Naruto :: Follow The Hero Index du Forum
Naruto :: Follow The Hero
Forum RPG Francophone
 
Naruto :: Follow The Hero Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: La valeur d'un soldat ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Naruto :: Follow The Hero Index du Forum -> Hors Rôle Play -> Corbeille
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Uharada Darahau
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 29 Déc - 19:04 (2007)    Sujet du message: La valeur d'un soldat Répondre en citant

Le vent soufflait plus fort que d'habitude à Sunagakure cette journée là, si bien qu'une bonne partie de la population de ce pays restait à la maison. Le vent n'était pas si dérangeant, c'était plutôt le sable qui était soulevé par les bourasque, créant des tempêtes de sables terrible, qui obligeait les gens à se mettre en sécurité. Malgré tout, parmi les sifflements du vent, on entendait des cris de bataille venant du quartier militaire. Un touriste, ou encore un paysan plutôt indifférent de la force militaire du pays aurait pensé qu'une rude bataille se livrait dans ce secteur de la ville. Et pourtant, ce n'était ni la guerre, ni une escarmouche lancée par un pays voisin. C'était plutôt une compagnie de soldats poussés à l'entrainement par leur brave commandant. Mais pour les patriotes de Suna, un seul nom venait à l'esprit. Qui était assez téméraire pour mener ses troupes à l'entrainement lors d'une tempête? Le lieutenant maintes fois décoré nommé Shinsaku Yukuri. Celui-là même qui mena ses troupes dans les pires guêpiers, et qui, grâce à ses manoeuvres stratégiques, a sut s'en sortir avec des pertes quasi inexistantes. Et pourtant, pour ce jeune homme de 22 ans, la gloire apportée par les exploits militaires n'étaient pas le but de sa vie. Quoique parois, relater ses croisades l'aidaient parfois lorsqu'il parlait aux filles. Bref, parmi le sable qui volettait dans les airs, des ombres se faisaient face, se frappaient, frappaient encore, sous l'oeil avisé et très vigilent du jeune homme aux cheveux bleus-gris tombants. La sueur coulait sur le front des hommes et femmes équipés pour la bataille, et les kunais, shurikens et autres armes de lancer volaient partout. Chacuns soucieux de montrer sa valeur à leur commandant respecté, les soldats ne cessaient de se battre entre eux, ne s'arrêtant que pour se féliciter mutuellement. La camaraderie au sein de l'armée était bien plus importante que la force de frappe, disait le commandant. On a beau avoir la force de 100 hommes, s'il n'y a personne de fiable pour couvrir ses arrières, on est dans de beaux draps. D'ailleur, le commandant connaissait chacun de ses soldats par son propre nom. C'était ce qui faisait la force de ce régiment, disait encore Shinsaku à ses collègues à la taverne. Le soutien que chacun apportait aux autres. Comme un bâtiment, chauqe pierre est importante, chaque soldat l'était. L'entrainement continuait ainsi, sans relâche. La tête du commandant masquée par l'ombre, il contemplait ses compagnons, bras croisés, dos bien fixé au mur. Il n'avait pas besoin de parler, chacun savaient quoi faire. Et quand sonnerait midi, l'entrainement s'achèverait, et ils iraient manger à la cantine de la milice. Et comme après chaque entrainement matinal, il laisserait l'après-midi libre à ses soldats. Soudain, l'une des filles l'interpella.

Commandant! Puis-je vous parler un instant?

Zzzzzz? Hein?

Ouvrant les yeux, son sommeil interrompu, le vigilant et vaillant dormeur s'éveilla tranquillement. Il bailla, écartant les bras pour s'étirer, et s'approcha de ses soldats, qui s'étaient déjà placés en ligne, au garde à vous. Il les contempla d'un air satisfait. Il espérait vraiment que personne n'aurait remarqué qu'il s'était assoupi, mais même là, il savait qu'aucun d'entre eux ne le ferait remarquer. Le lieutenant était connu pour sa faculté à s'endormir n'importe où, n'importe quand, et il avait mainte fois prouvé sa valeur, ce qui compensait. Il remarqua qu'il n'était pas encore midi. Il attira son second-officier à l'écart, la fille qui l'avait réveillé, pour lui demander la raison de son intervention.

Que voulez-vous, ma si charmante sous-lieutenant Kiza? Il n'est pas encore midi, dit-il de sa voix douce. 

Ce n'est pas ça, commandant, seulement, un messager est venu vous apporter un message du Général Baki, commandant. Il veut vous voir à votre bureau le plus tôt possible, mon commandant.

Soit, soupira-t-il.

Il ordonna au sous-lieutenant d'aller se placer dans la ligne, et marcha de long en large devant ses troupes, une main sur la garde de son sabre.  L'autre devant ses yeux pour bloquer le sable. Le commandant examina ses troupes, regardant leur visage déterminés. Il s'arrêta soudainement, monta sur un rocher, et sortit son sabre, le pointant vers le ciel.

Soldats! Je suis fier de vous! Vous venez encore une fois de me prouver la valeur que vous avez, touts et toutes ici présents, et tant que je vous aurez à mes côtés je ne craindrai aucuns adversaires, aussi nombreux soient-ils! Vous avez mérités que je vous laisse partir plus tôt, cette fois-ci, mais n'oubliez pas, le repos est aussi important que l'entrainement. Un guerrier reposé a peu de chances de s'écrouler sur un champ de bataille, et sa vigilence n'en est que plus redoublée! Rompez!

