Naruto :: Follow The Hero Index du Forum
Naruto :: Follow The Hero
Forum RPG Francophone
 
Naruto :: Follow The Hero Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Karuya Nerriu ::
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Naruto :: Follow The Hero Index du Forum -> Hors Rôle Play -> Corbeille
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Karuya Nerriu
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 16 Nov - 13:21 (2007)    Sujet du message: Karuya Nerriu Répondre en citant

Karuya Nerriu
 


 

Age : 17

Date de naissance : 18 février

Groupe sanguin : O- (donneur universel)

Grade : Ninja criminelle (était Chuunin du village de Kiri) ou Nuke-nin

Village : Kiri no Kuni

Description
 

Psychologie : Karuya est une jeune femme, comme on peu le dire, à deux faces. Telle une rose, Karuya est d'apparence divine d'après certaine personne mais elle possède des épines... Des épines qui on poussées dû à ses traumatismes. Mais si l'on peu passé entre ces vicieux piquants, on trouvera de la beauté et de la douceur. Sa véritable face... Notre Nuke-nin est très compréhensive et généreuse car elle a vécu de lourdes pertes tout au long de sa vie qui a su la changer pour le mieux. Elle éprouve énormément de compassion pour les gens, même si ceux-ci sont de nature mauvaise car elle tente de les comprendre avant de faire jugement. Mais cela apporte aussi des désavantages, comme la naïveté, le besoin de trop penser aux autres avant elle-même peu la mettre dans de beaux pétrins. Forte émotionnellement, elle se sait capable d’une patience et d’une endurance mentale très solide mais elle est très facile à blesser. Malgré cela, elle est capable d’humour et d’une ouverture d’esprit que l’on voit rarement chez les gens. Sous toute cette enveloppe qui semble douce et calme, Karuya cache un côté très sombre de sa personnalité. Ce côté
a tendance a être de nature impatiente et rebelle. De nature intolérante et méfiante, ceux qui ont tendance à juger les gens la voient comme étant une personne inspirant de mauvaises influences ou des malheurs lors qu'elle agit ainsi. Parfois, elle peu même allé aux point extrême en étant agressive mais cela, seulement si on frappe à la bonne place. Celle-ci vient de plusieurs traumatismes qu’elle a vécus et endurés durant sa vie. Si elle vit beaucoup de stresse, de peine ou de rage, elle peu devenir insensible, rebelle, un peu égoïste et rude. Orgueilleuse, elle refuse de pleurer devant les gens et tente parfois de cacher ses émotions pour ne pas paraitre trop faible. Mais, elle pardonne rapidement aux gens qu’elle aime si la situation n’est pas trop blessante. Elle déteste les gens hautains, injustes et profiteurs mais elle tente tout-de-même de les comprendre, si elle est de bonne humeur.

Physique : Physiquement, Karuya semble frêle et d’apparence svelte. Elle mesure exactement 5 pieds 7 et possède un poids de 132 livres. Son visage au regard sérieux est décoré de magnifiques yeux de teinte vert amande et de longs cheveux azur possédant une teinte secondaire de couleur viride. Elle possède une voix hypnotisant, particulièrement lorsqu'elle chante, à la fois douce et qui apporte une ambiance mystérieuse et mystique. Une cicatrice très visible des griffes qui furent enfoncées dans son ventre est présente. Sont habit est léger afin de promouvoir des mouvements plus flexibles et une rapidité augmentée. Sur sa main droite se trouve une étoile à quatre pointes en métal qui a été enfoncée dans celle-ci. Cette étoile ressemble fortement à un shuriken mais elle est recouverte de phrases qui sont quasi-illisibles en cause de la petite taille des lettres qui est écrite, en plus, dans une langue inconnue. Elle porte souvent une cape blanche aux bordures dorées attachée à un capuchon qu’elle porte lorsqu’elle désire passer inaperçu. Elle est équipée de shurikens, du collier au pendentif de faucon que lui avait donné Ishiaz, ainsi que de deux dagues. Son bandeau de Kiri est très souvent dissimulé sous sa cape qui cache la partie supérieure de ses bras, là où Karuya le porte.

Histoire
 

Chapitre I – La famille Nerriu et la famille Yagarashi
 

J’ai toujours vécue dans le village caché de Kiri no Kuni. J’appartiens au clan Nerriu, une organisation composée de ninjas experts en élevage de faucons. Chaque membre possède la capacité d’invoquer divers faucons, soit sauvages ou élevé par le clan, grâce au Kuchiyose no jutsu. Par contre, le soit disons chef ou maître de tout les faucons que le clan a élevé, le grand Furuz, est indomptable et féroce. En plus de son impressionnante puissance, son potentiel unique ainsi que sa capacité à utilisé le chakra, ce faucon au plumage bleuté peut parler la langue humaine. Mon père est celui qui la élevé depuis sa naissance et est le seul à pouvoir contrôler son caractère rebelle. Puisqu’il peut amplifier les dégâts qu’il produit grâce à son chakra, ceci veut donc dire qu’il possède bel et bien un système de chakra en lui, contrairement aux autres faucons, ce qui fait de lui un faucon azure, comme notre clan les surnomme. On pense c’est causé par le fait qu’ils ont du chakra en eux que leur plumage est bleuté ou azuré. La plupart d’entre eux sont sauvages, indomptables et possèdent un sale caractère. Il est donc très risquer de les invoquer car ils n’en font qu’à leur tête. Furuz est le seul que nous connaissons qui est domptable, malgré le fait qu’il est très têtu avec les membres du clan à l’exception de mon père. Grâce à Furuz ainsi qu’aux autres faucons azurés, les membres du clan ont développés un deuxième mode à notre technique spéciale : Taka Kousen Nakigoe, qui se nomme Tatsumaki Mode. Par contre, celle-ci fut bannit et déclarée comme étant un Kinjutsu car elle donnait la possibilité aux faucons azurés de contrôler le corps de l’utilisateur jusqu’à ce que celui-ci soit assez déterminer ou fort pour reprendre contrôle de son corps, ce qui pouvait prendre des jours, des mois ou encore à l’infini. Et puisque les faucons azurés sont de très dangereuses créatures et que ce jutsu les rendent encore plus puissants parce qu’elle leur donne la possibilité d’utilisé les jutsus du ninja ainsi que son chakra.

Notre clan était adoré du village en cause de ses compétences en espionnage, en messagerie ainsi qu’en exploration. Pour cette raison, enfin, c’est ce que ma mère m’avait dit, que le père de mon meilleur ami, l’ANBU dénommé Yggosh, était jaloux que l’on était toujours choisit pour ses genres de missions quand il était expert en la matière aussi. La jalousie prit contrôle de son âme et celle-ci apporte la rage, la rage apporte la haine, ce qui résulte en conflit entre sa famille et la mienne.

À l’académie, alors que j’avais huit ans, je me mis à m’amuser et m’entrainer avec le fils d’Yggosh lui-même. Le garçon, Ishiaz, était très aimable et devint rapidement mon meilleur ami. Son père limitait énormément nos sorties pour des raisons insensées et cela nuisait à notre relation mais nous pouvions toujours nous voir à l’académie, ce qui était déjà bien.

Je me souviens avoir rencontré un jeune garçon à l’âge de dix ans au restaurent de ramens chez le vieux Shokuryou mais je ne l’es jamais revus. C’est dommage, j’aurai voulue devenir son amie. Je me rappelle clairement de la fleur qu’il m’avait offerte avant de partir. Je l’ai placé dans un bocal qui est resté dans ma chambre depuis ce jour. La fleur y est toujours présente, enfin, je crois, et semblait ne jamais faner.

