Naruto :: Follow The Hero Index du Forum
Naruto :: Follow The Hero
Forum RPG Francophone
 
Naruto :: Follow The Hero Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: A première vue... ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Naruto :: Follow The Hero Index du Forum -> Hors Rôle Play -> Corbeille
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Kinoko Daikon
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 4 Jan - 15:24 (2008)    Sujet du message: A première vue... Répondre en citant

Les pensées enrobées de tristesse et de solitude... Quelle ironie... Son plus grand souhait s'était retourné contre elle-même. C'était comme si tout ce qu'elle avait fait était réduit à néant par ses propres actes. Avançant à petits pas, la tête baissée, les cheveux cachant le visage et les yeux fixés sur le sol, tout parassait si iréél et injuste.
Le kage de son village l'avait envoyé sur une petite mission inofensive. C'était certainement pour lui renouveler les idées, il devait savoir qu'elle n'était pas très optimiste ces derniers temps bien qu'elle semblait sourire.
C'est alors que, baissant trop sa garde, elle cogna un paysan qui rentrait à Oto après avoir trimer.
Daikon fut tirée de ses pensés, et leva la tête, regardant l'homme avec un sourire géné voulant s'excuser, mais le paysan partit sans y faire attention.
La jeune fille ne lacha qu'un léger soupir en secouant doucement la tête d'un air désespéré. C'était toujours la même chose... Elle leva la tête observant l'horizon. Il était assez tard et le soleil ne tarderait pas à se coucher... Celui-ci laissait briller les rizières comme un fleuve de diamants.
Daikon s'agenouilla devant l'une des rizières comme si elle s'inclinait devant sa beauté inexprimable ; puis elle se pencha légèrement pour observer les jeunes brins de riz qui sortaient de la légère couche d'eau. Elle put apercevoir son reflet dans l'eau, fixant ses propres yeux.
Elle se demandait quelle personne elle aurait été si elle aurait eu le droit de recommencer une vie. Probablement quelqu'un accepté par les autres dont les échecs étaient permis.
C'est alors qu'une voix retentit un peu plus loin.

"Hé jeune fille ! Dégage de là !"
Daikon leva la tête le regard sévère, elle jeta un regard noir au paysan. Celui-ci se contenta de retourner à son travail sans dire un mot de plus.  Pourtant Daikon obéit aux paroles et se redressa continuant son chemin.Finalement, elle atteignit plus haut sur l'une des collines une petite maisonette. C'était là qu'elle devait se rendre pour aider une vieille dame à récolter quelques radis.
Le kage de Yuki avait epliqué à Daikon que la vieille dame demandait service toujours à Yuki, étant donné que son petit-petit fils était devenu ninja là bas. Soit-disant elle avait plus de confiance en Yuki qu'en un autre village.

Daikon frappa doucement à la porte. Une petite voix usée retentit et la porte s'ouvrit avec un léger grincement. Derrière apparut une petit femme, dos courbé, le visage marqué de rides, les yeux plissés, à peine fermés, les cheveux gris cachés par un petit bandeau rouge. Elle portait de vieux vêtements et ressemblait à l'un de ces sages qui prédisent l'avenir et ont une réponse à tout.
"Tu dois être de Yuki..." dit-elle avec un petit sourire puis elle sortit de sa maisonette et ferma la porte derrière elle."par ici, par ici" fit-elle faisant signe de la main à Daikon de la suivre...Plusieurs heures plus tard, Daikon saluat la vieille dame, celle-ci ferma la porte de sa maisonette avec un sourire. Elle avait offert à la chuunin un petit de quoi manger en tant que remerciment, ainsi, elle n'avait pas besoin de faire un pause pour retourner à Yuki.
La lune était déjà bien haut dans le ciel, et tous les paysans avaient déjà quitté leurs postes pour rentrer chez eux. Elle semblait être la seule à s'aventurer à travers les rizières...