Il fit le salut, puis remit son arme dans son fourreau. Il regarda ses soldats partir. Shinsaku adorait ce genre de discours, ça impressionait les soldats. Surtout que son régiment ne comptait pas vraiment des ninjas. Pour la plupart, c'était des épéistes, ou encore des soldats de totues sortes, mais pas de ninjas. À vrai dire, à part lui et le sous-lieutenant Harumi Kiza, son armée n'étaient que des miliciens entraînés au combat de corps-à-corps, et aussi quelques mercenaires recrutés ici et là. Mais cela suffisait. Il avait foi en eux plus qu'en n'importe quel shinobi. Il soupira en se dirigeant vers le bureau du Général. Il ne s'attendait pas à ce faire tapper sur les doigts, mais il ne s'attendait pas non plus à recevoir de mission...Après tout, quand ils envoyaient un officer de l'armée en mission ninja, c'était parce qu'ils manquaient de main d'oeuvre pour les faire. Mais cela faisait des lustres que le junin n'était pas sortit de Suna, et une mission serait tentante. Il frappa à la porte du Général, entra, et saluat.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 29 Déc - 19:04 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Maitre Du Jeu
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Oct 2007
Messages: 84
Localisation: Partout..

MessagePosté le: Dim 30 Déc - 17:46 (2007)    Sujet du message: La valeur d'un soldat Répondre en citant



Le général Baki, ancien Sensei du nouveau Kazekage Gaara, et de sa famille, Temari et Kankuro, était installé à son bureau. Il avait envoyé un messager quérir l'un des meilleurs officiers de Suna, le Lieutenant Yukuri, Shinsaku de prénom. Ils étaient en sérieux manque de personnel Ninja ces jours-ci, alors il devait piocher parmi les commandants de l'armée plutôt que dans les ninjas habituels. Il soupira. Shinsaku avait beau être un ninja renommé, un commandant respecté et un homme apprécié, il avait tout de même certaines failles...Pour commencer, il n'était pas du genre à s'activer...Il prendrait tout son temps. Et surtout...surtout...Si jamais il y avait une jolie fille dans le coup, il serait fortement désinteressé de sa mission...Mais c'était un risque à courir. Et Baki le prendrait. Il entendit des pas sûrs, et quelqu'un frappa à la porte. Le lieutenant entra, fit un salut militaire, et resta au garde-à-vous.

Bon, assisez-vous, Lieutenant, et n'oubliez pas de fermer la porte...

Le lieutenant s'assis un peu nonchalament, les bras croisés derrière sa tête. Baki sortit quelques papiers, et regarda avec sérieux le lieutenant.

Lieutenant Yukuri, commandant du 22eme régiment de Suna, Jounin.

Il nota quelques trucs sur un fichier, et redonna so nattention à Shinsaku.

Ces derniers jours, les demandes de missions afluent. Et pour courronner le tout, Konoha nous en envoit aussi, car ils sont débordés. Si bien que nous commençons nous aussi à manquer de personel...Donc, vous devrez délaisser quelques temps votre bataillon pour vous consacrer à une de nos missions. Nous mettrons le sous-lieutenant Kiza en charge de vos hommes. Mais de toutes façons, c'est vous-même qui avez proposé cette jeune femme comme remplaçante temporaire lors de vos départs. Bon, parlons de cette mission. À vrai dire, vous serez chargé de traquer un déserteur du nom de Seikyo Chikara, un ancien shinobi de notre pays. C'est un manipulateur du Kugutsu, et comme vous l'aviez deviné, nous ne voulons pas qu'il se fasse tuer dans un autre pays. Son corps doit disparaître, sans quoi les secrets qu'il recèlle seront découverts...Dans le fond, tu as simplement le devoir de tuer Chikara, et de faire disparaître son cadavre. Nos chasseurs sont tous déjà en missions...Je comtpe sur toi. Il aurait été vu pour la dernière fois à Ame, en compagnie d'un autre déserteur, Kazuo Biiru, anciennement de Taki. Nous ne savons pas grand'chose sur lui, sinon qu'il est classé de rang S. Alors, il faudra être prudent. Je te conseille de te choisir un équipier, jounin, de préférence.

Baki regarda ses fiches.

Il n'y en pas beaucoup de disponibles, malheureusement...Mais Kankuro est sensé être revenu de mission. Tu pourrais aller lui demander s'il veut bien faire cette mission avec toi. Sinon, tu peux toujours te trouver quelqu'un d'autre, de confiance.

Il tendit l'ordre de mission à Shinsaku, puis, se levant, fit un salut.

Bonne chance, lieutenant.
_________________
I just grabbed your life in my hand.. Can you take it back ?
Revenir en haut
Sabaku no Kankuro
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 30 Déc - 19:32 (2007)    Sujet du message: La valeur d'un soldat Répondre en citant

Kankuro arrivait de mission lorsqu'il vit les soldats du 22 ième régiment arrêter de s'entraîner pour se diriger soit chez eux, soit au bar de la ville. Il trouvait curieux qu'un entraînement ait pu se produire pendant une tempête aussi violente mais n'en fit pas de cas, sachant que Suna était l'un des villages les plus durs pour les ninjas et les soldats. Kankuro se dirigea vers ses appartements, regardant en même temps si Temari était revenue de mission mais elle était absente. Il soupira et entra dans son atelier. Il sortit l'un de ses parchemins et invoqua Karasu qui apparut du papier. Kankuro l'assit sur la table de travail et examina sa tête. Depuis le jour où Sasori avait massacré ses marionnettes et que Kankuro dû les réparer, il avait certains problèmes.