Lors de notre promotion au rang Genin, à l’âge de douze ans, comme la plupart des autres apprentis ninjas, nous avions été placé dans le groupe huit, qui était composé de Xuera, qui fessait partie des nouveaux gradués, ainsi que notre sensei, Reido Kazuki, un jounin spécialisé en éducation au caractère stricte et dur mais très attachant et chaleureux à sa façon. Afin de célébrer cet événement, il nous emmena au restaurent afin que nous poussions apprendre à nous connaitre en dégustant du bon barbecue. Contrairement à moi et Ishiaz, Xuera ne semblait pas très sociale et demeurait silencieuse à moins que quelqu’un ne lui parle directement. Le fait qu’elle garde ses conversations brèves n’aidait surement pas à la connaitre non plus. Je me rendis vite compte qu’elle était antisociale et mystérieuse, comme elle l’a toujours été.

Quelques jours plus tard, un messager vint nous annoncer que le père d’Ishiaz ne voulait plus qu’il me voie du tout et qu’il devait résigner de l’équipe huit. Ma mère m’emporta avec elle afin d’avoir des explications raisonnables. Il répondit tout simplement que j’étais une mauvaise influence et que j’allais changer Ishiaz. Ma mère savait bien qu’Yggosh exécrait notre clan mais au point où il était, c’était inacceptable. Malgré l’impolitesse d’Yggosh, elle demeura polie pendant que son interlocuteur trouvait des excuses pour se débarrasser de nous. Décidemment, il désirait véritablement retirer Ishiaz du groupe huit. Le jeune ninja entra dans la salle à ce moment et défendit sa cause, poussant ainsi son père à devoir retirer sa menace. Ainsi, l’équipe huit commença ses missions, permettant à moi et Ishiaz de devenir des amis inséparables ainsi qu’une merveilleuse équipe en combat. Mais, notre loisir préféré restait toujours celui de l’aider dans sa conquête à séduire Mya, sa meilleure amie qui possédait le titre d’ANBU au saint du village. Mais, pour une raison ou un autre, sensei est habituellement sur de lui et très calme mais lorsqu’il était près de cette ninja, il devenait tout maladroit et émotif. C’est assez drôle à voir. Sensei n’est pas toujours d’accord avec nos méthodes et devient fâcher, surtout lorsqu’il n’est pas au courant de nos plans, mais je suis sur que, dans le fond, il apprécie qu’on l’aide, même si parfois, nous n’avons pas les meilleurs moyens de le faire.

Chapitre II – L’accident et le traitre
 

Prêt afin de participer à l’examen pour devenir Chunnin, moi et les membres du groupe 8 avions traversé le territoire de Kiri afin d’aboutir à Konoha. J’étais assez talentueuse en combat à longue distance car je contrôlais bien le vent mais j'avais encore beaucoup de choses à apprendre. Durant l'examen, nous avions passé au travers de plusieurs rudes épreuves sans l'aide de Reido-sensei. Il avait confiance en nous, ce pourquoi il nous avait recommandé au Mizukage. Les dangers que nous devions vaincre nous poussèrent souvent aux limites de nos capacités mais nous n'abandonnions jamais. À notre grande surprise, même Xuera, qui s'avérait froide et sans compassion, me sauva la vie lors de notre second test. Et grâce à nos efforts et notre esprit d'équipe remarquable, nous nous méritions le grade de Chuunin tout les trois. Alors que je venais de terminer mon test final de l’examen, on cogna à la porte de ma chambre d’hôtel. J’ouvris la porte et j’aperçu Ishiaz qui paniquait. Il a toujours été sensible pour un garçon, ce qui lui donnait un petit charme spécial. Je lui demandai ce qui n'allait pas mais il était encore sous le choc et ne semblait pas pouvoir parler. Je le serra dans mes bras et l’invita à venir s’asseoir afin qu’il se calme. Après quelques minutes, il se calma et me raconta tout. Sont père ne voulait plus qu'il me voit car il était maintenant Chuunin et avait des responsabilités lourdes sur le dos. Sensei lui avait dit qu'il ne pouvait rien faire car nous étions encore sous la garde de nos parents en tant que mineurs. Avec détermination, Ishiaz déclara par la suite qu'il allait discuter avec son père et se défendre. J’espérais que ça marche.


À la maison, enfin de célébrer ma promotion au grade de Chuunin, mon père m'apprit comment invoquer des faucons. Lorsque je signai le contrat et réussis à invoquer mon tout premier faucon, mon père me félicita et m'expliqua le fonctionnement du jutsu spécial du clan : Taka Kousen Nakigoe ainsi que ses deux modes. Il me dit que le mode Tatsumaki était considéré comme un kinjutsu et que je ne devais l'utilisé que pour protéger quelqu'un d'important en danger de mort. Il m'avertit de ne jamais tenter d'essayer ce mode pour la première fois sans lui et qu'il préférait attendre que je sois assez forte pour contrôler les instincts de Furuz. J'appris quelques techniques de bases avec son aide. Celles-ci requéraient tous l'aide d'un faucon mais elles s'avéraient très utile lors de multiples situations.

Quelques jours plus tard, Ishiaz en avait plus qu'assez de se quereller avec son père à propos de sa stupide jalousie. Yggosh lui lançait des ordres mais cette-fois, il refusa d'obéir car il ne voulait plus se laisser dominer par son père qui ruinait toute sa vie sociale. Yggosh se mit en colère quand il apprit sa décision et l'enferma dans sa chambre. Mais Ishiaz était têtu et son père, pas très brillant. Il sous-estimait son fils, le croyant aveuglé et faible. Étant ninja, ce fut facile de s’échapper de cette chambre maudite. Il vint se réfugier chez moi.

Pendant ce temps, Yggosh avait vu que son fils n'était plus dans sa chambre. Il envoya des ninjas à sa recherche. Ils le trouvèrent chez moi. Yggosh s’était finalement trouvé un moyen de se débarrasser de moi et ma famille. Il condamna toute ma famille pour kidnappage de son fils. Ainsi, nous fûmes enfermés dans une prison pour ninjas qui se trouvait loin du village de Kiri. Une sorte d'étoile de métal à quatre pointes, le symbole des criminels de la prison, fut insérée dans la chair notre main droite.
La fleur éternelle de Raiku resta dans ma chambre et sans que je ne le sache, depuis mon départ, celle-ci s’est mise à flétrir.

Peu de temps plus tard, Ishiaz demanda à me voir. Puisque qu’il avait un grand charisme, il pu convaincre les gardes de nous laisser seuls dans une petite salle. J’étais attachée et collée à un mur grâce à une technique qui m’était inconnue. Les murs de la prison étaient recouverts de sceaux anti-chakra, bloquant ainsi toute possibilité d’utiliser des jutsus. Lorsque je m’étais retrouvée seule, j’avais tenté d’en faire un mais les sceaux ont réagit tout-de-suite et ont absorbé le chakra que j’avais malaxé. Pour une étrange raison, les techniques des grandes de prison fonctionnaient de façon contraire. On aurait dit que les sceaux les amplifiaient de façon extrême, assurant ainsi qu’aucun ninja, quelque soit sa puissance, ne puisse s’échapper. Cette prison était bien garder et sa technologie était avancée comparé aux autres prisons de ninjas. Je savais trop bien que je n’allais pas pouvoir m’échapper de cet endroit sans aide me provenant de l’extérieure. Lorsqu’Ishiaz cessa d’avancer vers moi, il m’avoua qu'il était désolé et qu'il s'en voulait beaucoup à propos de ce qui c’était passé. Pour se faire pardonner, il voulait nous aider à nous enfuir. Et ainsi, il me donna un collier avec une pièce métallique en argent en forme de faucon. Par la suite, il m’affirma que ce pendentif me porterait chance et qu'il possédait des pouvoirs spéciaux. Au cas où nous serions condamnés à mort pour notre tentative de fuite, je voulu lui avouer que je l'aimais depuis quelques mois. Mais les mots ne purent sortir à temps. Yggosh entra dans la salle, accompagné de plusieurs gardes. Je me suis débattus mais les gardes étaient trop nombreux et me jetèrent dans ma cellule. Depuis ce jour, je n’ai jamais revu Ishiaz mais j’avais toujours espoir qu'il nous sortirait d'ici un jour.

