Naruto :: Follow The Hero Index du Forum
Naruto :: Follow The Hero
Forum RPG Francophone
 
Naruto :: Follow The Hero Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Dans la maison de Rinji-kun.... ::
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Naruto :: Follow The Hero Index du Forum -> oO - Autres Endroits - Oo -> Autres villages -> Kusa No Kuni
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Yoruki Shiori
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 13 Jan - 13:25 (2008)    Sujet du message: Dans la maison de Rinji-kun.... Répondre en citant

Grâce à une technique pour le moins singulière, Rinji apparut à proximité de la jeune fille, probablement en passant par le sol. Shiori n'aimait pas montrer sa surprise, et pourtant, elle ne put s'empêcher d'avouer qu'elle était impressionnée. On aurait presque dit qu'il avait fusionné avec la terre pour être transporté en dessous. C'était une technique banale, à première vue, mais l'effet obtenu au final était impressionnant. Il pouvait ainsi surprirendre et piéger les adversaires. Les réflexes de ninja de la Kunoichi la forcèrent à réflexir à la manière qu'elle pourrait utiliser pour bloquer une telle attaque. Ni Katon, ni Raiton ne pouvaient fonctionner. La terre annihile les effets de la foudre. Le feu attaquerait les plantes, mais pas la terre. Quoiqu'une explosion pouvait creuser un trou capable d'identifier le lieu où se trouvait l'ennemi. Le ninjutsu aurait été aussi adapté.  
 
* Mais pourquoi aies-je des pensées pareilles ?  Arrête de penser au combat, il ne va pas t'attaquer, cet homme. Profite un peu et laisse tomber ! * 
 
Après s'être déplacé comme une taupe, sous terre, RInji répondit à la jeune fille.  
 
- Vous savez, votre sourire n'est pas mal non plus. 
 
Et sur ces mots, un bruit bizarre sortit du ventre de Rinji. Ou plutôt de son estomac. La petite musique de la faim fredonnait, semblait-il.  
 
- Vous aussi vous avez faim ? Je vous aurait bien emmené au restaurant, mais j'ai peur de ne pas avoir d'argent sur moi. On peut aller manger chez moi ? Ca ne vous dérange pas ? 
 
En guise de réponse, l'estomac de Shiori fit un duo musical de gargouillis avec celui de Rinji. Shuiri explosa de rire. Elle aussi mourrait de faim. Il faut dire que sur le chemin vers Kusa, elle n'avait pas mangé grand chose. Or, elle était atrocement gourmande. Chaque fois qu'elle arrivait dans un nouveau lieu, elle se devait d'aller manger. Ca lui rappelait le repas qu'elle avait pris avec Moe à Konoha, sous une pluie battante, alors qu'elle connaissait à peine la jeune Juunin. A l'occasion, elle avait mangé le meilleur Ramen qui soit. Rinji n'avait pas beaucoup d'argent. Elle, comme elle voyageait, était obligée de se déplacer avec des fonds important. Cependant, payer le restaurant aurait sûrement mis mal à l'aise Rinji-kun. Et comme ça, ils seraient dans une atmosphère plus intime.  
 
- Ca ne me dérange pas du tout. Ce qui me dérangerait, ça serait de ne pas manger !  
 
Elle se mit à rire, à nouveau, puis suivit Rinji jusqu'à sa maison. Sur le chemin, ils croisèrent encore des villageois reconnaissants qui s'inclinaient sur leur passage. Si Rinji était un ninja, alors il était l'un des rares....La plupart semblait être des paysans, des commerçants.... Shiori mourrait d'envie d'aider Rinji mais les dirigeants de Suna ne pardonneraient jamais qu'un membre de son village aide à monter une puissance militaire qui risquait de s'opposer à eux par la suite. Ca serait se condamner à mort. Un ninja n'était qu'un soldat. C'était tout. Il n'avait rien à dire, rien à penser, rien à imaginer. Il n'y avait que l'obéissance, pure et simple, sans pensée personnelle.
Au fil de ses pensées, en suivant le chef de Kusa, ils arrivèrent enfin à la maison.
 
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 13 Jan - 13:25 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Rinji Orogushi
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 13 Jan - 17:43 (2008)    Sujet du message: Dans la maison de Rinji-kun.... Répondre en citant

Peu apres, l'estomac de la jeune femme gargouilla à son tour, avant même qu'elle ne reponde à la question de Rinji. Au moins, comme ça, il se sentait moins seul. Elle éclata de rire, d'une façon bien plus bryante que le rire discret de Rinji. Puis, reprenant son souffle, Shiori reprit :

"Ca ne me dérange pas du tout. Ce qui me dérangerait, ça serait de ne pas manger !"

