ne devait pas savoir ce qui se passait ici .Elle se demandait même comment il avait fait pour rentrer à Ame . "Et puis d'abord je n'ai pas de chef !"pensa Yukiko ronchoneuse . 
Le shinobi s'avança vers la jeune fille ,fit une référence et termina en baise-main (ouh le délire ).Yukiko fut complétement déstabilisé ,elle n'avait qu'une envie de le transformer en mister freeze ,mais quelque chose la retenue ... La chaleur qu'il dégageait ... 
Il se présenta et Yukiko fit enfin attention à son visage pâle ,très pâle .Elle ne trouvait aucun charme à ce visage mais pourtant il l'attiré beaucoup .C'était à n'en plus rien savoir .Yukiko était complétement déstabilisé ,elle en revenait à regretter d'avoir fait ce rêve et d'avoir rencontré cette homme finalement dénommé Shiromisu et à ce qu'elle avait compris :Deserteur . 
Pourtant la jeune fille s'enerva ,elle detestait ce sentiment ,elle avait besoin de parler ,nmais essayait de se calmer en en apprenant plus sur Shiro . 
 
Et vous, mademoiselle? Comment vous nommez-vous? Si votre nom n'a d'égal que vos yeux, vous devez avoir l'un des noms les plus magnifique de tout Ame.
 
Un battement de coeur ...La flatteire venait de toucher Yukiko .Yukiko failli tomber sur les fesses mais heuresement elle était déjà assise .Plus choqué que autre chose ,la jeune fille tendit la main pour qu'on la relève et dit très simplement en étant toujours un peu en état de choque : 
 
"Je me nomme Yukiko Akanumo ,héritière de la famille Akanumo .Je suis deserteuse du village de Kirigakure no sato et je suis à vrais dire ... "Elle hésita un moment avant de continuer ."très charmer par votre rencontre ." 
 
La jeune fille baissa les yeux en esquiéssant un sourire de petite fille à qui l'on vient de dire "je t'aime" ... 
Revenir en haut
Masahiro Heiji
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 22 Oct - 01:20 (2007)    Sujet du message: Ame la ville des damnés Répondre en citant

Yukiko leva la main, et Shiro l'aida à se relever. Elle se nomma, et l'ex-shinobi de Suna devenu cobaye du serpent sourit de façon satisfaite.

*Hum...Un nom peu commun...*

Il la contempla, et remarqua qu'elle semblait être légèrement gênée. Du moins, beaucoup plus que depuis tout à l'heure. Il trouva le contraste merveilleux. Il avait réussit à rendre mal à l'aise une fille qui, au départ, semblait plutôt agressive. Et ça le rendait encore plus heureux. S'amuser avec les gens, ça, c'était plaisant. C'était comme un autre type de combat, sans violence, mais tout aussi amusant. Et surtout, il sentait que cette fille était forte. Et qu'elle tentait de cacher sa force. Ce qui le fit sourire davantage. Heu, il ne pouvait pas plus sourire...Déjà au maximum. Pourquoi cacher sa force? On ne peut arrêter quelqu'un pour surabusage de puissance. Et puis, la raison, c'est pour ne pas être pris au sérieux était pas mal bidon, dans ce cas-là. Car avec une force comme la sienne, il ne devait pas y avoir tant de personnes qui devaient pouvoir l'arrêter. Même que Shiro doutait d'en être capable. Elle semblait avoir un énorme talent. Mais lui était plein de ressources...Il décida que l'entretien, s'il devait continuer, devrait se faire ailleur. Dans un endroit plus sec.

Moi aussi ,votre présence me charme, Miss Yukiko. Mais malheureusement...la température n'est pas des plus plaisante...Et il serait mieux de continuer cette discussion, si vous voulez la poursuivre, devant un bon feu, bien assis, au sec, avec peut-être quelque chose à boire. Un habitant de la ville m'a parlé d'une bonne auberge, doublée d'une taverne, assez calme, non loin d'ici. À quelques pas. Je compte y aller, et sinon, je vous lance l'invitation de partager un repas avec moi. Sinon, à la prochaine, je l'espère.

Il s'engagea dans une allé sombre, sans s'assurer de voir si Yukiko le suivait ou non. Elle viendrait de son propre gré. Et puis, c'était un peu dangeruex de jouer avec elle, il en était conscient. Mais il aurait du plaisir à parler encore avec elle. Bref, qu'elle le suive ou pas, il s'en foutait. Il entra dans un bâtiment, où quelques personnes étaient attablées, buvant et mangeant. C'était calme, il faisait chaud, et c'était sec. Shiro garda son capuchon, et alla s'installer dans un coin, à l'ombre, loin des regards, en guettant l'arrivée de Yukiko. Car c'était certain qu'elle viendrais.
Revenir en haut
Yukiko Akanumo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 22 Oct - 17:56 (2007)    Sujet du message: Ame la ville des damnés Répondre en citant

Un ciel gris n'est pas souvent signe de pluie et de tristesse .Ame n'était sans doute pas un bonne exemple dans sa généralité mais malgrès les complots et les meurtrres quotidients de cette grande cité ,des preuves d'amour ,de sagesse et de bonté était exercé entre ses murs .
Yukiko elle avait toujours était une personne mauvaise et ne pouvait plus faire marche arrière .Seul cette sagesse tant recherché par le monde pouvait la sortire de son pétrin .Pouvait elle se contentait de tuer toute les personnes de la haute magistrature qui finirait par se faire remplacer t$ot au tard ?Et bien non .Sa vision du système avait changé ,ses plans aussi .Elle avait la capacité de pourrire ce fameux système d'une manière plus élaboré ,plus sofistiqué ,plus intelligente que par la force. Cette fois c'était sûr elle venait de découvrire la maturité et celà lui donna d'un coup plus confiance en elle juste après que son opposant ai relancé le discours :


-Moi aussi ,votre présence me charme, Miss Yukiko. Mais malheureusement...la température n'est pas des plus plaisante...Et il serait mieux de continuer cette discussion, si vous voulez la poursuivre, devant un bon feu, bien assis, au sec, avec peut-être quelque chose à boire. Un habitant de la ville m'a parlé d'une bonne auberge, doublée d'une taverne, assez calme, non loin d'ici. À quelques pas. Je compte y aller, et sinon, je vous lance l'invitation de partager un repas avec moi. Sinon, à la prochaine, je l'espère.