Chapitre III – Nuke-nin contre Nuke-nin
 

Cette fois-ci, les années avaient eu raison de moi. Malgré ma résolution et mes rêves de liberté j'avais tout de même perdu espoir. Ishiaz n'était jamais revenu. Pendant ces deux ans en prison, je m’étais entraîné durant tous mes temps libres dans une salle spécialement conçue pour cela. Ainsi, je devins beaucoup plus puissante que je ne l’étais lors de mon examen de Chuunin. Ma mentalité et ma personnalité changea aussi durant ce séjour en enfer. Normal lorsque tu dois endurer des prisonniers pervers qui t’harcèlent, des menottes tellement serrées qu’elles laissent des cicatrices sur des poignets, des gardes qui ne t’aident pas et qui sont horriblement antipathique et d’endurer le fait que tu es séparé de t’es parents dans une cellule avec une ninja qui se croit la reine de l’univers et qui ne fait que dire des pensées pessimistes. Je pouvais discuter avec mes parents mais ils étaient dans la cellule en face de la mienne, ce qui se trouvait à être assez éloigné puisqu’il fallait de l’espace pour permettre aux gros gardes de passé. Mais bon, j’ai quand-même pu tirer des avantages hors de tout cela : j’ai renforci mon caractère et j’ai apprit à devenir forte seule et a me défendre. Pas très étonnant avec d’autres ninjas qui tentent de m’abuser. Mais bon, je me suis bien débrouiller. J’en ai blessé plusieurs comme ils me l’ont souvent fait. Cette cicatrice de lame qui passe au travers de mon nombril me le rappelle chaque fois que je l’aperçois.

C’est alors que je venais de maîtriser une nouvelle technique que je nommai Futon : Konpeki Senpuu no Jutsu que la prison fut attaquée par une horde de ninjas bizarres qui tuaient tous les gardes et prisonniers pour le plaisir. J’entendis un bruit d’explosion et ressentis un tremblement. Un mur s’effondra sur ma cellule et me créa une sortie. Les gardes et prisonniers s’entre-tuaient avec les ninjas inconnus mais personne ne pu vaincre le chef de leur horde. Il ne restait plus que moi, mon père et le chef de cette bande de fou.

Celui-ci se trouvait près de la sortie de la prison en ruine et était équipé de longues griffes de métal qu’il portait comme des gants. Quelqu’un était à genoux devant lui. Après nous avoir approchés, moi et mon père entendirent Yggosh supplier le chef ninja de ne pas faire de mal à son fils. Mais le ninja refusait. Il désirait un adversaire de taille. Je m’étais entraîné durant mes deux ans perdus qui n’avaient malgré cela certainement pas été gaspillés, car, enfermée dans le désir de vengeance et de liberté, j’en avais profité pour m’endurcir. Je me jugeais prête pour le combat. Mon père se retourna vers moi, le visage empli d’estime et de confiance. Il était fier de ce que j’étais devenue, une ninja puissante digne de la famille Nerriu. Mais, je remarquai un élément qui me perturba : de la crainte.

- Quoi qu’il arrive, commença-t-il en me fixant d’un regard qui exprimait la sévérité, n’utilise pas le mode Tatsumaki. Tu as énormément grandit mais, tu n’es pas encore prête à affronter Furuz.

J’en avais plus qu’assez de me faire sous-estimer ainsi. Mon père ne savait pas si je pouvais le contrôler ce faucon de malheur. Nous n’avions jamais testé qui était le plus têtu et déterminer entre lui et moi. Chassant ses pensées de mon esprit, je me retournai vers mon ennemi et hurlai au ninja que je voulais me battre pour Ishiaz. Yggosh, stupéfait de me revoir, me fixa sans rien dire. C’est alors que je remarquai qu’Ishiaz était dans les bras du ninja et semblait être inconscient. Le ninja aux gants exotiques affirma que quelqu’un ayant l’audace de tenter de le tuer était la seule et unique façon de libérer Ishiaz. Alors, il déposa Ishiaz entre deux autres ninjas que je n’avais alors pas remarqués. Il s’avança vers moi lentement et se présenta en tant que Xorekk. Je n'avais pas d'armes mais je possédais une grande détermination et je ressentais un amour pur envers Ishiaz. Je me battis longtemps contre Xorekk. Il était bien plus fort que moi et plus rapide. J'étais entrain de perdre mais je n’abandonnais pas. Je sautais vers lui mais il fut plus rapide et m’enfonça ses griffes acérées dans l’abdomen, me transperçant le ventre. Lorsqu’il les retira, je m’effondrai au sol. Je n'avais plus assez de force pour me relever…Tout était il perdu?

Soudain Xorekk s'élança vers moi, prêt à m‘empaler de ses gants aux lames redoutables. C’est alors que j'entendis Ishiaz crier mon nom. Il se débattait pour venir m'aider mais les deux gardes l’agrippaient fermement. C'est alors que le collier qu'il m'avait donné se mit à scintiller d’un aura azure. Xorekk me transperça le dos. Lorsque j’ouvris les yeux, je réalisai que le collier m'avait protégé et le bouclier de chakra azure était empalé. Il m’avait protégé et sauvé d’une mort certaine. C’est alors que mon expression faciale qui affichait clairement mon ahurissement fut transformée en regard de méfiance alors que Xorekk, fou de rage, hurla et commença à réciter une formule en effectuant une combinaison de sceaux de mains. Il préparait un jutsu. Encore affligé par cette douleur intense, je ne pu réagir à temps. Lorsque Xorekk se tut, je sentis ma peau et tout le reste de mes tissus organiques résonner à l’intérieur de mon corps. Du brouillard noir m'enveloppait. J'étais paralysée. Ce brouillard vivant continua de s’amplifier pendant quelques longues secondes pour enfin s’arrêter et se dissiper après quelques instants. Mon corps était libre. Je pouvais bouger mais je n’avais pas le contrôle. Mes os et mes muscles, tels des robots, se mirent a travaillé en ignorant complètement cette atroce douleur qui semblait menacer de détruire mon corps au grand complet afin que je me lève. C’est alors que je compris que ce n'était pas moi qui le contrôlait mais Xorekk. Qu’est ce qu’était cet horrible jutsu ? C’était du Genjutsu, je le sentais. Le Genjutsu n’avait aucun secret pour moi. C’est pourquoi je pouvais aisément m’en sortir de ce genre d’attaque mais celle-ci était différente, plus forte. Avec ce jutsu duquel je ne pouvais m’échapper malgré ma lutte, il me fit avancer lentement vers mon père. Je trainais car mon corps était en piteux état. Je sentais mes muscles qui hurlaient leur agonie à chaque pas que Xorekk m’efforçait de faire. Pourtant, je ne pouvais ni hurler, ni pleurer, ni m’arrêter. Ma bouche refusait de m’écouter malgré l’instinct naturel si puissant qu’était celui de réagir à la douleur. Sous l’affliction de cette torture absolue, ma bouche s’ouvrit lentement. Et puis, je récita une formule qui me déchira le cœur rien qu’à l’entendre. « Futon : Konpeki Senpuu no Jutsu ! » Mon père, qui ne s’attendait aucunement à une telle action de ma part, ne pu éviter mon attaque à temps. Il succomba à la force de mon nouveau jutsu. Incapable d’exprimer mon agonie après m’avoir fait couler le sang de mon père, Xorekk me fit avancer lentement vers Ishiaz, qui était toujours retenu par les ninjas. Je luttai contre le jutsu de toutes mes forces mais sans succès. Pourquoi ? Mais pourquoi ne pouvais-je pas annulé ce Genjutsu ? Et c’est alors qu’après avoir dressé une épée que Xorekk m’avait fait empoigner vers le ciel, j’empalai celle-ci directement dans le cœur d'Ishiaz. La Main de la Vie, c’était ainsi qu’on le surnommait, leva son regard vers le haut et me fixa de ses yeux tendre. « Karu… Karu, ton titre… ton rôle… ne les oublie… pas… » dit le guérisseur mourant, ses yeux maintenant dépourvus de vie. Rôle… Titre… Je m’en fouttais… Ishiaz, c’est tout ce que trouve à dire quand tu viens d’être tué par ma propre main ? Mon cœur pompait plus vite que jamais. La vue des yeux qui étaient autrefois si pétillants de vie, soudain si dépourvues de sentiments… Froid… Morts… C'est alors que j'ai poussé un hurlement de rage et que j'ai réussis a brisé le jutsu, pourtant… trop tard…