Effectivement, si on le prenait comme ça. Et de nouveau elle se mit à rire. Même si ça enervait legerement Rinji, il se contenta de marcher. Ils étaient maintenant dans un beau quartier résidentiel où se trouvaient les appartements tout les gens et importants du village, arpentant les chemins entourés de verdure. Ils étaient bientôt arrivés, et Rinji ne savait toujours pas comment il allait faire à manger, la plupart de ses repas se resumaient à un sandwich mangé en vitesse dans son bureau. Rares étaient les jours où il s'autorisait de rentrer chez lui pour dejeuner. Son oncle lui avait bien appris les bases de la cuisine, mais c'était déjà très loin... Après tout, vu le caractère de Shiori, ce ne serait pas elle qui lui en voudrait si il ratait un plat. Quelques minutes plus tard, ils étaient devant la maison de Rinji. C'était une belle maison, entourée de fleurs et d'arbres en tout genre, ce qui lui donnait un air accueillant, chaleureux. Elle avait été construite dans le bois le plus solide, des mains des premiers representants du clan Orogushi. Pourtant, cette maison ne paraissait pas vieille, au contraire, les couleurs éclatantes des plantes alentours lui donnait un coup de jeune.

Rinji ouvrit la porte. A l'interieur, c'était sobre, voir monotone. En tout cas, beaucoup moins accueillant qu'à l'exterieur. Il attendit que Shiori entre à son tour, puis referma la porte. Aussitôt, il se dirigea vers la cuisine, pour chercher ce qui lui restait à manger. Il trouva quelques morceau de viandes, et des herbes qui devaient être là depuis une eternité. Il ferait avec. Il prit deux morceaux de viandes, et apres les avoir saupoudré d'herbes semblables à de la ciboulette, les posa dans un plat qu'il engouffra sans plus attendre dans le four. Puis, sans même verifier la temperature, retourna dans la pièce principale d'un pas rapide. Il esperait que Shiori n'avait pas trouvé ça trop louche. Puis, l'invitant d'un signe de la main à s'assoir, déclara, comme pour se rattraper de sa petite absence :

"Bienvenue chez moi. J'espere que ça vous plaît."

Il n'osait pas la tutoyer, pas encore. La seule personne qu'il tutoyait, et malgré les problemes qu'il avait avec lui, c' était son oncle Ichiro. Il s'assit lui aussi, en face de Shiori. Les rayons de soleil qui entraient par la fenêtre formaient plusieurs trainées lumineuses. Mais si elles apportaient un peu de lumière, l'interieur de la maison restait sombre. Enfin, ce n'était pas si grave. Ils étaient là, tout les deux, il ne restait plus qu'à entamer la conversation, art dans lequel Rinji était loin d'exceller. Il essaya d'être le plus naturel possible.

"Eh bien, en attendant que le repas soit prêt, vous n'avez qu'à me parlez un peu de vous ?"

Il avait essayé et reussi à exprimer de l'assurance en ce qui concernait le repas. Il esperait que celui-ci serait à la hauteur de ses esperances. Il se retourna, pour ouvrir un petit placard, duquel il sortit deux assiètes qu'il posa ensuite sur la table basse. Mais soudain, il se rappella qu'il avait oublié de verifier la temperature du four. Sans dire une parole de plus, il alla rapidement dans la cuisine, et s'aperçu que la temperature était à 240°... Pour lui, qui n'y conaissait rien en cuisine, ça ne representait pas grand chose. Il n'osait pas appeler la jeune femme pour qu'elle l'aide, non, son amour-propre n'y aurait pas survecu. Cela faisait seulement dix minutes que la viande était dans le four, alors Rinji prefera ne toucher à rien...
Revenir en haut
Yoruki Shiori
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 14 Jan - 00:52 (2008)    Sujet du message: Dans la maison de Rinji-kun.... Répondre en citant