Du coup il s'engouffra sous un espèce de pont et entra dans ce qui semblait être une taverne .Yukiko déstabilisé par ce geste tendit sa main dans la dirction qu'il avait pris comme si elle voulait le rattraper .La jeune fille resta sur place à fixé le sol tout en restant coincé sur sa décision du monde .Elle resta là pendant deux minutes en trouvant toute les solutions possibles .Et au bout de 4 ou 5 minutes elle releva la tête ,regarda devant elle d'un regard des plus froids et poussé par une envie de meurtre ,elle fit glissé sa main le long du mur tout en avançant laissant une grande trainé de glace sur le mur .

"Je n'ai pas a pensé du monde ,je dois penser à ma vie tout d'abord et cette homme est peut-être une histoire de mon destin !"

Elle le pensait avec tellement de conviction que l'on pouvait voir sur son regard quelque chose de meurtrié qui était plutôt pour elle un regard déterminé .Elle s'engouffra dans la ruelle où était passé Shiro et poussa la porte de la taverne ,laissant l'endroit qu'elle avait touché glacé .Ses émotions l'eméché de contenir cette force qu'elle retenait au plus profond d'elle .C'était ça la réponse du "pourquoi essayé elle de cacher sa force ?" C'était simplement parce qu'elle ne pouvait pas la contenir qu'elle la compréssé tant en elle .Après la libération de ses émotions ,Yukiko ne pouvait contenir sa force .Après avoir poussé la porte ,elle mis son capuchon sur la tête pour ne pas être reconnu par des personnes qui pouvaient la connaitre et dévoilé ses agissements à l'inconnue qui l'avait brutalement changé .Yukiko resta sur place cherchant du regard Shiro et après l'avoir vu elle re-compressa sa force donnant l'impression qu'elle la cachait et le bloquage du chakra qu'elle dégageait souffla un air d'une fraicheur intense et qui envahit toute la pièce comme sortit de nul part .Elle se dirigea d'un pas leger gracieux eet après avoir était sûr qu'elle ne connaissait personne enleva son capuchon pour s'asseoir en face de Shiro qui avait l'air de savoir qu'elle allait venir .Elle le regarda de ce regard déterminé qui en ajoute à son charme et dit d'une voix plus grave qu'elle n'as l'habitude de le faire (sans doute à cause du froid qu'elle venait de dégager ...):

"Vous avoir rencontrez m'as bouleversé ,je veux en savoir plus sûr vous !Qui êtes vous vraiment ? D'où venez vous vous ?"

Yukiko était sincère et ne pouvait presque pas se passer de cette homme qu(il y a dix minutes à peine elle ne connaissait pas .
Revenir en haut
Masahiro Heiji
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 23 Oct - 01:37 (2007)    Sujet du message: Ame la ville des damnés Répondre en citant

HJ Surveille les fautes  Y'en a beaucoup HJ

Pour une taverne calme, c'était une taverne calme. D'accord, la nuit était déjà pas mal avancée, mais contrairement à certains taudis, les veilleurs ne faisaient pas de tapage. Signe que certains lieux publiques peuvent encore être des oasis de paix. Comme prévu, Yukiko s'engouffra dans la taverne. Shiro sourit sournoisement avant qu'elle le remarque. Il avait bien guessé (ho, anglicisme... )la réaction de cette jeune fille. Mais il ne fallait pas penser qu'il pouvait lire en elle comme dans un livre, d'ailleur. Non, et il en était consciant. Il savait par contre qu'elle était troublée. Mais de 2 troubles complètement différent. Et ça, ça le faisait sourire. Elle était troublée (tel le nain devant un urinoire ), troublée comme le serait une jeune pucelle qui vient de découvrir l'amour. Mais aussi troublée...du même trouble qui pousse à tuer tout à fait gratuitement. Et c'est de ce côté là qu'il devait se méfier. Quoique...Elle finit par le remarquer, et alla le voir, rapidement, et posa ensuite quelques questions.

Holà! Commencez par prendre un siège! Vous n'avez pas l'intention de rester debout, n'est-ce pas?

Il sourit, et dans son capuchon, à part ses yeux brillants, seul ce sourire paraissait. Il décida de découvrir son visage. Après tout, les ninjas avaient parfois l'air un peu étranges...Il hélà un serveur, commanda à boire pour lui, et laissa Yukiko commander pour elle. Il décida donc d'y aller par la franchise.

Bon...Je veux bien vous parler de moi, mais vous allez à votre tour me parler de vous. Bon, par quoi commencer? Ha, ouais, si je commençais par le début, ce serait logique...Je suis de Suna no Kuni, comme je l'ai déjà dit. Je vécu avec ma famille, bien tranquille, pendant, hum...une vingtaine d'année, mais le compte exact m'échappe. Ma mère n'était pas une kunoichi bien puissante, alors elle s'est recyclée en femme au foyer. Mais elle était sûrement la personne qui comptait le plus pour moi. Mon père était un ninja de l'élite du pays, et un spécialiste des jutsus du vent. Je sais, pas très original, comme début...Mais bon. Je susi devenu moi aussi un élite de Suna, car il faut l'avouer, je suis moi-même assez talentueux...J'ai appris à maîtriser le vent, ainsi que la terre. Et on me surnommait le "Vampire de Suna", simplement car j'avais légèrement une soif de sang. Ho, je ne buvais pas du sang, mais tuer m'enivre. On m'a longtemps qualifié de psychopathe, mais ce que je préfère, c'est "Le guerrier ascéré comme le vent, et froid comme la pierre". Ça me va mieux, je n'ai rien d'un vampire. Enfin, je continue mon histoire. Malgré le fait que j'ai été craint par mon manque de...moral...pour se qui est d'achever mes ennemis, j'étais un des shinobis les plus estimés du village. C'est pourquoi on m'envoya infiltrer les lignes du célèbre Orochimaru, à Oto. Finalement...ça a plutôt mal tourné...Je suis tombé en chemin sur le serpent et ses sbires. Et j'ai réussi à ne pas recconnaître le célèbre Sennin. Ce qui causa ma perte, d'ailleur, où le début de ma seconde vie. Je fut capturé. Et pendant 3 ans, qui ont semblé durer plus longtemps, on m'a fait subir une multitude d'expériance, tout ça visant à créer un nouveau jutsu, ultime, selon les dires d'Orochimaru. Et ça a réussi. Ils ont fusionnés mes affinités, créant un jutsu mêlant la légerté du vent, et la lourdeur de la pierre. La gravité, en gros. Mais Oro a été déçu du résultat,car il avait eu une autre idée de création avec quelqu'un d'autre, alors il m'a laissé croupir dans ma cellule comme tant d'autres de ces anciennes victimes. Mais le moment inespéré est arrivé. Le serpent est mort. Et ses assistants sont en déroutes. Ça m'a permis de fuire, et de commencer à nouveau. Je viens à peine de sortir du laboratoire, mais je maîtrise pas mal assez bien mon nouveau jutsu. J'ai pu le tester sur 2 ninjas de Suna, dont le frère du Kazekage. Malheureusement, ils ont réussis à survivre. Mais ça m'arrange, ils pourront raconter aux autres à Suna ce qui m'est arrivé. Et ils pourront lancer des chasseurs me rapatrier. Ou du moins, essayer. Ça va me faire bien du monde à abattre, ça.