Et c’est alors que je levai la tête vers les deux ninjas qui détenaient le corps d’Ishiaz, les yeux ne démontrant que de la rage pure. Ceux-ci relâchèrent brutalement Ishiaz et le jetèrent au sol en ricanant. Ignorant ces deux êtres infâmes, je serrai Ishiaz dans mes bras mais il ne réagit pas.On lui avait enlevé la vie et je ne savais pas pourquoi. Il était véritablement mort… Je n’arrivai pas à y croire. Pourtant, un sentiment que je n’avais jamais ressentit auparavant naquit en moi. C’était comme si ma tête allait exploser et le ballant des choses n’était plus. Tout avait été renversé, comme si une tornade était entrain de saccagé mes sentiments. Folle de rage, je laissai le corps d’Ishiaz sur le sol pour me relever. Ignorant les deux répugnants êtres qui se tenaient devant moi, je me retournai vers celui qui méritait la mort : leur chef ! Celui-ci était entrain de rire comme un dingue, comme si je n’étais aucunement importante. Ce vaux-rien oubliait toutefois un détail bien important : on ne sous-estime jamais sont ennemi, quoi qu’il arrive ! Mon corps ne fessait plus mal, je ne ressentais rien que de la rage et ce ninja brigand allait regretter le moment où il allait oser prendre contrôle de mon corps au lieu de m’achevé. Pendant que cet idiot ne me prêtait aucune attention, je mordis le bout de mon doigt. Puis, après avoir effectué une série de sceaux de mains, en posant la main au doigt saignant durement au sol, je hurlai « Kuchiyose no jutsu ». Puis, alors que la fumée se dissipa lentement, j’aperçu la silhouette d’une créature ailée de taille démesurée. C’est alors que je reconnu le cri aigu du faucon azuré que l’on avait nommé Furuz. Assez gros pour supporté deux ou trois ninjas sur sont dos, celui-ci était assez imposant merci ! Sans trop réfléchir à ce que mon père m’avais dit dans la prison avant que nous sortions de cette endroit maudite, j’effectuai une longue série de sceaux de main à une vitesse folle pendant que Furuz effraya les deux acolytes du chef de bande afin que je puisse terminer mon jutsu sans interruption.

« Haha! Qu’est ce qu’une pauvre fillette comme toi peu faire avec ce gros oiseau ? » demanda Xorekk en affichant un sourire soulignant sa confiance.

« Ne sous-estime jamais t’es ennemis, espèce de sale meurtrier ! » rétorqua Karuya en fermant les yeux pour par la suite terminé le jutsu en disant « Taka Kousen Nakigoe : Tatsumaki Mode »

Soudain, Furuz se transforma en brouillard de couleur azuré. Sont âme, qui était ce brouillard, fut transporté vers mon corps et le sien disparu dans l’air du temps. Comme vous avez pu le deviner, mon âme ainsi que celui du noble Furuz furent fusionné ensemble, partageant ainsi avec moi son chakra, sont énergie, sa vitesse, sa puissance, sa personnalité ainsi que son physique. C’est alors que je braquai mon regard perçant vers mon ennemi, ma proie : Xorekk. Je me sentais comme une femme neuve. Toute cette puissance, cette soif de chasser, de liberté, de vengeance… Je voyais ma proie de mes grand yeux qui étaient maintenant similaire à ceux de Furuz et je voulais la détruire, la faire souffrir, la déchiqueter en morceaux. Je fermai fermement mes poings sur eux-mêmes, qui étaient maintenant un mélange de mains humaines ainsi que de serres munies de griffes crochues.

« Prépare-toi à expérimenter la furie du jutsu le plus puissant du clan Nerriu ! Le kinjutsu que l’on connait bien au saint de mon clan sous le nom de Taka Kousen Nakigoe : Tatsumaki Mode ! » hurlais-je de ma voix qui possédait maintenant un ton plutôt intimidant.

D’une rapidité inhumaine, probablement en cause que je pesais maintenant moins de 45 lbs, je m’élançai vers Xorekk grâce à mon Tatsumaki Bakushin no Jutsu en lui lançant un regard qui lui perça l’âme. Et oui, mes yeux de faucons enragés avaient provoqués en lui un Genjutsu horrible : le Kanashibari no jutsu. Je ne savais pas ce qu’il voyait en ce moment mais ça ne devait pas être très réconfortant. Ce jutsu invoque des scènes macabres ainsi que les plus grands effrois de la victime dans sa tête, comme s’il les voyait véritablement devant ses propres yeux. Tel est le pouvoir terrifiant de l’art du Genjutsu. En effet, Xorekk se mit à trembler, incapable de brisé l’effet du terrible jutsu dont la puissance était beaucoup plus amplifiée que lorsque je l’utilisais normalement grâce aux pouvoirs de Furuz. Après être rassuré que ma proie ne puisse plus réagir, je braquai l'épée avec laquelle j’avais tué Ishiaz vers le ciel puis, avec une puissance qui m’impressionna, j’empalai Xorekk dans le dos pour en ressortir la lame de son corps qui avait été complètement transpercé. Du sang… Furuz adorait voir ses ennemis souffrir et voir ce meurtrier hurler de douleur me plaisait à moi aussi. Après avoir torturé le ninja jusqu’à ce qu’il supplie pour que je l’achève, j’exauçai son souhait en lui perçant le cœur de mes serres. Et c’est alors que soudain, j’entendis les deux ninjas s’écrier « Monstre ! C’est un monstre ! Il faut fuir ! » En entendant ce commentaire, je fixai mes mains, dégoulinantes de sang, de mes yeux qui étaient si fin. Chaque détails que j’apercevais était un choque. Confuse et horrifiée par la haine, je me retournai vers le corps d’Ishiaz et celui de mon père pour finalement détourner mon regard vers les deux ninjas, qui disparurent aussitôt en fumée. Yggosh tomba au sol, peiné de la mort de son précieux fils. Après quelques minutes d’inactivité de ma part, Yggosh cessa de pleurer et vint me voir, c’est alors qu’il me fixa droit dans les yeux. Je sentis une tension et une agonie sans limites dans ce regard terrifié. Il me révéla que le collier qu’Ishiaz m’avait offert contenait l’âme d’un faucon d’azure entraîné par des ninjas spécialisés en l’élevage de ces animaux sacrés et mythiques. Elle protégeait ceux avec une âme pure en danger de mort mais qu’une seule fois. Oui… Ce sentiment bizarre, il n’était pas encore survenu lorsque le pouvoir du collier avait été activé. Donc, ce collier n’est plus que cela, un simple collier qui restera toujours précieux et symbolique à mes yeux. Je me sentais si mal en se moment, comme si j’étais devenu un véritable monstre. Encore plus lorsqu’Yggosh recula de quelques pas afin de ne pas être trop prêt de moi. Furuz s’était calmé à présent. J’annulai le jutsu et Furuz disparu en fumée par la suite, sachant que la bataille était terminée. Yggosh avait tout vu. Il allait surement le révélé au village ainsi qu’au Mizukage. Qu’allait dire sensei en apprenant cela ? Mon père avait bien raison de me conseiller de ne pas utilisé ce jutsu… Je n’étais pas prête a affronté l’instinct de Furuz et il le savait trop bien. Mais, il était trop tard à présent. Tué ce ninja sans cœur ne m’avait rien apporté. Je venais de faire ce qu’il avait fait à tant de gens. Tué, assassiné sans la moindre pitié tel un cœur de pierre aux désirs sanguinaire. C’est alors que je réalisai ce que voulais dire Ishiaz lors de sa mort. Il voulait que je garde mon sang froid, comme je le fais toujours normalement et que j’applique ma sagesse avant d’agir impulsivement… Qu'était devenu l'Aile de la Sagesse?* Évidemment destinée à être perçue comme une criminelle, je partis, tel un ninja déserteur, seule, destinée à vivre une vie hantée par ce cher bingo book…