Dans sa dernière mission, Kankuro devait escorter les transports d'eau dans les villages du pays du vent, une mission difficile puisque le ninja devait faire le tour du pays avec les transporteurs et des embuscades de brigands voulant s'approprier l'eau pour la revendre à un prix de cinglé étaient toujours au rendez-vous. Justement, lorsque le transport devait arriver dans le dernier petit village de Suna, une équipe de 3 ninjas déserteurs avaient débarqués, bien plus imposants que les brigands ordinairement rencontrés. Kankuro n'eut aucun mal à les mettre hors d'état de nuire, d'autant plus que ces déserteurs étaient surement recherché par leur village d'origine, seulement, Karasu avait eu une défaillance lors du combat, juste assez pour que le dernier ninja survivant prenne la fuite et enrage suffisamment Kankuro pour qu'il balance sa marionette dans un compartiement de passagers dans le cargo pour ensuite poursuivre la mission.

Il regardait à présent le problème avec Karasu, trouva des pièces désajustées et les réajusta, utilisant son chakra pour les fortifier. Le ninja était en pleine réparation lorsqu'il entendit cogner à la porte. Il se dit que ce devait surement être un messager du Kazekage voulant avoir son rapport de la mission. Kankuro eut un petit sourire en pensant à Gaara, devenu aussi sérieux et entreprenant dans son rôle de Kage, mais lorsqu'il ouvrit la porte, un linge souillé encore à la main, c'était bel et bien un messager mais pas du Kazekage mais de Baki.

- Le général Baki vous veut immédiatement dans son bureau.

- Je finis et j'arri...

- Immédiatement!

Kankuro fut surpris qu'un simple messager ose lever le ton devant lui, un Juunin réputé de Suna, qui d'autant plus, a la réputation de ne pas être des plus sympatique lorsqu'on le vexe. De plus, avec les événements de sa dernière mission, il était facilement irritable. Kankuro prit le messager par le collet et le leva pour l'emmener à quelques pouces de son visage.

- Tu sais à qui tu t'adresse!?

- Euh...ou...oui Kankuro-sama c'est...c'est que...Baki veux vous voir i...immédiatement...

Kankuro lâcha l'impudant qui tremblait de tout son long. Le jeune messager salua tmidement le Juunin et repartit à la course, craignant devoir subir les suites de la fureur de Kankuro. Ce dernier envoya valser sa lavette dans le coin de son atelier et ferma la porte à clef avant de se diriger vers l'administration de Suna. Kankuro arriva, non-content de devoir arrêter son rapiéssage, de toute façon pratiquement terminé mais tout de même, il respectait Baki qui avait été son sensei deux ans auparavant. Il arriva devant la porte de son bureau et sans hésitation ouvrit la porte. Il vit Baki et le commandant du 22ième régiment qu'il n'avait qu'entraperçut ici et là. Il était au courant de sa réputation, celle d'un ninja très efficace mais aussi de celle d'être des fois...quelque peu tête en l'air. Normalement, n'importe qui se serait excusé d'avoir interrompu une discussion entre ces deux ninjas mais Kankuro resta silencieux, attendant les raisons pour lesquelles il devait se trouver dans ce bureau. De toute façon c'st lui qui avait énoncé le mot, immédiatement...
Revenir en haut
Gutfreund Fanch
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 30 Déc - 20:22 (2007)    Sujet du message: La valeur d'un soldat Répondre en citant

(HJ: Désolé de venir sans prévenir ^^, mais j'ai besoin d'une mission Sad après je part pour l'Akatsuki en mission donc entre-temps j'voudrais RPger un peu ^^).

Les raffales venteuses allaient et venaient dans tout le village depuis le matin.
Seul une partie minime des shinobis de Suna étaient dehors : Le 22ème régiment des Ninjas de Suna.
Celà faisait déja quelques heures que le Lieutenant dormait, et le double de temps que les soldats combattaient en tenue complêtes, à armes réel.
C'était le premier jour d'entraînement au sein de la 22ème et Fanch en était très heureux... Le jeune homme connaissait tout de Konoha : Toutes les méthodes pour battre un ennemi facilement sur le sol de Konoha n'avaient plus aucun secret pour le jeune homme, et pouvoir enfin tester ses capacités dans un autre village, un autre climat, d'autres shinobis était pour lui une chance de voir si il méritait vraiment son titre de Juunin Spécial.
Un, deux, trois, et enfin quatres ninjas du régiment au sol : Battus par Fanch. Le jeune Shinobi en était ravi, vraiment content. Le style de combat du garçon faisait retourner tous les yeux des autres ninjas vers lui... Il est vrai que voir un garçon venant de Konoha utiliser, créer, et manipuler les flammes était étonnant.
Beaucoup de monde au village du sable avait entendu parler du clan Gutfreund, mais ne le connaissait pas vraiment... Ils ne savaient pas que chaque branche du clan avait une rétine propre à ceux qui y était né (le Shizengan), mais aussi des affiliations particulière, pour Fanch, le Shizengan lui permettait d'augmenter ses réflexe de façon surhumaine, et d'utiliser le Genjutsu, son affiliation était le Katon.