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 4 Jan - 15:24 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Sabaku No Gaara
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 4 Jan - 18:43 (2008)    Sujet du message: A première vue... Répondre en citant

Une autre de ses escapades ? Cette Myu était finalement une grande voyageuse ! Et elle ne s'en lassait pas trop... étant solitaire depuis des années, elle s'était habituée à fouiner un peu partout pour dénicher des informations qui lui seraient utiles, même si son but n'était pas vraiment fixé pour le moment. Même, quelque fois, elle obtient des missions qui ne lui sont même pas réservées, et, par exemple, aide de vieilles personnes, se tient à la communauté de petits villages avoisinant ceux qui sont cachés. Miu, alias Hime no Ame, était, en quelque sortes, une nomade en quête de.. de trucs à faire, tout simplement !! Aider les gens, c'était quelque chose de formidable ! On pouvait redonner le sourire à une personne miséreuse ! Rendre heureux, même en étant si cruelle au bon fond de son âme, était-ce là un nindô favorable (pour le monde, du moins) ? qui sait. Mais ça ne l'aiderait, en aucun cas, à se libérer des chaines de son passé et de sa propre personne. Oui... c'est plutôt difficile de pardonner à soi même de n'être ce que l'on est ! Après tout, il valait mieux être heureux de la vie qu'on nous a accordé, au lieu de s'en foutre plein la gueule avec des "bêtises" !

Finalement, elle parvint à Oto, le pays du riz. Mhhhh... elle pensait déjà à manger quelque chose ! La faim tenaillait son ventre, et c'était l'une des choses les plus dures à contenir (record : 4 jours). C'est pour cette raison que, en croisant et en suivant quelques passants dans leur marche indépendante et mystérieuse, elle put découvrir un peu plus loin, dans le fin fond de ces plaines bordées de rizières, une petite auberge. Miu avait réussit à dénicher ça un peu dans la faute, ce n'était pas très bien de suivre des personnes sans leur avoir demandé quelconque renseignement ! Après tout, ils vivaient là, non ? bref, la jeune femme était incorrigible et elle n'aimait pas trop parler aux inconnus, si ce n'est des gens qui ne l'intéressait pas. La jeune Hime parvint à cette auberge, et y franchit le seuil de la porte après s'être faite attendre à l'intérieur par un groupe de paysans totalement bourrés. Ils avaient forcés sur le saké, les pauvres.. ou plutôt LA ! Car c'est elle, la jeune femme aux cheveux océan, qui se prit toute la saucée, durant son repas. Bien sûr, au menu : riz (qu'elle coincidence xDDD). Là, elle mangeait tranquillement, dans un coin de la pièce qui leur servait de commune. Miu s'était comme exilée, mais ça lui était fréquent, de quoi ne pas s'apporter trop d'ennuis en temps de voyages. Mais bien sûr, ce qui dû arriver arriva... les cinq hommes, qui, une fois submergés par l'alcool, ressemblaient fortement à un ancien ami qu'était Jiraiya, lorsqu'il était dans ce même état (plutôt handicapant on va dire). Ils s'approchèrent dangereusement de sa petite table. Elle, les ignoraient, de quoi ne pas apporter trop leur attention. Justement, Miu vint à finir son bol, et le posa sur la surface froide et boisée, les baguettes joliment placées à l'intérieur de son plat. Elle était prête pour aller payer, mais, en voulant se lever, quelque chose vint entrer en collision avec elle. Miu retomba bredouille sur sa chaise, et leva le nez. Son interlocuteur se pencha sur elle, une main proche de la cuisse de la jeune fille, l'air totalement jeté du point de vue expression.

« -Eh... Tu crois aller où, comme ça ? »

La jeune fille prit cela plutôt mal. Alors, dans un élan, sans ressentir la moindre peur, se releva et le poussa violemment, le regardant de haut, bien qu'elle soit trois fois plus petite que lui, question taille. Miu le transperça du regard. Elle ne l'avait pas poussé trop fort, de quoi ne pas le faire tomber cinq mètres plus loin. Réfléchissons : les autres seraient débarqués et auraient tentés de se venger de leur compagnon.