Il but une grande lampée.

Parler comme ça, ça donne soif...Allez, à votre tour!
Revenir en haut
Yukiko Akanumo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 24 Oct - 11:24 (2007)    Sujet du message: Ame la ville des damnés Répondre en citant

[HS]Désolé je devais tenir ma soeur pendant une demi-heure pour pouvoir finir mon texte et bon j'arrivais pas à me concentré sur les fautes ...Bon bref désolé sa se reproduira que quand j'essairais de faire une post avant que ma soeur lol ![/HS]

La précipitation est une amre absolu pour Yukiko .La glace n'est qu'un atout à cette précipitation ...
Yukiko pénétrait son regardd dans celui de Shiro pour essayer de savoir si il allais mentir ou non ?Et à son grand soulagement ,Shiro dirigea son oeil droit dans le coin inférieure gauche se qui signifiait qu'il essayait de se rappeler de vieux souvenirs .Cependant avant de ce lancer ,il pria Yukiko de se calmer et de s'asseoir .La jeune fille s'assit sans lacher les yeux de Shiro de peur que lui demandait de s'asseoir était une astuce pour tromper son regard et imaginer une fausse histoire .Non il était honnête (O_o) jamais un homme n'avait était honnéte de son plein grès avaec Yukiko .Même son père lui avait mentis presque toute sa vie .Même le Mizukage avait mentis à Yukiko en lui faisant faire une mission pour son propre bénéfice .Shiro lui pourtant s'apprétait à dire la vérité .La respiration de Yukiko s'accéléra ainsi que son rythme cardiaque Yukiko était ému .Shiro commanda à boire et Yukiko regardant le serveur lui demanda très pliment un très grand verre d'eau bien glacé .Il n'était plus question de boisson mais de bousteur de force ^^.Shiro commença son récit :


Bon...Je veux bien vous parler de moi, mais vous allez à votre tour me parler de vous. Bon, par quoi commencer? Ha, ouais, si je commençais par le début, ce serait logique...Je suis de Suna no Kuni, comme je l'ai déjà dit. Je vécu avec ma famille, bien tranquille, pendant, hum...une vingtaine d'année, mais le compte exact m'échappe. Ma mère n'était pas une kunoichi bien puissante, alors elle s'est recyclée en femme au foyer. Mais elle était sûrement la personne qui comptait le plus pour moi. Mon père était un ninja de l'élite du pays, et un spécialiste des jutsus du vent. Je sais, pas très original, comme début...Mais bon. Je susi devenu moi aussi un élite de Suna, car il faut l'avouer, je suis moi-même assez talentueux...J'ai appris à maîtriser le vent, ainsi que la terre. Et on me surnommait le "Vampire de Suna", simplement car j'avais légèrement une soif de sang. Ho, je ne buvais pas du sang, mais tuer m'enivre. On m'a longtemps qualifié de psychopathe, mais ce que je préfère, c'est "Le guerrier ascéré comme le vent, et froid comme la pierre". Ça me va mieux, je n'ai rien d'un vampire. Enfin, je continue mon histoire. Malgré le fait que j'ai été craint par mon manque de...moral...pour se qui est d'achever mes ennemis, j'étais un des shinobis les plus estimés du village. C'est pourquoi on m'envoya infiltrer les lignes du célèbre Orochimaru, à Oto. Finalement...ça a plutôt mal tourné...Je suis tombé en chemin sur le serpent et ses sbires. Et j'ai réussi à ne pas recconnaître le célèbre Sennin. Ce qui causa ma perte, d'ailleur, où le début de ma seconde vie. Je fut capturé. Et pendant 3 ans, qui ont semblé durer plus longtemps, on m'a fait subir une multitude d'expériance, tout ça visant à créer un nouveau jutsu, ultime, selon les dires d'Orochimaru. Et ça a réussi. Ils ont fusionnés mes affinités, créant un jutsu mêlant la légerté du vent, et la lourdeur de la pierre. La gravité, en gros. Mais Oro a été déçu du résultat,car il avait eu une autre idée de création avec quelqu'un d'autre, alors il m'a laissé croupir dans ma cellule comme tant d'autres de ces anciennes victimes. Mais le moment inespéré est arrivé. Le serpent est mort. Et ses assistants sont en déroutes. Ça m'a permis de fuire, et de commencer à nouveau. Je viens à peine de sortir du laboratoire, mais je maîtrise pas mal assez bien mon nouveau jutsu. J'ai pu le tester sur 2 ninjas de Suna, dont le frère du Kazekage. Malheureusement, ils ont réussis à survivre. Mais ça m'arrange, ils pourront raconter aux autres à Suna ce qui m'est arrivé. Et ils pourront lancer des chasseurs me rapatrier. Ou du moins, essayer. Ça va me faire bien du monde à abattre, ça.