Mais voilà que le sous-lieutenant, que Fanch trouvait particulièrement "bien roulée" vient alors s'adresser au lieutenant. Celui-ci les félicita, mais il savait bien que son supérieur n'avait pas vu ses exploits contre les autres soldats du régiment.
Fanch entendit simplement les mots "...Baki... Voir... Bureau...".
Le garçon ne réagit pas tout de suite, puis se dit enfin:

Fanch : *Attend voir... Si il est convoqué, c'est sûrement pour une mission... Il doit connaitre mes capacités, et il se trouve que j'ai encore quelques jours de libre avant de partire pour ma prochaine mission d'infiltration!*

Il s'excusa longuement avec son sous-lieutenant avant de partir suivre le Lieutenant Yukuri. L'Officier de son régiment entra dans le bureau du Général. Fanch accélèra donc le pas, mais fut prit de vitesse par un garçon avec du maquillage, bien-entendue Fanch ne le connaissait pas.
Il entra alors juste à temps pour entendre ce qu'il lui fallait pour comprendre de quoi il s'agissait. Avant que l'autre ninja maquillé puisse ouvrir la bouche le jeune homme proposa:

Fanch : "Hum... Excusez moi d'intervenir comme ça Lieutenant, Mon Général... Il les saluat... Mais si je puis me permettre il se trouve que je suis assez expérimenté pour vous accompagner. Il désigna Kankuro d'un signe de tête. Je suppose que ce monsieur est Kankuro-san... Je sais bien qu'il est prioritaire pour cette mission d'après ce que j'ai entre-entendu... Mais je pense qu'un spécialiste de Konoha pour l'infiltration vous sera util non?... Hum au fait, désolé, je m'appel Fanch Gutfreund monsieur."

Il attendit alors la réponse de l'un des Shinobis du bureau.
Revenir en haut
Uharada Darahau
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 30 Déc - 20:55 (2007)    Sujet du message: La valeur d'un soldat Répondre en citant

(HJ Ça va, Fanch, mais bon...T'aurais pu avertir avant XD Je dois éditer mon post XD)

Le calme reignait dans le bureau durant le briefing de Baki. Shinsaku sommeillait un peu, mais il n'avait vraiment pas envie de s'endormir durant le discours de son supérieur. Du moins, il avait compris le nécéssaire pour la mission. Une chasse au déserteur, ça lui plaisait. Cela devait bien faire quelques années qu'il n'avait pas goûté au plaisir de la traque. Remarque, cette fois-ci, c'était différent. Il savait avec exactitude où se trouvait la cible. Il leur suffirait de lui tomber dessus et de se débarasser de lui. Baki lui donna une liste de ninjas disponibles, et il remarqua qu'il y avait...2 noms du côté des jounins. En effet, Suna était au top des missions, ces jours-ci. Il allait demander au Général s'il pouvait prendre sa chère Harumi Kiza, son assistante de confiance, et laisser son bataillon sous les ordres d'un soldat plus compétent, quand la porte s'ouvrit, laissant passer un Kankuro passablement irrité. Il devait s'être fait déranger, mais Shinsaku se souvint que les rares fois où il l'avait vu, il avait l'air en colère, ou irrité. De toutes façons, Baki devait avoir dès le début fait le choix du coéquipier à la place du Lieutenant. Mais Shin n'était pas déçu, il était conscient du talent de Kankuro, et il avait confiance en lui. Même s'il avait une tronche de Drag Queen XD

Bon, si mon coéquipier est déjà arrivé même avant que j'aille le chercher, cela veux dire que le temps presse, hein?

L'air grave de Baki sembla lui confirmer qu'il avait raison. Il rassembla se qu'il savait sur son nouvel équipier, Kankuro. Ce qui était important, c'est qu'il a été l'élève de Baki, qu'il est le fils de l'ancien Kazekage, aussi le frère du nouveau Kage en poste, qu'il manipule aussi les marionettes (comme leur cible) et surtout, qu'il n'a pas un caractère facile. Mais ça lui donnerait l'occasion de connaître un peu ce ninja réputé de Suna. N'empêche...il aurait préféré Harumi, ou encore mieux, son jeune frère. Mais Fye semblait occupé, ces derniers temps...

Sabaku no Kankuro, votre indentitée n'est pas un mystère pour personne à Suna, et je suppose que vous me connaissez aussi, de réputation. Alors, sautons les présentations, voulez-vous? Comme nous partons pour quelques jours, et que cette mission est...imprévue, je vais aller me chercher un peu d'équipement.

Mais entretemps, on nouveau venu vint déranger les officiers en pleines discussion. Un certain Fanch, du clan Gutfrend.

Hum? Ton visage m'est familier...Ha! Je t'ai vu, parmi les soldats du régiment, tout à l'heure! Mais, après y avoir bien pensé...Tu es dans mon bataillon, toi???Je ne me souviens pas avoir de ninja de Konoha dans le régiment . Un instant, j'y comprend plus rien...

Il regarda Fanch...

*Hum, je n'avais peut-être pas remarqué sa présence durant l'entraînement...je dormais, à vrai dire...*

Donc, tu es un ninja infiltrateur de Konoha? Et tu dit être experimenté...Une chose est clair, tu n'es pas de mon régiment, toi Laughing  Mes soldats ne sont pas des ninjas, à part mon sous-lieutenant.

*Sa présence est plutôt louche...que fait un infiltrateur de Konoha ici? Un stagiaire? Qui qu'il en soit, je n'ai pas le temps de bavarder avec lui présentement. Mais je l'emmène avec nous, histoire de tirer cette histoire au clair...*

Bon, ça va...Tu peux venir avec nous, à moins que mon coéquipier soit contre l'idée.

Il sortit du bureau, et se retourna vers ses nouveaux compagnons.

Ha, je vais vous faire un court résumé de notre mission. Nous devons nous débarasser d'un type, un certain...heu, le nom m'échappe, je regarderais tout à l'heure dans les papiers de mission...enfin...ouais, c'est ça, on doit se débarasser d'un déserteur d'ici. Il est à Ame, avec un autre Nuke-Nin, classé S. Lui, y'a pas d'ordre dessus, mais je suppose qu'il faut le faire trépasser aussi...Ha, notre cible utilise le Kugutsu, alors je suis content que vous soyez là, Kankuro. J'y connaît rien à l'art des marionnettes . Donc...Je passe par chez moi chercher quelques trucs, j'envoie un messager avertir mon second-officier de mon départ précipité, et je suis prêt. Vous devriez faire de même, si ce n'est pas fait.