Ils arrivèrent enfin devant le logis de Rinji. L'habitat était totalement différent de celui de Suna, c'était une maison normale, sans arrondis, le tout agrémenté de jolis espaces verts. Le quartier était particulièrement riche. Ils n'étaient sûrement pas dans les bas fonds du village, mais plutôt dans le quartier des hautes autorités, d'où la présence de maisons gigantestques à l'architecture agréable.
Elle n'était pas en pierre mais en bois, et représentaient vraiment la solidité même de son habitant.La maison devait être familiale, et malgré ce, elle ne paraissait pas si vieille. Peut-être la famille de Rinji n'était pas séculaire.
En entrant dans la maison, elle fut un peu surprise par la différence de lumière, qui se diffusait avec légèreté. Il n'y avait rien en trop, la maison était meublée de façon stricte. TOut était fonctionnel, rien ne laissait place ni au confort, ni au plaisir. Rinji laissa entrer la jeune femme et se dirigea vers une autre pièce, dont elle devina que c'était la cuisine. Elle le suivit du regard sans bouger de la pièce où elle se trouvait pendant qu'il fouillait dans ses réserves de nourriture et prépara un plat sans prétention, avec simplicité, en agrémentant la viande de quelques herbes. ENcore une possibilité qu'ils n'avaient pas trop à Suna : légumes, herbes et plantes n'étaient pas à leur portée pour le quotidien.
Il enfourna le tout puis la rejoignit dans la salle à manger, lui proposant de s'asseoir, ce qu'elle fit avec élégance.


- Bienvenue chez moi. J'espere que ça vous plaît.

Shiori jeta un dernier coup d'oeil à la batisse d'un air appréciateur.


- C'est une très belle maison que vous avez là. Ca doit être très agréable d'y résider.

Un petit silence s'installa dans la maison tandis que le minuteur du four comptait le temps dans un petit bruit de mécanique persceptible jusqu'aux oreilles de Shiori. D'aileurs, une excellente odeur commençait à se répendre dans toute la maison, ce qui réveilla à nouveau l'estomac de la jeune Kunoichi. La cuisson allait être cependant longue, et, pour meubler le temps, il lui adressa à nouveau la parole.

- Eh bien, en attendant que le repas soit prêt, vous n'avez qu'à me parlez un peu de vous ?

Shiori manqua d'exploser de rire tellement ce sujet de conversation était cousu de fil blanc, mais elle s'empecha de montrer son rire car Rinji faisait sensiblement un effort pour dépasser sa réserve habituelle. aussi, il fallait se montrer coopératrice et partager son passé le temps que le repas se prépare. Shiori croisa les jambes et posa ses coudes sur la table.


_ Voyons, que dire sur moi sans larmoyer sur mon sort ? Non, je plaisante, je ne suis pas du genre à avoir une vie en mélodrame. On va essayer d'éviter les parties déjà évoquées de ma vie, comme quoi je viens de Suna, que je suis ambassadrice et que je m'appelle Shiori...oups, je l'ai dit quand même. Bon, tant pis, passons au vif du sujet. Je n'ai pas de parent et je m'en fiche, j'ai vécu dans une école de ninja pour avoir une bonne éducation de bon petit soldat. Et vu que je déteste l'autorité, je me suis amusée à faire des techniques bizarres rien que pour mettre en colère mes professeurs. C'était assez rigolo.


Pendant ce temps, il prépara les couverts et se rappela soudain de quelque chose qu'il avait dû oublier....vu l'odeur, ça devait être la préparation dans le four. Shiori afficha un air amusé tandis que Rinji se précipitait vers la cuisine et le four puis constata la chaleur du four. Shiori quitta la table et le suivit dans la cuisine, cette fois. Elle prit l'initiative de baisser la chaleur du four.

- Si vous voulez conserver la tendresse de la viande, mieux vaut ne pas mettre aussi fort. 180°C sont bien assez suffisant. Je n'aime pas ce qui est brûlé. Pas vous ?

Elle lui lança un petit sourire et rajouta avec enthousiasme :

- J'adore faire la cuisine !!!




 
Revenir en haut
Rinji Orogushi
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 16 Jan - 15:46 (2008)    Sujet du message: Dans la maison de Rinji-kun.... Répondre en citant