Yukiko avait écouté le récit avec attention et ne s'arrêta de fixer Shiro que pour récupérer son verre et en boire une gorgé .Sa vit avait dû être si triste ,il était comme elle seul sa mère avait de l'importance et il fut exploité par de mauvaise personne pour être finalement délaissé .La même soif de meurtre les avaient animé et était toujours présente .Il avait souffert ... Ils avaient souffert ...Il en parler comme si de rien était ,il avait raison à présent le mal était derrière lui .

Parler comme ça, ça donne soif...Allez, à votre tour!

Yukiko eu un moment de retenu ,elle regarda les yeux de Shiro puis son verre .Elle but une grande gorgé et commença :

"Comment pourrais-je raconter cette histoire ...

Et bien :Je suis né un triste soir de printemps dans un hopital militaire de Kiri .J'ai vécu toute ma petite enfance dans le manoir que ma grand-mère avait légé à ma mère et à peu près à l'age de deux ans ou quatre ,les souvenirs sont vague ,je découvris ce mystérieux don ..."


Elle leva son verre et gela l'eau qui se trouvait à l'interieur sans geler l'extérieur du verre .Elle reposa le verre et continua ce récit :

"Ce jour-là mon père m'enleva ma mère et décida de m'élever dans ce minalbe appartement de fonction qu'on lui avait offert à son passage ANBU à Kiri .Il me donna tout ce que je voulais ,il le faisais juste pour que j'oublie ma mère !"

Yukiko baissa les yeux et serra le poing sur son verre qu'elle ne pouvait pas faire éclater avec la glace mais le transforma entièrement en glace ainsi que le bout de table qu'elle tenait de l'autre main .Toujours les yeux baissé et cette même colère dans sa voix ,elle continua :

"Après être rentré à l'académie ,je me fit renvoyer pour avoir tenté d'assassiner une foutu cliente .Mon père s'occupa de ma formation et après m'avoir fait passer juuinin ,je décidai de prendre en main mon entrainement et c'est là que je dévellopa mon don et que après qu'une personne qui s'entrainait avec moi de temps en temps me rendent un service ,je me mit à faire des missions de rang S d'une ampleur importante et après être passé ANBU ,le Mizukage me confia de tuer une femme qu'il disait d'une puissance énorme et nuisible au village .En réalité c'était sa maitresse et ça je le sut après avoir constaté sa faiblesse et après l'avoir intérrogé .Je décidai donc ensuite de me rebeller contre le village et en quittant ce dernier ,je fut rattraper par mon père qui voulait me faire croire que je tenait pour lui .Je le mit en garde et nous nous affrontîmes dans un combat d'une facilité déconcertante où je me rendit compte que ce don que j'avais eu je le maitrisais à merveille et je ne sortit qu'avec une petite griffure au visage causé par un de mes pics de glaces sortit trop brusquement de mon épaule ."

Yukiko releva les yeux et sourit à Shiro pour masquer le rire qu'elle étouffait .Puis en regardant Shiro passionément dans les yeux elle continua à la "je m'en foutisme !":

"Et ensuite après l'avoir laissé à l'agonie je suis partis en prommettant à mon père que je reviendrais détruire Kiri et lui le premier !"

Cette fois ci elle rigola complétement sous le charme de Shiro et sur son histoire des plus stupides .Elle s'arrêta de rire pour mettre un point final à son récit :

"Aujourd'hui je vais sur mes 25 ans et je comptais partire dès demains pour Kiri !"

Elle rigola de nouveau .Yukiko venait de faire de l'humour incroyable aussi O_O.
Revenir en haut
Masahiro Heiji
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 25 Oct - 00:46 (2007)    Sujet du message: Ame la ville des damnés Répondre en citant

La pluie coulait toujours sur les toits, et elle produisait un son en frappant les vitres. La chaleur réconfortait les âmes en peines, abandonnées, et la boisson se chargeait de totu faire oublier. Pourtant, deux d'entres eux, au contraire, se remémoraient leur passé, qui, étrangement, ne semblait pas avoir été bien riche en bonheur dans les deux cas. Shiro écouta le récit de Yukiko. Il se dit qu'il avait été chanceux, comparé à elle. Au moins, sa famille n'était pas déchirée. D'ailleurs, aux dernières nouvelles, ses parents étaient encore en vie. Du moins, avant qu'il ne parte se faire capturer par Orochimaru. Il enleva sa choppe avant que Yukiko ne décide de glacer toute la table, mais elle s'arrêta avant de l'atteindre. Il haussa les épaules, la reposant. Il écoutait, attentif, mais il n'appréciait pas le caractère "careless" de Yukiko. Comment parler de la mort ainsi? Certes, côté tuerie, il n'était pas un ange. Mais à chaque fois qu'il tuait, il gardait au moins un silence. Surtout si son adversaire s'était bien battu. Mais il garda ça pour lui. Yukiko ne semblait pas le type de femme à prendre des reproches. Mais il ne pouvait s'empêcher d'en faire... À la fin de son histoire, il se gratta le menton.

Vous projettez d'attaquer Kiri? J'espère que vous blaguez...Du moins, en partie. Souhaiter la destruction d'un pays n'est pas une bonne chose. D'accord, il y a une bonne quantité de gens là-bas qui sont de vrais connards, mais il ne faut pas oublier ceux qui ne le mérite pas. Beaucoup d'entre eux sont comme votre mère, Yukiko. Soucieux, généreux, qui ne demandent qu'à vivre. Je n'ai rien contre le meurtre, au contraire. Mais le meurtre intuile, ça, je ne peux pas le permettre.

Il sourit.

Seuls ceux qui sont capables de se dresser devant moi sans fuir, surtout s'ils sont capables de se battre contre moi, seuls ceux là méritent de mourir. Car ils meurent en brave. Jamais un innocent n'a goûté de ma lame. Vous pouvez penser ce que vous voulez de moi, mais je ne suis pas du genre à rester à écouter parler de "destruction" inutile.

Il vida sa chope.

Mais vous avez un motif de le faire. Et moi, j'en ai pleins pour vous en empêcher. Par contre, si vous projettez de tuer quelques hommes influents à Kiri pour semer le chaos...Je suis votre homme! Je dois avouer que créer la panique dans un pays, ça me plait plus que de le détruire. Pas vous?
Revenir en haut
Yukiko Akanumo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 25 Oct - 17:37 (2007)    Sujet du message: Ame la ville des damnés Répondre en citant

La destruction est une motivation non un but !