La jeune Nayashi lui répondit sur un ton fier qui plus est, parlant dans leur même "language", rétrécissant les mots :

« -Hey, l'gros plein d'soupe ! J'vais simplement aller payer ma part ! Alors, t'es gentil, mais tu dégages ! »

Elle était prête à lui cracher au visage, tellement sa susceptibilité, sur le coup, avait été grande. Miu vint vers le comptoir, et s'y accouda, de quoi garder un oeil sur ceux de derrière. Par contre, lorsqu'elle sortit ses pièces de son porte-monnaie en forme de lapin noir aux longues oreilles, les amis alcolos se ressaisissèrent et se repassèrent plusieurs fois la scène dans leur tête. Le temps que cela tourne bien rond, elle avait finit de payer. Et c'est sur le moment où elle tenta de sortir qu'on vint à s'approcher dangeureusement d'elle. Miu se retourna lentement, l'air plutôt anxieuse en ce qui allait suivre. Les hommes étaient armés, kunai, shuriken, et autres, comme les mikubishis. L'un lança trois shuriken en sa direction : elle se baissa ; de quoi éviter ce premier assaut. La porte en prit un bon coup, puisque l'un de ces shurikens étaient des fûma (taille supérieure à la normale !). Miu ne réfléchit pas, et, grâce au trou fait par la plus grosse des armes, bondit en avant pour faire une galipette, et, une fois sur ses deux pattes, courut à toute jambe vers un endroit sûr. Bof, c'était la nuit, la lune était déjà bien haute, et il leur serait difficile de la trouver vu l'obscurité.

C'est en se retournant, au milieu du chemin, qu'elle déclara pour elle même

« -M-Mince ... ! Ils me suivent encore ? »

D'ailleurs, elle ne regardait pas devant elle. Et, une fois de plus, entra en collision avec quelqu'un : Miu ne s'y était pas du tout préparée, à vrai dire, personne n'était dans le coin, normalement, à cette heure-ci ! Si ce n'est les autres bourrins de tout à l'heure. Donc, elle tomba en arrière, et cela plutôt lourdement. La jeune Hime en laissa s'échapper un petit "aie", se frottant légèrement les fesses. 
Revenir en haut
Kinoko Daikon
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 5 Jan - 16:49 (2008)    Sujet du message: A première vue... Répondre en citant

Sans regarder devant sois, comme elle l'avait fait précédemment, Daikon marchait doucement sans trop se préocupper des évènements qui se déroulaient autour d'elle. C'est alors que, non loin des rizières, se firent entendre plusieurs voix qui s'élevaient de façon à comprendre qu'une petite dispute avait lieux. Sans y faire trop attention, Daikon continuait à marcher, bien qu'elle regardait devant elle sans trop baisser sa garde.
A vrai dire, cela ne l'étonnerait pas énormément si les quelques personnes dans l'auberge venaient à se combattre.  
 
C'est alors qu'une poigné de personnes en sortit et Daikon se hâtat pour se cacher dans un buisson non loin. Après tout cela ne serait pas la première fois qu'elle fait une expérience de ce genre.  
Après quelques coups et lancés de shurikens et kunais, l'une des personnes parvint à s'échapper. La lune offrant un minimum de lumière pour apercevoir les environs permettait de décerner une silhouette d'une jeune femme. D'après la tenue et les évènements précédants, Daikon en déduisit rapidement qu'elle était un ninja. A vrai dire cela l'étonnait un peu, voire que les ninjas n'étaient pas si fréquents à Oto. Mais en voyant la jeune femme, la chuunin ne put s'empêcher de croire qu'elle venait de comettre un petit crime et qu'elle avait l'intention se s'enfuir.
D'après les évènements, le petit combat s'était déroulé entre elle et plusieurs personnes, toutes sortant de l'auberge.