Alors qu'il était dans la cuisine, à côté du four, Shiori se fit un plaisir de raconter sa vie. Rinji l'écoutait d'une oreille attentive. Elle n'avait plus de parents, elle aussi... Et son passé ne semblait pas avoir été des plus heureux. Mais alors comment faisait elle pour garder une telle joie de vivre, un tel enthousiasme ? Peut-être que le fait qu'elle avait tét mise au courant changeait quelque chose. Rinji, dans sa jeunesse, avait toujours cru avoir un père, et ce la ne faisait que quelques années qu'il avait appris la vérité. Mais pour Shiori, c'était très étrange, elle l'avait dit elle-même, elle se fichait completement de ne pas avoir de parents... Puis, sans s'attarder sur ce sujet, elle continua, et avoua qu'elle detestait l'autorité... Rinji avait déjà pu le remarquer, et pourtant lui, qui detestait les rebelles et aimait que l'on se plie à ses ordres, qui était si différent de cette Kunoichi, éprouvait de la sympathie pour Shiori... Ils avaient un passé similaire, mais ils avaient pris des chemins différents. Rinji ne repondit pas, il ne voulait pas reveler son passé, et vu le temperament de la jeune femme, elle essaierait sans doute de le reconforter, ce qui Rinji n'accepterait jamais...

Puis soudain, la jeune femme entra dans la cuisine, découvrant Rinji... Et voilà, elle allait savoir que Rinji et la cuisine, ça faisait deux. Mais Rinji, qui croyait encore pouvoir feinter, affichait un air assuré, tandis que Shiori, de son côté, souriait, comme pour se moquer du jeune homme. Puis elle avança vers le four, s'accroupissant à côté de Rinji, et baissa la tempèrature. C'était sans expoir maintenant, il était cramé, c'était le cas de le dire. A ce moment, il aurait aimé être seul dans son bureau, comme à son habitude... Tout en se relevant, Shiori lança d'un air amusé :

"Si vous voulez conserver la tendresse de la viande, mieux vaut ne pas mettre aussi fort. 180°C sont bien assez suffisant. Je n'aime pas ce qui est brûlé. Pas vous ? "

Rinji préféra ne pas repondre, il était assez mal à l'aise comme ça. Sa fierté lui conseillait de trouver une excuse, mais elle semblait s'y connaître bien plus que lui en ce qui concernait la cuisine. Il se resigna donc à aquiscer de la tête, timidement. La jeune femme affichait un grand sourire et semblait toute fière de savoir quelque chose que Rinji ne savait pas, du moins, c'était l'impression qu'avait Rinji. Il detestait qu'on montre, qu'on dise ou même que l'on insinue que l'on était superieur à lui, quelque soit le domaine. Mais son calme reprenait souvent le dessus. Rinji se releva lui aussi, mais ne souriait pas, contrairement à Shiori, qui continua, provoquant chez Rinji le sentiment qu'elle voulait l'enfoncer encore plus :

"J'adore faire la cuisine !!!"

Sans attendre une seconde de plus, Rinji lui repondit. Il était calme, d'accord, mais n'en était pas moins susceptible, très susceptible.

"Eh bien, si vous aimez tant cuisiner, vous n'avez qu'à préparer le repas..."

Rinji retourna dans ce qu'on pouvait appeler la salle à manger. Son visage était redevenu fade et strict. Ce petit sursaut d'humeur l'avait fait reflechir... Qui était cette Kunoichi, le savait-il vraiment ? Qu'est ce qui prouvait qu'elle n'était pas en mission pour recolter des renseignement, qu'elle ne jouait pas un rôle depuis le début ? Les questions se bousculaient dans l'esprit de Rinji. Comment avait-il pu être aussi inconscient ? Mais bon, maintenant qu'elle était chez lui, il n'allait pas soudainement lui dire de dégager... Il allait simplement essayer d'en dire le moins possible, et de reperer le moindre signe suspect. Rinji était déçu, alors qu'il passait un bon moment, un seul petit truc l'avait fait retomber dans ses travers... Depuis qu'il avait appris que son oncle lui avait menti, le simple fait de faire confiance à quelqu'un lui paraissait tout simplement impensable. C'était entre pour cela qu'il refusait toutes les alliances... Car s'il ne pouvait pas faire confiance à une personne, faire confiance à un village lui était totalement impossible. Enfin, peut-être qu'elle disait la vérité... Il n'allait quand même pas gacher une amitié naissante... Jusqu'à maintenant, elle avait semblé naturelle... Dans l'esprit de Rinji, il y avait deux voix, l'une qui lui disait de ne pas tomber dans le piège, de ne pas se faire avoir comme un débutant. Et l'autre qui repondait à la première et déclrant que tout le monde n'était pas mauvais, et qu'il pouvait bien se detendre un peu... Au milieu de ces deux voix, Rinji ne savait pas quoi faire... Pour l'instant, il allait attendre...
Revenir en haut
Yoruki Shiori
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 19 Jan - 20:16 (2008)    Sujet du message: Dans la maison de Rinji-kun.... Répondre en citant

- Eh bien, si vous aimez tant cuisiner, vous n'avez qu'à préparer le repas...