Yukiko elle n'avait pas de motivation mais après que Shiro est écouté son récit et ajoutés après c'être gratté le menton outra la jeune fille :


Vous projettez d'attaquer Kiri? J'espère que vous blaguez...Du moins, en partie. Souhaiter la destruction d'un pays n'est pas une bonne chose. D'accord, il y a une bonne quantité de gens là-bas qui sont de vrais connards, mais il ne faut pas oublier ceux qui ne le mérite pas. Beaucoup d'entre eux sont comme votre mère, Yukiko. Soucieux, généreux, qui ne demandent qu'à vivre. Je n'ai rien contre le meurtre, au contraire. Mais le meurtre intuile, ça, je ne peux pas le permettre.

Yukiko le regarda d'un regard frustré presque assassin .Comment pouvait-il se permettre de parler de la mère de Yukiko ainsi ?Comment pouvait il comparer cette femme qui se reposait sur son maris et qui en fut déstituer à des gens qui vivent dans le bonheur H-24 ?
Le sourire de Shiro n'adoucissa pas Yukiko mais ce qu'il ajouta avait un autre sens .Il n'était pas comme Yukiko ,il n'avait pas quitté son village de son plein grès .Un homme qui tue pour la valeur et non pour se défendre n'est pas un deserteur !Ce qui énerva un peu plus Yukiko c'est qu'il parlait de destruction de Kiri .La jeune fille en était capable mais jamais elle ne se serait lancé dans un telle quète sachant que sa mère ne lui aurait pas pardonné un tel acte comme elle n'aurait pas pardonné les agissements de Yukiko depuis ses 16 ans .
Cependant après avoir vidé sa chope le jeune garçon continua :


Mais vous avez un motif de le faire. Et moi, j'en ai pleins pour vous en empêcher. Par contre, si vous projettez de tuer quelques hommes influents à Kiri pour semer le chaos...Je suis votre homme! Je dois avouer que créer la panique dans un pays, ça me plait plus que de le détruire. Pas vous ?

Yukiko sourit ,elle n'était pas calmé mais elle sourit .Un compagnon ?Pouvait-elle finalement vréer cette fondation de personne juste qui vivent pour un monde respectable ?Cette idée elle pensait l'avoir oublier .Mais Yukiko ne répondit pas tout de suite à la proposition de Shiro .Elle commença ses explications sur les points que Shiro n'avait pas compris :

"Ne parle pas de destruction !Je n'aurais jamais détruit le village que ma mère chérissait tellement ,juste détruire ce foutu gouvernement qui ne gouverne que pour lui et ses partisans qui ne voyent que les bénéfices .Je ne pourrais pas détruire Kiri sans avoir tué mon père qui était l'un de ses partisans .Et en détruisant Kiri je ne détruirais que la partis mauvaise en faisant l'inverse de ce qui se trame à Ame ."

Elle pouffa ,elle en avait marre ,la pluie qui frappait le toit ,la fumée qui recouvrait le bar commençait à faire empester ses vêtements .La jeune fille n'avait qu'une envie tous les réduirs à l'état de glace ou bien tous les tuer et s'enfuir prendre le pouvoir à Kiri avec Shiro .Elle était persuadé qu'il voulait revoir sa famille et Yukiko voulait l'aider à accomplir cette tache :

"Je veux bien que tu m'accompagne à Kiri et sur le chemin si tu le souhaite je pourrais t'aider à maitriser ce chakra si particulier s'écoule en toi .Crois en une personne qui a finit première de l'école d'ANBU de Kiri la plus réputé du continent ."

Elle rit discrétement de sa plaisanterie qu'elle seul avait compris ,car l'école de Kiri était certainement connu pour son apprentissage approfondi du corps humain mais ce que les personnes ne savaient pas c'est que à Kiri tout le monde savait que l'école utilise des élèves morts en mission pour les expériences .Ordre du Mizukage sous pretexte qu'on ne peux pas exumer les morts civil .

"En**lé !!!"

Pensa Yukiko .


Dernière édition par Yukiko Akanumo le Sam 27 Oct - 20:26 (2007); édité 1 fois
Revenir en haut
Masahiro Heiji
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 26 Oct - 02:09 (2007)    Sujet du message: Ame la ville des damnés Répondre en citant

Il fut satisfait de la réponse de Yukiko. Vraiment, il était persuadé que la jeune fille ne voulait pas détruire son pays, simplement, il voulait en être sûr. Elle semblait si...dérangée, parfois. Mais qui ne l'étais pas? Lui même se savait psychopathe sur les bords. Seulement, il était heureux de voir qu'elle lui ressemblait. Elle avait des valeurs, et elle y tenaient. Il ne pouvait nullement lire dans les pensée, mais pendant qu'elle songea au fait que Shiro voudrait revoir sa famille, celui-ci pensait justement à sa chère mère, et à son brave papa. S'il voulait les revoir? Jamais. Il n'était plus le même. Son épiderme était devenu si sombre, et sur sa peau, on voyait des marques de tortures qui ne s'effaceront jamais. Ses yeux ne réflétaient plus la joie arrogante qui les faisaient briller jadis. Seule une étrange mélancolie. Et si son corps était mutilé sous ses vêtements, son âme était ce qui avait souffert le plus. Il n'y avait qu'une fraction de l'ancien Shiro, fier, arrogant, calculateur, ambitieux. Maintenant, une liberté pure, doublée d'un amusement perpetuel cachaient réellement celui qui se trouvait dans cette envellope de chair. Une bête sauvage, troublée, qui ne demandait qu'à exprimer sa hargne. Et pas seulement la rage...il avait faim, très faim. Une faim plutôt anormale. Mais le moment n'était pas venu de laisser éclater la colère qui l'habitait. Pas maintenant...Il devait garder son air poli, pompeux à l'extrème. Comme un richard. Après tout, rien n'est plus plaisant comme combat que le combat mené par la poésie des mots.

Je suis heureux de vous entendre parler ainsi. À mes yeux, vous voir vous avancer parmi les ruines de Kiri ne me semblait pas approprié. Ho, je ne doute nullement de votre puissance, que je craint et admire vraiment. Mais cela ne serait pas charmant de la part d'une jeune demoiselle.