Il regarda ses compagnons.

On se rejoint à la porte, ça te va?
Revenir en haut
Sabaku no Kankuro
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 30 Déc - 23:00 (2007)    Sujet du message: La valeur d'un soldat Répondre en citant

Kankuro attendit patiamment et comprit très vite que lui et le Juunin en charge du bataillon allaient devoir coopérer pour une mission. Déjà il allait devoir repartir de Suna, il n'aurait même pas eu le temps d'y dormir une nuit. Il aurait préféré travailler avec Temari, l'une des seules personnes auquel il est capable de faire véritablement confiance mais Shinsaku n'avait pas l'air d'un Juunin faiblard et semblait avoir un caractère supportable. Il vit dans ses yeux que lui aussi ne semblait pas totalement enchanté de travailler avec lui mais qu'il respectait le nouveau partenariat. Kankuro aquiesca lorsque le lieutenant sauta les présentations pour proposer d'aller chercher de l'équipement. Kankuro pensa à Karasu qui était encore sur sa table de travail, mais la réparation était pratiquement finit, 2 minutes de travail au plus. Lorsqu'il allait sortir de la pièce pour aller chercher son équipement, un jeune ninja fit irruption à son tour, amquant de peu d'accrocher Kankuro qui était déjà très facielement irritable.

- Eh, tu ne pouvais pas attendre qu'on sorte?!

Mais Kankuro fut déséspéré d'apprendre que le jeune ninja voulait faire partie de la mission. Kankuro n'aimait pas les énervés de ce genre et lui fit comprendre en poussant un léger rire moqueur. Même Shinsaku n'avait pas l'air de trop comprendre la situation ce qui ammusa d'autant plus Kankuro dans son sarcasme, mais il ne souria plus lorsque Shinsaku dit être d'accord pour qu'ils nous accompagne. Il demanda tout de même à Kankuro son accord, lui qui pensait qu'il ne ferait que l'embêter pendant la mission mais il resta silencieux.

Lorsqu'ils sortiirent enfin du bureau, Shinsaku transmit la plupart des informations que Baki lui avait donné. Il le regarda partir, puis se retourna vers Fanch. Il n'appréciait pas la présence du ninja et pensait qu'il serait peut-être de trop dans cette mission mais en même temps, il préférait attendre de voir son potentiel avant de le juger...complétement. Pour l'instant, il n'avait que du mépris pour cet ahurit qui ne semblait pas avoir de reconnaissance pour lui, ni même pour Suna.

- Je ne me demande pas pourquoi Konoha t'as envoyé ici.

Kankuro se déplaça vers la sortie et lorsqu'il fut sur le point de sortir, il ne fit que continuer ce qu'il avait en tête à l'attention de Fanch qui était à plusieurs mètres derrière lui.

- Ils voulaient se débarasser de toi c'est certain...

Puis Kankuro sortit, se dirigeant vers ses appartements pour prendre ses marionettes et autre objets d'importance pour la mission.
Revenir en haut
Gutfreund Fanch
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 31 Déc - 11:33 (2007)    Sujet du message: La valeur d'un soldat Répondre en citant

(HJ : Désolé ^^ mais si je vous envoyais un MP j'aurais peut-être posté trop tard pour pouvoir vous rejoindre :s ).

Il y eu un léger blanc lorsque Fanch eu fini de parler. En effet il se trouvait nez-à-nez avec celui qui, maintenant il en était sûr, se nommait Kankuro.
Celui-ci ne manqua alors pas de lui envoyer quelques vannes en pleine tronche mais Fanch resta attentif au moindre mot que prononçait le Lieutenant.
Un Shinobi utilisant le Kugutsu qu'il fallait éliminer... Le rêve!
Il n'en avait encore jamais affronté, biensûr il s'était déja battu contre des rang S, mais jamais de marionettiste!
Fanch répondit tout de même avec un certain amusement aux questions/affirmations du Lieutenant:

Fanch : "Non non vous n'y êtes pas... Je viens en effet de Konoha, mais je ne suis pas infiltré en ce moment... J'ai étais nommé Juunin Spécial à 14 ans et j'en ai 15 à l'heure qu'il est. Si vous connaissez ne serait-ce qu'un peu l'histoire de mon clan vous comprendrez pourquoi j'ai due quitter Konoha (voir fiche de présentation ^^). J'ai donc changé de village pour venir ici, c'est d'ailleur Tsunade-hime qui me l'a conseillé! Mais j'étais tout simplement dans votre régiment tout à l'heure pour m'entraîner, et étudier les méthodes de combat d'ici... Parce que se battre dans l'herbe et se battre dans le sable ce n'est pas la même galère si j'puis m'permettre.
Je suis maintenant un Juunin Spécial de Suna, spécialité : Espionnage... Aucun Shinobi, ni même Anbu n'égal mes techniques d'infiltration dans tout le pays du Feu."

Le Lieutenant sembla indifférent (Edit de Shika: On fait pas agir, même les émotions des personnages ressentit. J'ai té surpris de te voir entrer, mais pas de tes affirmations XD) mais n'ajouta pas un mot, le jeune ninja pensa alors qu'il avait dit le plus important sur lui, mais fini par rajouter une chose:

Fanch : "Hum autre chose, venant du clan Gutfreund de la branche Katon je possède une rétine, le Shizengan, et des capacités utiles : Je contrôle,crée, et utilise l'élèment feu lors des combats..."