Shiori, en regardant la tête de Rinji découvrant la viande brûlée, avait envie de prendre ça à la dérision en riant et en disait quelque chose qui dédramatiserait, mais lorsqu'elle entendit la réponse de Rinji, agressive, malgré le ton calme dont il avait fait preuve pour lui répondre, elle comprit qu'elle était allée trop loin. C'était dingue de voir que certaines personnes pouvaient être susceptibles à ce point. Franchement, si elle avait dû se mettre en colère chaque fois qu'elle loupait un plat fait maison, elle aurait été en colère toute son enfance ! Mais bon, la fierté était parfois le seul rempart des personnes contre la réalité dure de la vie, et la froisser était quelque chose qui méritait la mort. Bon, heureusement, Reiji n'avait pas atteint cette extrémité, puisqu'il s'était juste contenté de la décapiter en un mot en retrouvant son air renfrogné comme un chien acculé dans un coin et qui grogne pour montrer qu'il domine encore la situation. Justement, le problème était là : Rinji avait compris qu'il avait dévoilé quelque chose, qu'il pouvait être comme un chien amical qui demande à jouer et qui remue la queue en voyant un compagnon de jeu et qui, d'un seul coup, à la moindre contrariété, monter les crocs et se mettre en situation de répliquer.
La métaphore n'était guère flatteuse, enfin peut être aux yeux d'une autre personne que Shiori, de comparer un homme à un animal. Cependant, à ses yeux, cela n'était vraiment pas dégradant. Et puis l'avantage d'une telle comparaison était de remuer l'esprit de SHiori pour qu'elle cesse immédiatement tout comportement déplacé. Elle s'était sentie trop bien en présence de Rinji, au point qu'elle avait perdu le contrôle de son caractère parfois trop débordant et avait fait tomber la goutte d'eau qui déclancherait une tempête. Bref, à présent, mieux vallait continuer d'être agréable et souriante, faire comme si on avait rien vu, mais, parallèlement, mettre de l'eau dans son vin et faire profil bas.

Elle eut largement le temps de mettre au point son nouveau comportement, car, aussi sec, Rinji quitta la cuisine pour s'éxiler dans la salle à manger. Shiori poussa un soupir : dieu que les hommes peuvent être susceptibles quand ils sont au fourneau ! Elle regarda la viande carbonisée et pensa qu'elle pouvait cependant agrémenter certaines parties qui n'étaient pas entièrement brûlées. Elle s'empara d'un couteau et coupa la viande de manière à en extraire certaines parties qui étaient très nettement mangeables. Elle utilisa quelques légumes, fit la recette en un tour de main mais prit soin de ne pas montrer sa réussite en laissant du temps passer et surtout en faisant trop rôtir les légumes, qui prirent aussi une teinte noirâtre sur certaines parties. Puis elle sortit le plat du four et l'apporta dans la salle à manger.

- Aujourd'hui au menu, viande à la Rinji et légumes à la Shiori. On devrait appeler ça un Katon : Gratin no jutsu ??

 
Revenir en haut
Rinji Orogushi
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 24 Jan - 15:35 (2008)    Sujet du message: Dans la maison de Rinji-kun.... Répondre en citant

Rinji était installé sur sa chaise, et avait reprit ce regard froid et vide qui le caractérisait. Il enchainait les petits gestes parasites. Il detestait attendre, le seul moment où il acceptait de mettre sa patience à contribution, c'était lors des combats, et encore, cela dependait de son humeur... Et là, il attendait déjà depuis une bonne vingtaine de minutes, alors imaginez dans quel état mental il devait se trouver. Shiori était toujours dans la cuisine, et de la salle à manger, on pouvait entendre des bruits de couteaux, le ronronnement du four... Rinji ne pouvait s'empecher de jeter discretement des petits coup d'oeil dans la cuisine, non pas par curiosité, mais par méfiance, il ne pouvait pas savoir ce que Shiori-san avait dans la tête, et il voulait avoir le coeur net en ce qui concernait ses intentions. Mais apparement, elle ne faisait rien de suspect, elle cuisinait, tout simplement. Il allait donc se contenter d'attendre le retour de la jeune femme, et esperait au moins que son plat soit délicieux, auquel cas ses remarques sur la cuisine de Rinji pourraient paraîtres logiques.