Que ce passera-t-il après ce terrible évènement qui brisa à jamais la balance du Sagakou no Mittsu ? Rendez-vous au lien suivant pour le savoir : Exclamation Suite --> Rencontre à quelques pas du village

Relations sociales
 

Korioz Nerriu - 8/10 - Père de Karuya et ex-Special Jounin de Kiri
Déterminé, rusé et patient, Korioz était la tête dure de la famille. Il n'abandonnait jamais même dans les pires des situations. Ainsi, personne ne réussissait a venir à bout de lui dans un argument. Il avait toute la patience du monde et attendait patiemment que son adversaire révélait sont point faible afin de l'utiliser contre lui. Excellant dans le domaine de la stratégie, ce brillant ninja avait pourtant une faille : les yeux si doux de son amoureuse, bien sûr! Haria était la seule a pouvoir gagné contre lui lorsqu'il s'agissait d'un débat. Karuya, de son côté, adorait sont père qui était un entraineur spécialiste de faucons pour ninjas. C'était lui qui l'aidait dans son entrainement bien souvent et il lui a montrer comment invoqué des faucons pour sont anniversaire de promotion au grade Chuunin. Karuya a hérité de son talent avec le Ninjutsu axé sur l'élément Futon ainsi que de ses longs cheveux azurs aux reflets de teinte viride qu'Haria adorait tant. Korioz surnommait sa fille Karu, ce qu'Haria trouvait tout simplement adorable. C'est lui qui a élevé Furuz depuis la naissance de ce noble faucon géant et il était membre du groupe 3 avec Haria depuis leur graduation de l'académie. Il a été tué à l'âge de 37 ans par la main de Karuya lors de l'attaque à la prison de StarFall.

Haria Oshirok-Nerriu - 10/10 - Mère de Karuya et ex-Jounin de Kiri
Haria, tendre et sentimentale, supportait et aidait grandement Karuya dans ses problèmes les plus difficiles. Elle et Karuya ne se cachaient aucun secret et vivaient une relation mère-fille dont on ne voit que rarement. C'est d'Haria que Karuya a hérité de la plupart de ses traits de personnalité ainsi que de ses yeux irrésistiblement sublimes. Haria était une ninja spécialisé dans l'art de la médicine animale ainsi que le Genjutsu par la voix, d'où tient Karuya pour son talent naturel en chant. Lors de moments difficiles, Haria utilisait ce talent afin de calmer l'esprit de sa fille afin de l'apaiser, surtout lors des moments de désespoir qu'ils ont vécu durant leur séjour en prison. Sont affinité élémentaire était Suiton, comme la plupart des ninjas de Kiri. Ainsi, elle formait un super duo avec son amoureux, Korioz, qui était plutôt spécialisé dans les Ninjutsus et en Taijutsu. Celle-ci pouvait toutefois invoquer des fennecs aux pouvoirs surprenants de Genjutsu qu'ils effectuaient par le contact des yeux et par le chant. Haria était membre du groupe 3 avec Korioz depuis leur graduation de l'académie et est décédée à 37 ans durant l'attaque à la prison de StarFall.

Ishiaz Yagarashi - 10/10 - Meilleur ami de Karuya, ex-Membre du groupe 8 et ex-Chuunin de Kiri

Ishiaz Yagarashi, fils d'Yggosh Yagarashi, formait avec Karuya, Xuera et Reido, l'équipe 8 aussi connu sous le nom "équipe Reido". Contrairement à sa relation avec Xuera, sa deuxième coéquipière, celle avec Karuya formait un lien très fort et unique. Sensible et émotif, Ishiaz, contrairement à la majorité des garçons, avait moins de difficulté à exprimer ses sentiments. De nature calme et réservé, ce jeune homme de 17 ans aux cheveux vert très pâle se s'était ouvert complètement qu'à Karuya seulement. Après avoir bâtit une amitié qui semblait sans faille avec la ninja aux faucon, ceux-ci tombèrent tout deux amoureux l'un de l'autre mais ne le révélèrent jamais. C'était Karuya la protectrice entre les deux êtres, ce qui était assez rare dans une relation gars-fille. Elle s'organisait toujours pour le défendre contre les dangers qui se présentaient. On la traitait souvent de garçon manqué mais elle s'en foutait royalement. Sont sensei ainsi que ses parents lui repellaient qu'elle était forte et courageuse, ce qui était nécessaire étant ninja. Ishiaz se battait en utilisant des techniques de Genjutsu par sceau de mains ainsi que par contact d’yeux et avait du potentiel en matière de techniques médicales de Ninjutsu tel que la mère de Karuya. Son affinité élémentaire était Raiton. Il a été tué à l'âge de 17 ans par la main de Karuya lors de l'attaque à la prison de StarFall.

Yggosh Yagarashi - 4/10 - Père d'Ishiaz et ANBU de Kiri
Stricte et fermé d'esprit, le père d'Ishiaz est membre du groupe d'ANBU du village de Kiri. Il suit les règles et les objectifs demandés à la lettre et semble éprouver peu de sentiments. Perfectionniste, il désirait voir son fils suivre son exemple. C'est pourquoi il n'aimait guère l'influence que donnait Karuya à Ishiaz car celle-ci voyait la vie sous un aspect entièrement différent. Yggosh a toujours tenter de briser le lien d'amitié entre les deux jeunes amis, c'est pourquoi la Nuke-nin n'a jamais eut une très bonne relation avec celui-ci. Il utilise le Taijutsu avec un mélange de Genjutsu par sceau de mains. Malgré tout, lors des plus récents évènements à la prison, Karuya éprouve plus de sympathie envers lui. Son affinité élémentaire est Suiton mais, puisque l'eau n'afflige aucun dommage, Yggosh le trouve inutile et ne le pratique pas. (Quel idiot qui n'y connais rien à la stratégie)

Xuera Jiroa - 6/10 - Amie de Karuya, Membre du groupe 8 et Jounin de Kiri
De nature réservé et silencieuse, Xuera est mystérieuse et ne parle que rarement d'elle-même. Anti-sociale, elle ne sort que pour son entrainement ainsi que ses missions. On ne la jamais vu sortir pour simplement passé du temps socialement. Elle et Karuya ne se sont jamais vraiment parlé en dehors de leurs activités de ninjas. Ainsi, Karuya connais que très peu sa coéquipière mais elle sais tout de même que celle-ci est une excellente ninja malgré ses côtés sombres. Xuera utilise le Ninjutsu élémentaire axé sur le Suiton. Mais, comme l'on peu le deviné en fixant ses yeux, la jeune femme utilise un style de nature suspicieusement sombre. Oui, elle utilise l'eau mais celui-ci est de couleur foncé et possède un poids plus lourds que la normale. Ainsi, Xuera créé une pluie de nature corrompue et chaque goute tombe durement sur sa victime, telle une roche mais liquide. Elle a présentement 17 ans, née durant la même année que Karuya et Ishiaz.