Il lui fit un clin d'oeil, puis rit gaiement. Il détestait au plus profond de son coeur cette Yukiko, et pourtant, il l'adorait. C'était...étrange. Il sentait que moins il serait avec elle, moins il courrait de danger. Et pourtant, il ne voulait pas se départir de sa compagnie. Il la regarda attentivement. Jolie, plutôt jolie. Délicieuse...Il se leva, et laissa un peu d'argent sur la table.

J'aimerais bien vous voir en action, c'est certain. Et je me languit de vous montrer mes talents. Seulement, la place n'est pas appropriée. Non, pour le moment, le seul endroit qui sied à ma dance, je dois l'admettre, est la résidence d'un gouverneur. De Kiri. Allons, c'est à vous de choisir. Nous pouvons quitter céant, et ainsi sauver votre peuple de l'emprise du Mizukage, ou bien, vous pouvez toujours vous reposez avant que nous nous dirigions vers Kiri. Après tout, le meurtre d'un Kage et de ses assistants n'est pas un acte facile, et cela demande une grande préparation. Et surtotu ,je ne veux pas vous vexer, mais vu la façon dont vous somnoliez tout à l'heure, je dois penser que vous êtes plutôt fatiguée...Je ne suis pas pressé, alors si vous sentez le besoin de dormri quelques heures, je me plierai à votre volontée.

Il esquissa une révérence.

Ho, avant que j'oublie, ne m'appellez plus Shiro, désormais. C'est plutôt un caprice qui me fait agir ainsi, mais je préfère me trovuer un nom plus...symbolique, si j'ose dire. Pour montrer à mes anciens frères d'armes que je ne suis plus celui qu'ils ont connus. J'aurais pu trouver un nom du type de L'Ombre Mouvante, ou encore Captain Gravité, mais j'opte pour Abyssion. Simple, pas trop arrogant. Appellez moi Abyssion.
Revenir en haut
Yukiko Akanumo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 27 Oct - 20:43 (2007)    Sujet du message: Ame la ville des damnés Répondre en citant

L'aventure n'est que le départ d'une passion .
Ce n'est qu'un point de vue ,mais il faut avouer que toute les aventures sont dû à une passion ,passionnent des gens ,finissent en passion incontrolé ou une aventure n'est qu'une passion entre deux personnes qui ne s'aimeront qu'un temps ...
La soif de tuer ,la soif d'amour ,la soif de l'aventure ,tout ses mots animait Yukiko dans un courage incontrolé et dans une force qu'elle n'arrivait pas à controler .Cette force qu'elle essayait deséspérèment de renfluer en elle pour ne pas qu'elle prenne posséssion de son corps et la conduise dans une carnage incontrolé dans une semi-aire glaciaire qui plongerais une grande partis de la ville dans le froid .Mais Yukiko était intelligente et forte .Comme possédait par un démon elle ne pouvait s'assoupir que quelque temps pour remettre à neuf ses forces .Une fois dans la librairie de l'école d'ANBU de Kiri ,Yukiko avait lu un livre qui concernait des moines préchant la paix en les montagnes d'iwa (plus au Nord d'Ame)qui était capable de récupérer la totalité de leur force en l'espace d'un quart d'heure .C'était à peu près ce qu'elle pouvait faire mais en durée moins controlé ...
La jeune fille sentit une petite perturbation dans le rythme cardiaque de Shiro .Ne pouvant presque plus distingué les yeux du garçon ,la kunoïchi percer ses sentiments par le rythme cardiaque .Moins précis mais tout aussi juste et actuellement indiquant une petite perturbation ,sans doute un souvenir qui lui restait douloureux .Mais Yukiko eu un mal de crane ,une sorte de culpabilité .Pouvait-elle vraiment continuer à lire en le jeune garçon comme cela impunément ?Oh elle n'en avait plus le droit !
Elle fixa la table et toucha la glace qu'elle avait créer pour la faire fondre en dispérsant les molécules d'eau .Shiro ajouta ses paroles après l'invitation à la suivre :


Je suis heureux de vous entendre parler ainsi. À mes yeux, vous voir vous avancer parmi les ruines de Kiri ne me semblait pas approprié. Ho, je ne doute nullement de votre puissance, que je craint et admire vraiment. Mais cela ne serait pas charmant de la part d'une jeune demoiselle.

Yukiko fut intrigué par ces paroles .Faisait-elle si peur que ça pour qu'il soit obligé d'entrenir un rabessement de lui même ?Cette homme començait à l'énérver Yukiko n'était pas excétionnel lui si et elle se devait de lui montrer !Il se leva et Yukiko imita son geste .Il déposa de l'argent et cette fois ci Yukiko ne l'imita pas (^^).Il ajouta à son dépot d'argent :

J'aimerais bien vous voir en action, c'est certain. Et je me languit de vous montrer mes talents. Seulement, la place n'est pas appropriée. Non, pour le moment, le seul endroit qui sied à ma dance, je dois l'admettre, est la résidence d'un gouverneur. De Kiri. Allons, c'est à vous de choisir. Nous pouvons quitter céant, et ainsi sauver votre peuple de l'emprise du Mizukage, ou bien, vous pouvez toujours vous reposez avant que nous nous dirigions vers Kiri. Après tout, le meurtre d'un Kage et de ses assistants n'est pas un acte facile, et cela demande une grande préparation. Et surtotu ,je ne veux pas vous vexer, mais vu la façon dont vous somnoliez tout à l'heure, je dois penser que vous êtes plutôt fatiguée...Je ne suis pas pressé, alors si vous sentez le besoin de dormri quelques heures, je me plierai à votre volontée.

Il enchaina :

Ho, avant que j'oublie, ne m'appellez plus Shiro, désormais. C'est plutôt un caprice qui me fait agir ainsi, mais je préfère me trovuer un nom plus...symbolique, si j'ose dire. Pour montrer à mes anciens frères d'armes que je ne suis plus celui qu'ils ont connus. J'aurais pu trouver un nom du type de L'Ombre Mouvante, ou encore Captain Gravité, mais j'opte pour Abyssion. Simple, pas trop arrogant. Appellez moi Abyssion.