Kankuro partit alors, en lui envoya quelques trucs histoire de le mettre de bonne humeur:

Fanch : "Attend voir Monsieur Jédumakillage!... Konoha m'a envoyé ici pour la protection de mon clan, et aussi pour vous aider!! D'après ce qu'on m'a dit tu n'es pas capable d'arrêter un déserteur de ton propre village?! Un membre de l'Akatsuki!! Il se rendit compte trop tard que ce qu'il disait pouvait être bléssant, mais il détestait être roulé dans la boue. Excuse moi, mais je suis ami avec un certain Uzumak, un Genin, et je suis donc bien placé pour connaitre l'Akatsuki! Et c'est là que vient la deuxième raison pour laquelle je suis venu ici : Dans 7 jours je pars pour l'Akatsuki, m'infiltrer pour vous envoyer des informations de l'interieur, ça aidera à les faire tomber. Voilà."

Il fit pareil que l'autre Shinobi et partit vers chez lui.
Revenir en haut
Uharada Darahau
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 31 Déc - 17:45 (2007)    Sujet du message: La valeur d'un soldat Répondre en citant

HJ Ta mission est tombée à l'eau, pour l'akatsuki. Et puis, si j'ai lu ta présent', mais mon perso ne connaît pas ton histoire in-play Smile Alors ton clan ne me dit rien du tout. HJ

Du mur où il était dissimulé, Shinsaku avait entendu la petite discussion entre Fanch et Kankuro. Il avait fait semblant de se diriger vers chez lui, mais à dire vrai, il voulait tirer l'histoire de Fanch au clair, ou du moins, mettre certains points sur les I. Il savait qu'il n'aurait pas de misère à tolérer les 2 jounins au tempérament flamboyant, car il n'était pas du genre à se prendre la tête avec les autres personnes. Mais il fallait qu'il avertisse Fanch du manque de prudence auquel il avait fait face tout à l'heure. Quand il vit Kankuro s'effacer de la présence du Jounin de Konoha, Shinsaku s'approcha de Fanch, l'interpellant.

Hey, gamin! J'ai à te parler trentes secondes, et si je ne l'ai pas fait tout à l'heure, c'est pour t'éviter les railleries de Kankuro. Je ne doute pas de ta puissance, mais tu es visiblement inexperimenté...Ce n'est pas tout le monde qui dévoile son attirail de talent devant n'importe qui. La prochaine fois, je te conseille de garder ce genre de trucs pour toi. Qui sait? Je suis peut-être un espion d'un autre pays? Donc, si je t'ai accepté dans cette mission, c'est pour voir comment tu travailles, et peut-être pouvoir t'aider à mûrir. Avoir été nommé Jounin à 14 ans, c'est un exploit que peu peuvent se vanter d'avoir accompli. Moi-même, c'est à 16 ans, il me semble, que je fut reçu ce grade...Mais qu'est le talent sans l'expériance? Ensuite, je te conseille de faire profil bas, durant la mission. Notre ami le marionnetiste ne semble pas ravi d'avoir un gamin dans notre équipe, et il n'hésitera pas à le montrer. Je compte sur toi pour faire tout ce qui est possible pour ne pas le contrarier. La dernière chose qui est utile, sur un champ de bataille, c'est la discorde entre les soldats. Bon...sur ce, je vais vraiment me préparer, là...

Il fit un petit salut, formel, rien de militaire, puis s'éloigna. Il se retourna, après quelques pas.

Ha, au fait, tu es ici pour apprendre un peu les différences de combat entre les différents climat? Après cette mission, si tu es encore en vie, je t'offre la chance de faire un petit stage dans mon bataillon. Tu verras, quand on est sur un vrai champ de bataille, ou de grandes armées s'affrontent, et que les cris résonnent, et que les corps tapissent le sol, l'expériance s'aquiert rapidement. Mais ce n'est qu'une proposition, tu fais ce que tu veux, hein

Il s'éloigna finalement, après un petit sourire. Il marcha calmement, il n'était pas pressé. Il y avait peu de risques que Chikara (Il venait de se souvenir du nom de la cible) se fasse éliminer par un autre ninja. Il passa faire un petit coucou à Miyu Abeka, la jolie serveuse du café du coin, puis héla un garde qui patrouillait non loin. Il demanda à celui-ci de faire parvenir un message au sous-lieutenant Kiza, lui demandant de s'occuper du bataillon durant son absance. Et il conclu par: Tu lui diras que je reviendrai intact, qu'elle n'a pas à craindre pour mon joli visage. Le Garde s'éloigna rapidement, trop perturbé par la dernière remarque du lieutenant. Shinsaku passa par l'autre café du coin, saluer Aru et Kirani, les deux charmantes serveuses, pour enfin arriver à son apaprtement. Il entra, et tassa quelques traîneries pour se frayer un chemin jusqu'à son garde-manger. Il sortit quelques trucs, les mit sur la table, puis sortit un sac, pour emballer ses vivres. Il fixa une couverture sur son sac, et se dit qu'il ferait comme en campagne militaire. Il se servirait de ses vêtements comme d'un oreiller. Il était prêt. À part à manger, à boire et une couverture, il n'avait besoin que de son sens du devoir, et sa bonne humeur. Il marqua un message à l'intention de son frère, si jamais Fye venait faire un tour à son appartement. Il expliqua la mission, et lui dit qu'il reviendrait bientôt. Il sortit. Il soupira. Ça faisait des lustres qu'il n'avait pas quitté le village, la paix étant plus ou moins installée. Il s'alluma une cigarette, et se dirigea vers la porte. Il alalit sûrement arriver en dernier, mais il ne s'en souciait pas.
Revenir en haut
Sabaku no Kankuro
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 31 Déc - 19:22 (2007)    Sujet du message: La valeur d'un soldat Répondre en citant