Reido Kazuki- 8/10 - Sensei du groupe 8 et Special Jounin de Kiri
Ponctuel et honorable mais un peu maladroit, Reido Kazuki est le sensei du groupe 8 dont Karuya fait partie. Ce jounin de 26 ans est un ninja d'expérience qui prend son rôle très au sérieux. Stricte mais à la fois lousse et amusant à sa façon, on se demande parfois s'il n'y a pas deux âmes à l'intérieur de ce corps. Lorsqu'il est temps d'adopter son rôle de jounin et sensei, Reido devient un ninja modèle qui fait preuve d'une grande sagesse. Il donnera son maximum afin de préparer ses étudiants au monde dangereux qu'est celui dans lequel vie un ninja. Par contre, lorsque les devoirs de ninjas sont terminés, Reido devient une véritable bombe à énergie. Bombe à énergie dans le sens de s'amuser et de profiter de la vie, bien sûr! Et oui, cet homme au regard à la fois sérieux et tendre démontre un grand intérêt pour le saké, la socialisation ainsi que le fameux livre Icha-Icha Paradise de Jiraiya-sama, qui est en fait une auto-bibliographie de lui-même incarné dans un autres personnage qu'il appelle Naruto. Aussi bizarre que sa puisse paraitre, un Special Jounin tel que lui devient super maladroit lorsque son amie Mya fait son apparition. Il casse tout ce qui est proche de lui, il trébuche et accroche tout les objets qu'il croise. On peu dire qu'il fait la même chose lorsqu'il est absorbé par Icha-Icha Paradise. Mais bon, il est de nature très romantique, humble et généreux. Ainsi, il est très bon envers tout le monde ainsi que ses élèves. Même durant ses vacances ou ses journées de repos, il n'hésitera pas a aider son élève dans quoi que ce soit. Derrière ce sensei aux allures très particulières se cache un passé bien malheureux car Reido a perdu toute sa famille en cause d'évènements de ninjas. Célibataire et sans enfant (On se demande pourquoi avec sa maladresse et sa malchance avec les femmes), il n'a que lui-même et ses confrères et consœurs ninjas pour lui tenir compagnie. Mais, cela lui suffit. Il est un bon vivant et fait preuve d'une patient sans limites. D'ailleurs, même après toutes ses années en tant que son étudiante, Karuya ne l'a jamais vu se fâcher. Mais bon, il a une excellente réputation et c'est pour certaines des raisons précédentes qu’il est Special Jounin en éducation. Karuya l'adore et l'admire grandement. Les cheveux de ce ninja, qui sont d'une longueur assez courtes et presque toujours dépeignés en pointes, sont de teinte brunes. Son nindô est : " Sagesse avant impulsivité. Entraide avant haine. Compréhension avant jugement. Sentiments avant règlements. Sans espoir, il y aura défaite. " Et les jutsus de ce ninja ? Eh bien, Reido utilise l'élément Doton. Comme vous avez pu le deviné, il a des techniques semblables a celles de Jiroubou, membre des Quatres du Son. Du style plus défensif, il préfère assurer sa protection avant de se concentré sur l'offense. Ainsi, il a développé des jutsus tel que la création de murs en boue renforcée, armure de boue et même l'armure en diamant, qui est son jutsu le plus puissant. L'armure en diamant consiste a entouré l'utilisateur de boue condensé en chakra, créant ainsi une belle petite teinte plus pâle ainsi qu'une texture de diamant. Personne à date n'a réussi a percé ce bouclier qui permet à Reido d'avoir le temps d'effectué de longue séries de sceaux de mains pour des jutsus complexes qui seraient difficile a exécuter en combat. M'enfin bref, notre Jounin aux yeux bleu ciel peut créer des dragons de boue liquide ainsi qu'absorbé le chakra comme Jiroubou. Il n'est pas très rapide mais est capable d'un Taijutsu défensif très impressionnant. Il éprouve bien de la difficulté contre un utilisateur de Genjutsu. Ainsi, il répugne ce type d'attaque et n'est pas très bon utilisateur de Genjutsu non plus.

Furuz- 3/10 – Faucon azuré
Élevé par le père de Karuya, Furuz a toujours été très attaché et protectif envers celui-ci. Têtu et orgueilleux, ce faucon est très fier de lui-même et est très facilement blessé lorsqu’on l’insulte. Impatient et de nature agressive, il n’hésitera pas à attaqué quiconque qui osera l’offenser ou de lui nuire. Il semble être obéissant et loyal en Korioz seulement, lui permettant de l’utilisé comme arme ou comme objet. Par contre, celui-ci ne le laisse pas abusé de ce privilège. Oh que non, Furuz demande du respect en .change de sa loyauté. Il semble être un peu plus protectif et tolèrent envers Haria et Karuya puisqu’ils sont proche de Korioz mais il ne faut pas trop en demander. Furuz se considère égal à Haria et lui montre du respect sans la laisser le contrôler. Du côté de Karuya, celui-ci l’accepte étant la fille de son maître et lui montre un minimum de respect. Par contre, il semble ne pas vouloir la laisser pratiquer ses jutsus sur lui jusqu’au jour où elle l’invoqua pour la première fois à la prison StarFall. Il l’aida à vaincre Xorekk mais c’est lui qui semblait être le maître lorsqu’elle utilisa le mode Tatsumaki, ne laissant pas Karuya reprendre ses sens avant d’annuler le jutsu. Il l’influença grandement durant ce combat afin de faire payer Xorekk pour avoir tué son maître en le torturant. Enfin bref, ce faucon est comme les autres faucons azurés mais il semble être domptable si l’on a le tour avec lui.

Raiku Temino - ?/10 - Connaissance de Karuya et Genin de Kiri
Karuya a connue ce jeune garçon il y a des années et ne la jamais revu. Par contre, elle a toujours gardée en souvenir les fleurs qu’il lui avait offert lors de cette soirée dans sa chambre. Il disait qu’elle était un ange et qu’il voulait la revoir un jour. Par pure coïncidence, ils se recroisèrent jamais. Elle n’a que cela, des souvenirs et ne sais pas trop qu’est ce qu’elle doit penser de lui à l’exception qu’il possédait une attitude aimable lors de son enfance.

Myaki Ashimo - 6/10 - Connaissance de Karuya et ninja de Suna
Jeune homme de Suna aux cheveux blonds que Karuya ne connait pas beaucoup en ce moment. Elle ne sait que très peu d'informations à propos de ce ninja. Toutefois, elle le trouve très gentils et serviable, ce qui lui a paru comme une bonne première impression. Mais le reste semble être encore un mystère et notre Nuke-nin ne sait pas trop à quoi s'attendre. Donc, elle lui accorde sa confiance mais son opinion de lui reste tout de même encore assez neutre.

Combat
 

Statistiques

L'art du Ninjutsu - 9/10 - Excellent
L'art du Genjutsu - 7/10 - Bonne
L'art du Taijutsu - 5/10 -Normale
Résistance mentale ou résistance au Genjutsu - 9/10 - Excellent
Résistance physique ou résistance au Taijutsu et au Ninjutsu - 3/10 - Faible
Force physique - 4/10 - À améliorer
Stamina ou fatigue - 7/10 - Bonne
Précision ou l'art de visé - 8/10 - Très bonne
Agilité et rapidité : 10/10 - Maître
Contrôle et précision du chakra : 8/10 - Excellente
Moyenne générale : 7 / 10

Comme vous avez pu le constaté, la force de Karuya est sa rapidité. Ainsi, elle maitrise à perfection sa défense absolue en appliquant l'agilité et la rapidité extrême dans ses combats. Si elle peu évité le dommage physique, elle ne se sens pas en danger. Par contre, si l'ennemi est plus rapide qu'elle, c'est sa pire faiblesse car elle ne pourra pas éviter ses attaques. Pourquoi tant vouloir évité toutes les attaques à tout prix ? Parce que notre chère Nuke-nin est très faible physiquement et n'est pas très résistante aux Taijutsu et Ninjutsu. Un coup de poing en vaux deux avec Karuya... Si l'on peu l'atteindre, bien sûr ! Car si Karuya voit qu'elle n'est pas assez rapide, elle a des techniques qui lui permet d'alléger sont poids et amplifié son agilité. C'est un peu comme Lee avec ses poids d'entrainement dans le fond. C'est aussi pourquoi elle préfère le combat à longue distance et le Genjutsu, afin d'éviter de recevoir des coups. En situation désespérée soit en cause d'un ennemi trop rapide ou qui surpasse son niveau en combat, Karuya utilisera son Taka Kousen Nakigoe en Tatsumaki Mode ou s'enfuira tout simplement, ce dans lequel elle excelle ainsi que le déplacement rapide et efficace. Elle remplie le rôle de messager d'urgence, scout et espion à merveille.