Daikon attendit un instant que l'inconnue s'approche d'elle, lorsqu'elle fut enfin assez près, elle se jeta hors de sa cachette pour bondir sur la jeune femme, un kunai à la main.
Elle heurta le ninja, le faisant tomber au sol. Examinant le ninja de plus près, elle trouvait qu'elle n'avait rien d'un brigands ou d'un voleur, mais avait plutôt l'air innofensive.
Génée par son acte d'inconscience et d'impatience, elle dut rougir, mais sans attendre tendit une main amicale à la personne devant elle pour l'aider à se relever. Déclarant alors d'une voix assez timide en se touchant la nuque et évitant le regard du ninja :
 
"Désolée.... je pensais que tu était une voleuse..." puis, elle se retourna vers la personne et dit avec un grand sourire comme pour se faire excuser "ça prouve mon sens de la déduction n'est pas des meilleurs." Daikon rangea son Kounai espérant ne pas recevoir une mauvaise surprise de son interlocutrice. 
Revenir en haut
Sabaku No Gaara
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 5 Jan - 23:14 (2008)    Sujet du message: A première vue... Répondre en citant

Ce n'était pas prévu du tout d'avoir à faire à une personne de cette envergure. La jeune fille avait sortit à même un kunai et l'avait pointé en sa direction, l'air obstinée à vouloir l'arrêter d'une quelconque manière. Bon, dans le sens propre du terme, elle avait réussit. Miu ne put déterminer le signe qui était sur son bandeau frontal.. c'était plutôt dommage, elle se serait peut-être donné de suite un avis sur la personne. Enfin bref, on ne peut pas non plus juger les personnes par rapport à sa patrie. Quoique ? la jeune femme s'excusa donc, laissant transparaître un léger sourire gêné sur son visage. Ca, au moins, Miu avait put le voir. Oui... car sinon, elle aurait tout de suite mal réagit, en croyant que l'histoire n'était pas finie. Bah ! L'histoire n'était pas terminée sur des excuses... du moins, lorsqu'on est face à la jeune Hime ! Et enfin, la kunoichi lui tendit sa main. Quel beau geste de sa part ! D'ailleurs, Miu en afficha un sourire radieux, comme elle avait l'habitude d'en montrer. Malheureusement, elle tira un peu trop, et ne mesura pas son propre poids -très léger il faut dire- : Miu, en se redressant, fit tomber l'individue à son ancienne place, cet à dire, par terre ! Miu s'excusa de peu. A première vue, elle ne semblait pas méchante. Mff.. valait mieux ne pas se fier aux apparences, ce qui est valable pour Miu également.

Là, quelque chose vint troubler son esprit. Les villageois dit aussi de "total tapés" étaient encore à ses trousses, et, on pouvait même y voir les lanternes briller au loin. Prise d'une mini-panique, Miu prit la main de sa compagne et courut à toute jambes, comme précédemment elle l'avait fait en solitaire. Mais, cette fois ci, elle raisonna, et se cacha derrière un grand buisson, regardant à travers les branches plutôt espacées qu'est-ce qui se trâmait de l'autre côté. N'empêche, malgré leur tronches d'ahuris, ils avaient l'air plutôt heureux... cela voulait tout dire... ou presque ! Ils étaient comme redevenus gamins, et s'amusaient à retrouver la jeune fille. Un mélange, donc, de "cache-cache" et de "chat et la souris". C'était plutôt le deuxième mélange qui plaisait le moins..! En fin de compte, la troupe revint sur ses pas, pour pouvoir retourner à l'auberge, à 500 mètres environs. Miu laissa échapper un long soupir, en s'étant tapée au niveau des clavicules. Même si elle aurait put les décimer en quelques secondes, la jeune fille n'appréciait pas de montrer sa véritable puissance pour un rien, comme dans cette triste affaire. Et c'était préférable pour son cas, d'un côté.

Après réflexion, ses yeux dépourvus de pupille vinrent croiser ceux de la jeune kunoichi en face d'elle, reflétant les rayons opaques de la lune. La jeune Nayashi lui demanda alors, dans la joie et la bonne humeur

« -Est-ce que ça va ? ^^ »

 
Revenir en haut
Kinoko Daikon
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 6 Jan - 00:57 (2008)    Sujet du message: A première vue... Répondre en citant

Avant de répondre, Daikon se redressa, et sortit du buisson. Elle s'était déjà fait quelques égratinures précédemment en voulant arrêter la jeune femme... Une situation assez inhabituelle, surtout pour rencontrer un second ninja... Elle croisa dans les légers rayons de lune le regard de la personne.

Sumi...