Un pseudonyme ?C'étit plutôt osé ,et ça signifiait qu'il commençait à avoir confiance en lui .Il ne lui manqué plus qu'un petit coup de main .Mais il continuait d'énérver la jeune fille par ses affirmations et à se rabaisser tout le temps .
Yukiko devait remédier à tout celà .Elle prit la main de "Abyssion" et lui dit :


"Quittons cette endroit ,je vais te rendre un service ..."

Le tirant par le bras elle l'entraina en dehors de ce bars miteux qu'elle ne commençait plus à supporter et commença par traverser les bas fond d'Ame en marchant .Elle avait laché le bras de Shiro qui devait certainement la suivre peut importe ,elle marchait à une allure soutenu pour se calmer .elle était énérvé et voulait à tout pris quitté Ame .Elle n'avait même pas répondu à ce que Shiro avait dit dans le bar .A présent elle en voulait plus communiquer dans cette endroit .elle réfléchissait .Elle maitrisait le chakra ,elle pouvait lire en n'importe qui elle savait tout ce qu'il y avait à savoir sur n'importe qui ,elle presque aussi puissante qu'un Kage !Tout ce sentiment de puissance remonta en elle .A quoi bon être puissant si l'on arrive pas à se controler .Quelle calvaire doit vivre un jinchuriki ?Il devait sans doute être pire que le calvaire que vivait Yukiko .La force n'est qu'une punition de la nature pour rendre les gens fou .Le potentiel du garçon derrière elle était énorme !Yukiko en avait beaucoup appris de lui pour savoir qu'il n'avait pas découvert sa véritable force et qu'il ne pensait même pas qu'elle existait .Il pourrait devenir fou ,ses envies psycopathe sont vieille certe mais si elles révéillaient la force du jeune garçon il pourrait devenir fou et possédait par une plus grande soif de sang comme Yukiko l'ai et l'as toujours était depuis qu'elle a découvert son éffroyable talent .Elle continuait d'avancer sous la pluie d'Ame fixant devant elle d'un regard angélique cachant bien la colère qui brouillait son esprit ,puis elle s'arrêta se mettant face à Abyssion .Ils étaient à quelque pas des portes d'Ame .Elle le regarda de bas en haut pour s'arreter à ses yeux luisants derrière l'ombre que portait sa capuche et lui dit :

"Je n'ai rien à te cacher .Je suis une experte en anatomie et comportement humain et je dois t'avouer que tu possède une force que tu n'imagine pas enfin je suis sûr que tu en connais l'existence .Ce que Orochimaru t'as fait peut faire partir ton âme .Tu dois apprendre à controler ta force pour poouvoir te maitriser toi même !"

Elle baissa les yeux et rit :

"Je passe pour une folle !(rire)Comment puis-je vous convaincre alors que vous n'arrivez même pas à vous convaicre vous même ..."

Elle ris puis se dirigeant vers la garde qui n'avait pas l'air de vouloir la laisser passer ,elle criat :

"Tu voulais me voir en action ?Prépare toi à fuir !"

Elle attrapa violemment la tête du garde qui se transforma en glace aussitôt et écrasa son corps par terre .La tête vola en éclat de glace révélant que tout ,même l'interieur de la tête avait était gelée .Son meurtre achevé elle se retourna ,elle avait complétement craqué et elle le savait elle cria aussi fort qu'elle el pouvait :

"Maintenant tu sais de quoi je parle quand je dis que tu vas perdre une partis de ton âme !"

Un meutre gratuit ,une froideur extrème ,une technique de meurtre violente et avait mutilé le corps du garde qui était déjà mort avant de venir se fracasser contre le sol .


[HS]Post la suite au porte si tu veux ou continuons ici ...[/HS]
Revenir en haut
Masahiro Heiji
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 1 Nov - 01:28 (2007)    Sujet du message: Ame la ville des damnés Répondre en citant

Abyssion. Ce surnom en apparance arrogante ne venait pas du fait que Shiromisu semblait avoir acquis plus de puissance, ni était un caprice du porteur du nom pour avoir de la classe. À dire vrai, ce surnom, il se le donnait simplement pour marquer l'écart entre celui qu'il était avant, l'homme normal, et la bête qu'il était devenu. La bête, menée simplement par les "basics instincts". À dire vrai, ce qui faisait de lui ce qu'il était maintenant, c'était le manque d'humanité. Ses seuls motivations? Le plaisir, le sexe, la violence. Il pouvait garder un air civilisé, mais ce n'était que facade. Et parce que cela l'amusait. À l'intérieur de lui, ce n'était qu'un lion, une bête prête à bondir. Mais pas maintenant. Il n'était pas assez arrogant pour se comparer à un démon. Non, ce n'était pas ce qu'il était. Simplement une bête. Qui avait connue l'enfer. De là l'origine du surnom.

Abyssion (prononcer ssion, comme poisson, et non poissonne) suivit sa nouvelle "amie" jusqu'à la porte. Elle lui parla un peu, comme un prof parlerait à un élève, ce qui irrita Shiro jusqu'au tréfond de son corps. Il ne se rappelait plus de son âge, mais il était presque certain d'être plus vieux qu'elle, en plus .

Hum, contrôler ma force...C'est vraiment drôle, je n'y avais pas pensé...

*Mais quelle conne...Si elle croit pouvoir m'apprendre de quoi, c'est qu'elle est plutôt stupide...Bah, écoutons là, et gardons un air détendu..............S***pe...... Twisted Evil

Il fut surpris de la voir se saisir du garde, le Mrfreezer, puis le balancer au sol. Elle le regarda le plus naturellement du monde, et elle lui cria un truc sur la perte de son âme. Il ne s'attendait pas à ce genre de réaction. Mais il tremblait. Pour qui se prenait-elle? La reine de mal-aimés de ce monde? La perte d'une partie de son âme, et puis quoi encore...Il allait le faire. Il allait perdre contrôle. Pour qui se prenait-elle, vraiment? Il se mordit la langue, et laissa le sang couler sur le coin de sa bouche. Il regarda Yukiko, puis calmement:

Vous, qui semblez me connaître plus que moi-même (dit-il ironiquement), vous, qui avez traversée milles tourments, que savez-vous? Que savez-vous de la folie? Que savez-vous de devoir porter la croix de la douleur en permanence? Sûrement moins que vous voulez le faire croire. Sachez qu'en ce monde, vous n'êtes pas la seule à souffrir. Alors, je vous en supplie, cessez de me parler ainsi..."Maintenant tu sais de quoi je parle quand je dis que tu vas perdre une partis de ton âme !" Peuh...Quelle connerie...