Techniques
 

Affinité élémentaire : Futon (Wind)

Genjutsu

• Kanashibari no jutsu (Body Freeze Technique)
Type : Genjutsu, Rang C+
Portée : Courte à moyenne
Chakra demandé : Peu
Concentration demandé : Moyenne
Description : Immobilise l’ennemi de peur en invoquant des visions d’horreur de nature sadiques dans l’esprit de la victime. Requiert un contact entre les yeux des deux ninjas concernés. La douleur supprime l’effet de ce jutsu.

• Futon Bunshin no Jutsu (Wind Clone Technique)
Type : Genjutsu, Rang C
Chakra demandé : Peu à grande
Concentration demandé : Moyenne
Description : Fonctionne comme le Kage Bunshin avec des clones composés d’air. Donc, le clone peut attaquer mais est immédiatement détruit lorsqu’il est attaqué et que la dite attaque atteint le clone.

Ninjutsu

• Kuchiyose no Jutsu (Summoning Technique)
Type : Ninjutsu, Rang C-S
Chakra demandé : Peu à extrêmement
Concentration demandé : Moyenne
Description : Karuya peut invoquer des faucons de taille diverses ou un seul de grande taille afin qu’il serve de monture. Ce faucon géant aux plumes de teintes bleutés se nomme Furuz.

• Shuriken no Futon Tatsumaki no jutsu (Wind Tornado of Shuriken Technique)
Type : Ninjutsu, Rang C+
Portée : Courte à longue
Chakra demandé : Moyen
Concentration demandé : Moyenne
Description : Création d’une tornade composée de multiples Futon Shuriken créés grâce au jutsu nommé Futon Shuriken.

• Taka Manako Vijon no Jutsu (Falcon Eye Vision Technique)
Type : Ninjutsu, Rang D
Portée : Courte à longue
Chakra demandé : Très peu
Concentration demandé : Peu
Description : Lorsqu’un faucon est invoqué, l’utilisateur de la technique peut voir au travers des yeux de son compagnon volant.

• Futon : Feza Kuuchuufuyuu no Jutsu (Father Leviation Technique)
Type : Ninjutsu, Rang D
Chakra demandé : Peu
Concentration demandé : Moyenne
Description : Permet à l’utilisateur de flotter et léviter jusqu’à ce que celui-ci touche au sol.

• Tatsumaki Bakushin no Jutsu (Tornado Dash Technique)
Type : Ninjutsu, Rang C+
Chakra demandé : Moyen
Concentration demandé : Moyenne
Description : Augmente la capacité de vitesse de course de l’utilisateur pendant quelques minutes.

• Futon : Konpeki Senpuu no Jutsu (Wind Release : Azure Whirlwind Technique)
Type : Ninjutsu, Rang C+
Portée : Touchée à très courte
Chakra demandé : Moyen
Concentration demandé : Moyen
Description : L’utilisateur de ce jutsu tourne sur lui-même en augmentant la concentration de son chakra pendant quelques secondes. Lorsque le chakra est condensé sur l’abord du corps de l’utilisateur, celui-ci relâche sont chakra en formant une tornade qui possède une teinte azure. Celle-ci se forme dans le sens vertical dans laquelle l’utilisateur se trouve. Ceci peu servir d’un bouclier temporaire ainsi qu’une attaque qui repousse les attaques mêlées. Produit de petites coupures aux toucher.

• Futon : Konpeki Senpuu no Mai (Wind Release : Dance of the Azure Whirlwind)
Type : Ninjutsu, Rang B
Portée : Touchée à très courte
Chakra demandé : Moyen
Concentration demandé : Élevée
Description : Principe identique au Konpeki Senpuu à l’exception que cette fois, l’utilisateur de la technique tourne sur lui-même en ne faisant qu’un avec le chakra du jutsu afin de pouvoir se déplacer très rapidement avec le tourbillon de chakra.

• Futon : Konpeki Taka Senpuu no Mai (Wind Release : Dance of the Azure Falcon Whirlwind)
Type : Ninjutsu, Rang B+
Portée : Touchée à courte
Chakra demandé : Très Élevé
Concentration demandé : Élevée
Description : Cette technique est très similaire au Konpeki Senpuu no Mai mais s’applique lorsque Karuya est sous forme de Taka Kousen Nakigoe no Jutsu. La technique s’avèrera radicalement plus puissante et produira du vent puissant qui produira deux autres mini tornades. Par contre, Konpeki Taka Senpuu no Mai requière beaucoup de chakra et est très risquée dû au risque de gâcher ce chakra précieux si la technique est évitée.

• Taka Kousen Nakigoe (Falcon Battle Cry)
Type : Ninjutsu, Rang B-S
Chakra demandé : Moyen
Concentration demandé : Élevée
Description : Technique qui permet à l’utilisateur de se fusionner physiquement avec un faucon invoqué.

Mode Senpuu (Whirlwind Mode) : Les transformations physiques de Karuya lors de l’application de ce jutsu sont les suivantes : ses yeux deviennent jaunes et sa pupille comme celle d’un faucon, ses cheveux deviennent plus raide et en pointes, sont poids est réduit et quelques plumes poussent un peu partout sur sa peau. Sa vitesse, sa dextérité ainsi que son contrôle de chakra est amélioré, lui permettant ainsi d'effectué ses jutsus les plus puissants. Sa personnalité peut altérée de façon minime en cause des instincts du faucon qui est en elle.

Mode Tatsumaki (Tornado Mode) : Si elle utilise ce jutsu avec Furuz, l'effet sera le double de ce qu'elle est avec un faucon normal. Les changements physiques seront identiques au mode Senpuu mais, en plus, ses cheveux ainsi que ses yeux deviendront d'une teinte azure et sa voix deviendra plus agressive et plus intense tel le cri du faucon. En plus, ses mains prendront des caractéristiques de serres d'un faucon tel que les griffes crochues et la texture de la peau qui durcit. Karuya devient encore plus légère que lorsqu'elle est en mode Senpuu, ainsi sa vitesse et dextérité sont encore amplifiées. Malgré les effets puissants que cela peu procuré, il y a toujours des désavantages tels que le besoin de chakra intense que cette forme requière ainsi qu'une fatigue et douleur excessive lorsque ce mode est annulé. Furuz peu aussi, s'il le désire énormément ou par instinct extrême, prendre contrôle du corps de Karuya temporairement jusqu'à ce qu'il se calme ou annule la technique.

• Futon : Kokyuu Konpeki Taka (Wind Release : Breath of the Azure Falcon)
Type : Ninjutsu, Rang A+
Portée : Touchée à longue
Chakra demandé : Très Élevé
Concentration demandé : Élevée
Description : Cette technique consiste en la création d'un souffle de chakra d'élément Futon de teinte azurée. Ce souffle émergera du centre du sceau de main de l’oiseau comme montré ci-dessous.