C'était à lui que Daikon dut penser. Il avait le même regard, et c'était bien la première phrase que ce garçon lui avait fait entendre. Cette question si simple mais garnie d'une pointe d'attention. C'était la première ouverture que quelqu'un puisse faire à une autre personne.

Si seulement il vivrait encore, tout ça ne serait pas arrivé, et le mot solitude ne lui serait pas devenu si proche qu'il l'était ces derniers mois.

Secouant légèrement la tête, elle essaya de sortir de ses pensés pour se préoccuper de la situation actuelle. Après tout, ce n'était pas le meilleur moment pour flotter dans ses mémoires mélancoliques. De plus il fallait qu'elle rentre à Yuki pour faire part de l'accomplissement de la mission au Kage...

Mais... En y réfléchissant de plus près, Daikon se rendit compte qu'elle-même contre disait à ses propres pensées ; n'était-ce pas elle qui souhaitait intérieurement prendre quelques jours de "conger" ?
Assez perturbée, se contre-disant elle-même sur plusieurs points, elle reprit finalement le contrôle de soit en souriant généreusement à la jeune femme et déclara d'une voix amusée.


"C'est plutôt à toi que je devrai poser cette question..." elle s'arrêtat, hésitant légèrement avant de continuer de la même façon, bien qu'un peu moins optimiste. "après tout, ce n'est pas moi qui était poursuivie par une bande de villageois..."
Le petit sourire en coin qui mit fin à ses paroles marquait que Daikon inscistait sur le fait qu'elle venait voir la jeune femme courir hors de l'auberge, et qu'elle souhaitait, si possible avoir quelques explications, bien qu'une petite remarque pouvait tout dire : La moindre hésitation pouvait montrer que la ninja était bien une voleuse et que Daikon ne s'était donc pas trompée sur ses premières suppositions...Après tout, bien que cette personne lui semblait amicale, rien était dit, et il se pouvait bien que ce soit un ninja en fuite, beaucoup plus redoutable que ce dont elle avait l'air.
Cette pensée fit reculer la jeune fille instinctivement d'un pas, mais, elle priait pour que ces suppositions soient fausses. Elle ne voulait pas combattre...
Revenir en haut
Sabaku No Gaara
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 6 Jan - 19:55 (2008)    Sujet du message: A première vue... Répondre en citant

Leur peaux avaient été sauvées de peu ! Enfin, façon de parler. Miu était accroupie, et sa compagne dont elle ignorait le nom s'était automatiquement redressée lors de la fuite des villageois. Elle ne se souciait pas tellement de ce que cette personne pouvait lui faire, mais, pour le moment, elle ne ressentait pas de malaise ou de mauvaises intentions dans son regard, son expression ou ses faits et gestes. Comme si on pouvait compter sur ces détails.. franchement. Mais bon, il valait mieux garder la référence basique, même au point à tomber dans une impasse difficile d'échappatoir. La jeune femme resta sur place, toujours dans cette même position, bien que le "mini" danger soit écarté. La jeune Hime reçut alors sa réponse, mais pas tellement comme elle le désirait. Bref, ce retour de situation était plutôt comique, si on en oubliait le personnage troublant qu'était la jeune Nayashi. D'ailleurs, pour trouver sa réponse, elle se regarda les chevilles, puis les genoux. Bilan : aucune blessures, pas même légères. Il fallait tout de même noter que Miu était une kunoichi en quelque sorte spécialisée dans les jutsus de soin. Mais ça ne retirait pas tellement le "bilan", elle ne s'était même pas faite de cures durant sa traversée, et depuis bien avant, il y a longtemps. A croire qu'elle était invulnérable. Mais non, chaque personnes, même les plus expérimentées, se fracturent une jambe, se coupent le doigt, se fracassent par terre... bien sûr, les traces partent vite lorsqu'il s'agit de petites plaies. Après ça, la jeune fille remit sur le tapis l'histoire des villageois qui lui en voulaient. Apparemment, elle croyait que c'était elle, Miu, qui avait pêché. Elle en recula d'un pas. Surprise de ce geste, Miu voulut tout de suite la rassurer, pour ne pas sombrer de suite dans le conflit total. Elle se redressa donc, une main sur sa nuque, l'air gênée, puis lui avoua, en commençant