Malgrés que Kankuro avait passé la sortie de l'administration, il avait entendu le jeune ninja répliquer au loin. Seuls les mots "Déserteurs", "propre village" et "Akatsuki". Il devina ce que Fanch venait de lui enver et dû se retenir de ne pas se retourner et d'aller lui mettre une correction. Il serra les dents tout en pensant qu'il avait faillit perdre son frère ce jour où il avait perdu son combat contre Sasori, un autre maître marionnetiste. Il continua son chemin vers ses appartements tout en grogna contre le manque de respect du jeune Juunin.


Kankuro arriva dans ses appartements. Il ramassa quelques vivres et autres effets dont il aurait besoin et les jeta violemment dans son sac. Il assa ensuite vers l'atelier et se souvint qu'il y avait laissé Karasu sur la table, la réparation inachevée. Il s'empressa de resserer quelques jonctions de bois, d'ajouter un peu de poison dans les lames de la marionnette et remplit un sas de vapeurs toxiques. Il se dépècha de faire entrer par invoquation Karasu dans le parchemin et le glissa dans le premier socle à l'arrière de son dos. Kankuro était fin près malgré qu'il aurait volontier passé u peu plus de temps à améliorer ses marionnettes. Kankuro sortit de ses appartements et regarda si Temari était chez elle mais elle devait être elle aussi en mission. Il descendit les escaliers, son humeur massacrante faisant reculer quelques gamins qui jouaient devant la grande porte de l'établissement, puis se diriga vers la porte.


Kankuro préférait les missions en solitaire ou avec l'un de ses anciens coéquipiers. Shinsaku, ça pouvait passer, il avait entendu parler de lui et savait qu'il pourrait compter sur lui et le plus important, il ne semblait pas avoir un caractère qui ferait sortir de ses gonds Kankuro...mais ce gamin, le supposé Juunin de Konoha. Kankuro repensa à ce qu'il avait osé lui dire sur son combat contre Sasori et se mordit les lèvres. Il ne supporterait pas ce garnemant très longtemps s'il continuait à lui manquer de respect de la sorte et il pensa que ses chances de se sortir de cette mission allait être de faible à nulles et la cause de son décès ne lui viendrait pas même de l'un des deux ninjas ennemis...


Des passants laissèrent Kankuro passer, vu son humeur massacrante et à la connaissance de sa réputation. Il tenta de se calmer en fouillant dans son sac pour en sortir un sandwich dont il ouvra l'emballage pour ensuite engouffrer le repas dans sa bouche. Il n'avait pas encore mangé de la journée, ayant à peine eu le temps d'entrer dans ses appartements un peu plus tôt et commençait à avoir faim. Il arriva aux portes du village, mastiquant une bouchée bien méritée, et remarqua qu'il fut le premier arrivé au point de rendez-vous. Kankuro commençait à penser que ce lieutenant n'était as un cas très fiable, arrivant en retard, ne sachant même plus le nom de la cible, les papiers de la mission tout désordonnés. Mais bon, Kankuro se contenta de prendre une deuxième bouchée de son sandwich tout en s'appuyant contre une colonne.
Revenir en haut
Gutfreund Fanch
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 1 Jan - 16:34 (2008)    Sujet du message: La valeur d'un soldat Répondre en citant

Au moment où le garçon commençait à avancer Shinsaku lui adressa la parole, le conseilla, lui dit qu'il avait pas assez d'expérience. Mais Fanch étant assez sûr de lui en général, et quand le Lieutenant lui parla comme s'il n'était qu'un débutant le mit en rogne, après tout il était Juunin Spécial, et Shinsaku un Juunin...
Mais Fanch ne le montra pas et se contenta d'un signe de tête, après tout le Lieutenant, de part son grade d'Officier et Commandant d'un bataillon était son supérieur, mais aussi son chef d'équipe.
Depuis qu'il n'était plus Genin Fanch n'avait presque jamais eu de Leader d'équipe, en général c'était lui-même:

Fanch : "Je m'excuse Lieutenant... Merci du conseil, je me suis laissé emporter. Je serais ravi de faire partie de votre escadron monsieur. A tout de suite."

Il partit alors en direction de son petit chez-lui. A une cinquantaine de mêtres derrière Kankuro. Non loin du centre-ville il traversa une petite cours pour monter des escaliers qui menaient à chez moi. Ses parents n'était pas encore rentrés, en effet Fanch habite encore chez ses parents, celà n'est d'ailleur pas rare à 15 ans!

Il pris sur une chaise le traditionel gillet militaire de Suna, la seule différence est qu'il était noir et non gris. Regardant rangé dans une armoire le gillet de Konoha (qu'il n'a d'ailleur presque jamais porté lors des missions à Konoha). Il enfila donc le gillet de Suna, puis une feuille de parchemin d'invocation qu'il déroula, il y fit entrer d'innombrable armes de lancer, un Katana resemblant à celui de Sasuke mais dont le foureau était de couleur blanche, ainsi qu'un bandeau frontal de chaque village caché (il les prend toujours pour les missions d'infiltration), il y fit même entrer son propre ancien bandeau frontal de Konoha. Mais aussi quelques autres armes ninja.
Son armement et son matériel d'espionnage était donc entièrement dans le parchemin d'invoquation.