Il la regarda, avec un air dénué de colère.

Mon âme, je ne l'ai plus. Je l'ai laissée avec mes anciennes valeures, mes anciens amours et mes anciens souvenir. Il est trop tard pour me sauver...si c'est ce que vous souhaitiez. Ce nom, Abyssion, marque le début d'une deuxième naissance. Je ne suis plus un homme, je suis la liberté. Et la liberté n'a que faire de belles paroles telles que "je vais vous rendre un service". Non, la liberté, au sens pur, c'est pouvoir choisir ce que l'on veux, faire ce que l'on veux, quand on le veux, et avec qui on le veux. Si je veux quelque chose, je le prend. C'est anarchique, mais c'est comme ça. Mais ne me parle plus de pertes d'âme. Je n'ai que faire d'une âme, si j'ai la liberté.

Il composa des sceaux, puis pointa une statue qui se trouvait près d'eux. Il se concentra, puis la fit soulever tranquillement comme par une télékinésie invisible. L'ornement de 8 mètres en pierre tournait légèrement sur elle-même, comme en orbite. Il la déplaça au dessus du corps gelé, puis la déposa négligeament dessus. Il la resouleva, puis la remit à sa place. L'effort le fit tituber, mais il s'accota sur la porte. Il ne restait que des débris minuscules de glace sur le sol.

Il ne faut pas laisser de traces, si nous voulons rester libres. Allez, je vous suit.
Revenir en haut
Yukiko Akanumo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 1 Nov - 21:34 (2007)    Sujet du message: Ame la ville des damnés Répondre en citant

Ils étaient réuni !
Ils n'avaient plus rien à apprendre l'un de l'autre sauf peut-être la douleur .Savoir différencié la douleur physique de la douleur moral ,la pression ...
Elles étaient différente mais sa les rapproches quand même .Ils n'ont pas l'air de s'entendre mais il s'attire .Deux aimants négatifs qui s'attire :"Ce n'est plus un destin ,c'est un but !".
Yukiko était belle et bien folle .Que pouvait-on faire pour elle ?Un petit coup et hop elle repars WinkPersonnelement je n'en sais rien .Mais peut-importe mon avis revenons à Yukiko .
Elle venait de se faire calmer en beauté ,Shiro Abyssion avait eut l'effet d'unn sédatif très puissants sur la jeune fille .Elle était là le regardant ,vide ,déplacant une statue grace à ses dons de semi-télékinesie .Après avoir écrasé le corps complétements congelé du garde Shio dit à Yukiko de se dépécher pour ne pas se faire repérer ,mais Yukiko n'en avait plus rien à faire .Souffrire il avait dû apprendre se mot par coeur mais connait il le trouble psycologique qu'ai de devoir sans cesse renflouer des forces si puissante au fond de soi-même ?C'était comme se mutiler sois-même ,mais celà Yukiko ne le pensais pas ,ce n'est qu'un humble avis de narrateur .Yukiko elle réussissais à noyé cette souffrance dans le sex et le carnage .
Mais la Kunoïchi le suivit après avoir remis sa capuche ainsi que ses idées en place .Pourtant ,elle ne le savait pas mais elle avait mis bien 5 minutes le regards plongé dans le vide à se remettre en elle même .Le brouillard c'était levé et c'était normal ,pendant les 5 minutes qui était passé ,la jeune fille avait libéré de la brume de son corps comme si elle bouyonnait dans un mélange glacé .
Pourtant le groupe c'était remis en marche et Yukiko avait oublié son compagnon en sachant tout de fois que sa soif de carnage et surtout de sex la forcerais à se rapprocher de lui .
Yukiko était très chaotique et assez anarchiste ce qui lui donnait une humeur changeante et le ne comprenait pas pourquoi elle n'avait pas abattu Abyssion sur le champs .Elle en mourrait d'envie et surtout elle mourrait d'envie de tester une nouvelle technique qu'elle essayait de mettre au point .Puis tiens une idée mal saine lui vint à l'esprit ,l'idée de montrait à cette en**lée d'Abyssion qui était capable d'avoir le dernier mot .Il marchait et venait de quitter le village ,ils allaient s'engager dans les plaines de la frontière avec le pays du feu et vu la pluie qu'il y avait ,Yukiko arrivait quand même à distinguer une énorme marre d'eau aussi grande qu'un lac mais qui n'avait peut-être pas la même profondeur quoique elle devait être profonde .Yukiko se retourna ,la tête camouflé par l'ombre de sa capuche et dit :


"Je veux m'arrêter sur cette marre pour m'entrainer !Vous devriez peut-être ne faire autant si vous voulez tenir la forme !"

Il n'y avait pas de colère ,pas d'ironie dans ces phrases elle le disait simplement comme si elle disait :"Passe moi un paquet de chips .".Non non ,elle se moquait presque de lui ,en réalité elle l'avait dit comme si elle disait :"Montre-moi que t'as des couilles co***rd !".Elle s'arrêta finalement devant le demi-lac ,enleva sa capuche et ensuite son manteau laissant paraitre un déshabillé presque totalment transparent ,rose ,et qui laissait voir ses sous-vétements ,son sting et son soutien gorge rouge .Chez Yukiko c'était toujours une habitude de s'habillé si légèrement étant donné le fraicheur qui habite en elle ,la kunoïchi n'atteignait qu'un certain point de chaleur de relation .Elle se retourna à nouveau ,encore sous la pluie ,vers Abyssion :

"Alors ?Abyssion ?Prêt pour un petit match amical ?"

Sa voix était sombre et donnait toute l'amplitude du défi qu'elle avançait .

[H-S]on continue à la frontière .[/H-S]

PS:Répond moi par Mp ...
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:18 (2016)    Sujet du message: Ame la ville des damnés

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Naruto :: Follow The Hero Index du Forum -> Hors Rôle Play -> Corbeille Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
WorkStation[fusion] © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com