« -Euh.. en fait, c'est pas de ma faute.. »

Myu se laissa partir totalement ! Elle croisa ses bras, faisant la mine boudeuse, comme l'aurait fait une étudiante à l'académie des ninjas, dans sa période de pré-adolescence. Bien heureusement elle ne faisait pas partie de ces jeunes énergumènes en quête de puissance. La puissance, elle l'avait déjà. L'intelligence aussi. D'ailleurs, elle était encore bien loin de cette période. A présent, Miu est une adulte. Du moins... à ce qu'il en paraît officiellement. Son physique plutôt enfantin prouverait le contraire. Allons bon.. elle lui rétorqua aussitôt

« -Ces pervers n'en faisaient qu'à leur tête... j'ai dû en pousser un et partir en vitesse.
Pff', qu'ils sont bêtes, ceux-là... et c'est ça Oto ? Je croyais qu'Orochimaru-sama se serait plus appliqué.. »


Elle avait rajouté "-sama" par simple respect, même si elle n'y accordait pas trop d'importance, c'était aussi une personnalité à qui elle eut à faire jadis, lui, l'incitant à le rejoindre, et, elle, bien heureusement, refusant catégoriquement de se ralier à ce vieux serpent entêté. N'empêche que, le fait d'en parler, jeterait un froid immonde entre les deux jeunes filles. Petite gaffe ? grosse ? ..aucune ? à voir la réaction de son interlocutrice, on pouvait constater en toute simplicité...!  
Revenir en haut
Yakushi Kabuto
Oto No Kuni
Oto No Kuni

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2007
Messages: 20

MessagePosté le: Dim 13 Jan - 14:08 (2008)    Sujet du message: A première vue... Répondre en citant

Le soleil illumine Oto et donne un air très beau au village, un village étrange dirigé par Orochimaru-sama. Celui-ci est maintenant dans le corps d'un jeune garçon que vous devez sans doute connaître, Kabuto-san. Le jeune garçon, Kabuto, se lavait. Eau fraîche et courant d'air qui passent par la fenêtre, qui est ouverte, Kabuto aimerait-il le froïd ? Peu importe, il avait un mauvais préssentiment, quelqu'un avait pénétré le village d'Oto no Kuni. Il sorta de la douche, en tenant dans ses bras une petite serviette avec laquelle, quelques secondes plus tard, il s'essuya. Il ramassa ses vêtements, qu'il avait posé sur une petite armoire situé à proximité de la douche. Avec le préssentiment qu'il avait, il était pratiquement sûr que quelqu'un avait pénétré le village. Le jeune garçon quitta le repère de son Maître, Orochimaru, et alla voir les rizières. Le soleil tape fort, aujourd'hui. Il avançait car il avait vu une, non, deux silhouettes ! Il avançait et il approchait de celles-ci, il arriva à côté d'elles ...

« De la visite, cela faisait quelques temps qu'il n'y avait plus personne, içi. » annonça-t-il aux deux jeunes personnes qui semblaient être des jeunes filles. Il enchaina : « Que vaut cette visite à Oto ? »

Celui-ci leur adressa un sourir. Que deux jeunes demoiselles pouvaient bien faire à Oto, un village aussi chaotique ? Il ne le savait pas, mais il sera prêt à les aider dans leurs recherches si celles-ci le veulent bien. Il assembla deux doigts, et releva doucement ses lunettes, qui commençaient à glisser de son nez.

« Sinon, puis-je vous aider ? Que cherchez-vous ? » cria-t-il d'une voix amicale.

Il regarda à terre, avant de ramasser du riz et de le mettre dans un petit panier. Il ramassait son repas, le riz qu'il allait manger beaucoup plus tard. Il attendait la réponse des deux shinobis, en ramassant du riz.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:19 (2016)    Sujet du message: A première vue...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Naruto :: Follow The Hero Index du Forum -> Hors Rôle Play -> Corbeille Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
WorkStation[fusion] © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com