Les effets du souffle sont les suivants :

• Pression extrême capable percer des rochés si appliquée trop longtemps

• Cause de multiples coupures de profondeur modérée à très graves selon l’expérience et l’habileté de l’utilisateur à contrôler les Futons

• Peut couper le souffle temporairement

• Possède des propriétés contondantes même s’il ne touche pas exactement la personne (Si la personne est assez près du souffle)

• Agit selon le principe d’une tornade qui serait placée horizontalement dont le haut (ou le devant de ce cas-ci) est changé d’un siphon à une tête de faucon formée par le chakra (Le bec du faucon produit l’effet de perçage) De plus si l’utilisateur réussit à faire passer la victime plus loin que la tête du faucon et dans la tornade, au lieu de se faire aspirer et éjecter au bout, la fermeture produite par la tête empêche la personne de sortir naturellement et se retrouve emprisonnée dans la tornade, victime de coupure potentiellement très graves et de l’effet déstabilisateur du vent, rendant les possibilité de s’échapper minces. Cependant, faire passer la cible vers l’intérieur sans la propulser sur le côté ou vers l’arrière et maintenir cette cible dans la tornade requiert une précision et une habileté hors du commun. (L’action effectuée est semblable au fait de garder une grande énergie en un point sans qu’elle s’échappe dans tout les sens sur un principe similaire à l’application du Rasengan)

• Requiert beaucoup de chakra, être sous forme du Taka Kousen Nakigoe no Jutsu et affaiblit l’utilisateur.

*Note* Cette technique n’est pas une Invocation (Kyuchiose no Jutsu) d’un animal ou d’un oiseau mais bien un Ninjutsu consistant en la manipulation du Chakra Élémental de Vent (Futon) de niveau Jounin et plus.



 


Taijutsu élémentaire

• Futon Shuriken (Wind Shuriken)
Type : Taijutsu élémentaire, Rang C
Portée : Touchée à grande
Chakra demandé : Peu
Concentration demandé : Peu
Description : Création de chakra de vent autour d’un shuriken. Cela permet au shuriken de couper plus profondément et, lorsqu’on le projette, il avance plus rapidement, ce qui le rend plus difficile à éviter. Peut être utilisé avec des dagues ou autres petites armes tranchantes.

Nindo : Aider les gens, faire parti d’une organisation. Trouver un but dans la vie.

Comment avez-vous connu le forum ? : Recherche sur google

* Documentation sur le trio Sagakou no Miitsu : http://www.filefactory.com/file/3d72f7/


Dernière édition par Karuya Nerriu le Lun 14 Jan - 18:47 (2008); édité 83 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 16 Nov - 13:21 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Saionji Hana
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 16 Nov - 13:39 (2007)    Sujet du message: Karuya Nerriu Répondre en citant

Bonjour !
Ta fiche est vraiment bien faite ! Bienvenue sur le forum !
Revenir en haut
Takeo Yanada
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 16 Nov - 14:48 (2007)    Sujet du message: Karuya Nerriu Répondre en citant

 -> Ouelcome m'zelle ! J'aime beaucoup t'as fiche personnellement =D Et les techniques aussi **' même s'il y en a un peut beaucoup ^^' surtout pour une Chuunin xD Sinon encore Ouelcome! ^o^  
Revenir en haut
Karuya Nerriu
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 16 Nov - 14:50 (2007)    Sujet du message: Karuya Nerriu Répondre en citant

Elle s'est entraîner durant ses deux ans de prison. C'est pour cette raison qu'elle est Chuunin mais plus forte. Elle aurais pu passé un test de Jounin. 
Revenir en haut
Uchiha Sasuke
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 16 Nov - 16:30 (2007)    Sujet du message: Karuya Nerriu Répondre en citant

Bienvenue, il y'a 14 techniques et deux kuchiyose. Vu que j'ai lu ton histoire entiere, les circonstence ont fait que tu ne pouvait pas participer au tournoi chunin et donc on peut considerer que ton personnage aurait pu etre juunin...donc pour moi les techniques ca va sauf un des deux Kuchiyose qui est a enlever car c'est un Kuchiyose par personnage ^^

Voila
Revenir en haut
Karuya Nerriu
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 16 Nov - 16:37 (2007)    Sujet du message: Karuya Nerriu Répondre en citant

Ahh même si c'est une genre d'attaque ? Pas vraiment un summon de l'animal comme tel. Sinon, jpeux la changer pour une attaque normale.
Revenir en haut
Uchiha Sasuke
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 16 Nov - 16:40 (2007)    Sujet du message: Karuya Nerriu Répondre en citant

Bah si c'est une attaque du faucon que tu invoque dans le premier Kuchiyose bah la c'est bon mais si c'est une autre de tes invocation qui fait cette attaque alors ca sera a supprimer
Revenir en haut
Karuya Nerriu
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 16 Nov - 18:13 (2007)    Sujet du message: Karuya Nerriu Répondre en citant

J'ai édité cette technique afin qu'elle ne soit plus une invocation.
Revenir en haut
Uchiha Sasuke
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 16 Nov - 18:18 (2007)    Sujet du message: Karuya Nerriu Répondre en citant

C'est parfait pour moi, j'attend toute de meme la validation d'un deuxieme admi pour etre sur que ca aille
Revenir en haut
Uzumaki Naruto
Konoha No Kuni (Admin)
Konoha No Kuni (Admin)

Hors ligne

Inscrit le: 23 Aoû 2007
Messages: 388
Localisation: Konoha no Kuni
Masculin

MessagePosté le: Ven 16 Nov - 19:24 (2007)    Sujet du message: Karuya Nerriu Répondre en citant

Tres belle fiche !

Sas'ke a tout dit, uh... rien a redire vraiment si ce n'est que de te souhaiter la bienvenue et de bien t'amuser ! Very Happy

[ VALIDÉ ]
_________________

I am the Child of Prophety
Chosen to bring this world to Light.. or leaving it to Darkness
My name.. Uzumaki Naruto
Revenir en haut
Karuya Nerriu
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 16 Nov - 19:29 (2007)    Sujet du message: Karuya Nerriu Répondre en citant

Merci beaucoup Nartuo-kun ! Very Happy  J'ai chercher longtemps pour un bon forum RPG de Naruto. J'espèrait beaucoup être acceptée dans celui-ci qui semble super!!

(( Naruto : Merci Cool On s'est donné comme mission d'être le top des top !! ))
Revenir en haut
Uchiha Sasuke
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 16 Nov - 19:32 (2007)    Sujet du message: Karuya Nerriu Répondre en citant

si tu savait combien de fois on n'a lu ce genre de compliment [mode se la pete et fait des eloges au forum]
Revenir en haut
Sakura Haruno
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 16 Nov - 20:05 (2007)    Sujet du message: Karuya Nerriu Répondre en citant

Bienvenue!!!!
Effectivement si tu cherches un bon forum tu as frappé a la bonne porte!!!
Sa change des rpgistes merdiq*ues des autres forums Laughing
Revenir en haut
Karuya Nerriu
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 16 Nov - 20:08 (2007)    Sujet du message: Karuya Nerriu Répondre en citant

C'est exactement ce que je voulais dire par les autres forums ont tous quelque chose qui cloche comme par exemple, ils acceptent d'autres Uchiwa et des soeurs de Tsunades ect.. Qui fait pas de sence. Ou qu'il accepte que n'importe qui aie le rasengan. Ou encore qu'ils acceptent du RP en SMS. Non mais, sa donne envi de pleurer. Razz
Revenir en haut
Eiji Ashitaka
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 16 Nov - 20:08 (2007)    Sujet du message: Karuya Nerriu Répondre en citant

Rolling Eyes

Ah j'rigole !
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:59 (2016)    Sujet du message: Karuya Nerriu

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Naruto :: Follow The Hero Index du Forum -> Hors Rôle Play -> Corbeille Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
WorkStation[fusion] © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com