Fanch enroula le parchemin autour de sa cuisse droite à la place de la classique pochette à Kunai. Il lui suffit donc d'invoquer les armes qu'il veut pour pouvoir les utiliser, ce qui est une légère perte de temps, mais un énorme gain de poids et de place.

Une fois le parchemin enroulé autour de sa jambe, il enfila un pantacourt bleu clair aux pattes repilées, et une ceinture militaire noir donc la languette pandait.

Comme Mister Fanch n'avait pas l'habitude du sable et du vent il préfèra mettre à la place des mythiques cendales du ninja des chaussures montantes noir à lacets noir (sur la chaussure gauche) et blanc (sur la chaussure droite). Puis pris son pactage, y enfourna une cape à capuche, et de la nourriture qu'il fit tomber de son réfrigèrateur.

Dévallant les escaliers après avoir fait une caresse à son chien, il courrut vers les portes à une vitesse folle.
Il passa par la fallaise, et arriva donc au dessus des portes. D'en haut il vit Kankuro qui attendait en mangeant quelque chose, et très loin dans les rues une silhouette avec une cigarette, il reconnut le Lieutenant. Fanch sauta donc, prenant élant sur les murs de la fallaise et atterit sur une faille de celle-ci se trouvant juste au dessus de Kankuro:

Fanch : "Hum salut!... Bon écoute, j'ai parlé avec Yukuri. Je voulais te dire que j'm'excuse, tout à l'heure j'y suis allé un peu fort. Je suis désolé de t'avoir rabaissé comme ça en utilisant un point sensible... D'ailleur je m'y connais un peu dans le genre, il s'est passé la même chose pour moi.
Il faut dire que tu ne m'as pas encore connu que tu me critiquait déja! J'ai pas réfléchit et j'ai répliqué d'une façon assez lâche.Mais... Il mit son bandeau frontal de Suna puis sauta devant l'autre Shinobi... Je suis un Ninja de Suna maintenant. Alors autant bien s'entendre. Je me doute que tu n'auras pas confiance dès le début, mais je peux te promettre que pendant cette mission tu pourras compter sur moi."

Il lui tendit la main, mais redoutant un peu un "vent" de la part du Shinobi.
Revenir en haut
Uharada Darahau
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 4 Jan - 17:24 (2008)    Sujet du message: La valeur d'un soldat Répondre en citant

Traînant comme d'habitude, Shinsaku arriva enfin aux portes. Il savait que s'il n'avait pas fait tout les détours qu'il avait fait, il serait le premier arrivé. Et Kankuro aurait sûrement l'audace de le lui reprocher. Mais le Yukuri en avait cure. Il avait fait des détours pour que Kankuro et Fanch puissent se parler, et ainsi régler un conflit avant la mission plutôt que pendant, durant un moment critique. C'était une mauvaise journée pour débuter une mission, avec ce vent et ce sable, et le militaire était superstitieux quand ça concernait la température avant une mission. C'était normal, après tout, car cela agissait sur le moral des troupes, et des soldats démoralisés ne sont pas au mieux de leur forme.

Bonjour! Content de voir que vous êtes tous prêts! Et surtout, vous semblez être bons amis, finalement  Ça débute bien une mission, ça

Il souriait, de satisfaction. Finalement, ça allait pas mal. L'équipe était soudée (malgré l'air renfrogné de Kankuro) et même si la température lui filait du sable dans les yeux, ce qui l'irritait royalement, mais ça allait bien.

Bon, si vous êtes prêts...alors en route!

Il sortit par l'immense porte, puis, prit la direction d'Ame.

HJ Court post, désolé, mais que voulez-vous que je dise de plus XD HJ
Revenir en haut
Sabaku no Kankuro
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 4 Jan - 22:09 (2008)    Sujet du message: La valeur d'un soldat Répondre en citant

Kankuro écouta ce que le jeune Juunin avait à lui dire. Malgrés que le caractère de ce ninja ne lui plaisait pas plus, il était quand même prêt à lui donner sa chance de lui prouver ce qu'il vaut vraiment. Kankuro serra la main du ninja sans dire un mot. Ce tempérament lui rappelait quelqu'un, justement de Konoha. Puis le lieutenant vint les rejoindre, soutenant le fait qu'ils seraient devenu amis.

- J'accepte sa présence, pour ce qui est de l'approuver, c'est une autre chose.

Kankuro finit de manger son repas et fût prêt à partir, il remarqua que son partenaire était arrivé en retard mais n'en fit pas de cas, essayant de ménager sa mauvaise humeur pour la faire subir à ses adversaires. Il se leva et replaça son sac dorsal qui contient ses trois marionettes dans des parchemins. Il marcha ensuite vers la porte.

- Je crois que vous ne voyez pas d'inconvéniants à partir tout de suite...

Sans réellement attendre de réponse de ses coéquipiers, Kankuro annonça aux gardes qu'ils partaient. Ces derniers ouvrèrent les portes avec un peu de difficulté tant le vent était violent, et les deux paroies de la falaise, créant un immense couloir menant au désert se découvrit sous les yeux de Kankuro, Fanch et Shinsaku. Tous trois partirent, laissant derrière eux Suna et bientôt, le pays du vent.


Arrow  Suite à Ame : Chasse aux Déserteurs


[Je vous fait bouger un peu, rien que pour les déplacement car ça aurait été un peu nul que vous ne me suiviez pas...Et je fais la suite à Ame]
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:52 (2016)    Sujet du message: La valeur d'un soldat

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Naruto :: Follow The Hero Index du Forum -> Hors Rôle Play -> Corbeille Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
WorkStation[fusion] © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com