Quelques minutes apres cette reflexion, Shiori-san fit son apparation dans la salle à manger, tenant dans ses bras un plat bien garni, avec les deux morceaux de viande que Rinji avait commencé à preparer, accompagnés de legumes, à l'étrange teinte noirâtre. Rinji ne se rappelait pas avoir de tels legumes chez lui, mais bon, si c'était bon, il s'en moquait. La jeune femme s'avança, puis posa le plat sur la table, tout en affichant son superbe sourire habituel, auquel, cette fois-ci, Rinji ne repondit que par un regard pas tres aimable. Non, il ne s'était pas encore remis en apparence, mais interieurement, si. Il faisait cela juste pour se faire désirer, pour voir si la jeune femme était ou non digne de confiance. Puis, avant qu'elle ne s'assoit, un lança, pour détendre un peu l'athmosphère :

"Aujourd'hui au menu, viande à la Rinji et légumes à la Shiori. On devrait appeler ça un Katon : Gratin no jutsu ??"

Cela ne ressemblait pas trop à l'humour de Rinji, et il ne trouvait pas ce qui pouvait être amusant dans cette phrase, qu'il trouvait plus débile qu'autre chose. Mais pour ne pas facher Shiori-san, il rembala sa franchise habituelle, elle n'avait pas fait ça par mauvaise intention, après tout. Il ne repondit pas, il valait mieux ça. La jeune femme s'assit à son tour, et Rinji prit la cuillère qui se trouvait à l'interieur du plat, afin de servir Shiori, puis se servir lui-même. Etant donné qu'il avait été elevé dans un certain luxe au sein d'un clan riche de la commercialisation de ses poisons, il avait appris la galanterie et les bonnes manières, même s'il reniait de plus en plus ses origines, et vivait maintenant sans vraiment reflechir à ce qu'il faisait. Mais quand on a en face de nous la pseudo-ambassadrice de Suna, il se montrer un minimum gentleman.

C'était le moment de vérité, Rinji allait goûter la cuisine de Shiori, elle qui adorait la cuisine avait dû preparer quelque chose de succulent. Mais il prefera d'abord voir ce que valait sa viande. Il avait vu lorsqu'elle était dans la cuisine qu'elle s'était contentée de retirer les parties trop brûlées pour être mangeables. Il en coup aun morceau, et le souleva jusqu'à sa bouche. Apres avoir maché quelques secondes, l'air pensif, il se garda de recracher ce truc. L'interieur était completement cru, car même si la temperature était trop élevée et avait brûlé le contour de la viande, le temps de cuisson avait été bien trop court pour cuire l'interieur de la viande, et qui lui donnait un goût infect... Puis, sans commentaire, sans regarder Shiori-san, il porta son attention sur les legumes qu'elle avait preparés. Il en piqua un avec sa fourchette, puis l'observa. Sans trouver d'autres défaults que ces morceaux noirs, il sentit comme une odeur de brûlé. Sans y prêter attention, il avala le legumes, lequel était bien croustillant pour un legumes. Même si on sentait un peu un arrière goût étrange, ce n'était pas mauvais. Mais Rinji comrpis vite que la teinte noirâtre n'était pas naturelle... Et, tenant sa revanche, il déclara :

"Eh bien, il est loin d'être excellent, votre "Gratin no Jutsu"..."

Il allait pouvoir se calmer un peu, maintenant qu'il avait à son tour critiqué la jeune femme, à juste titre. Elle devait penser que Rinji était bizarre, mais il s'en foutait... Il finit néanmoins tout ses legumes, mais pour la viande, c'était vraiment inmangeable, et donc il laissa le bout de viande dans son assiète. Le problème, c'est qu'il avait encore faim. Il eut une idée. Il n'avait pas regardé si Shiori-san avait finit son assiète, mais il se précipita vers la cuisine. Il regarda dans un petit placard, et il en sortit deux petites boites. Cela fait, il retourna auprès de la jeune femme. Puis, affichant un petit sourire en coin, et montrant fierement les petites boîtes qu'il avait ramené, il annonça ; en tutoyant la jeune femme cette fois-ci, il éstimait qu'ils avaient assez fait connaissance pour cela :

"Ca te dis un petit dessert ? C'est une spécialité de mon village. C'est une sorte de crème faite à partir d'herbe, mais c'est sucrée. Goûte tu verras !"

Rinji avait de nouveau prit le dessu sur son temperament renfermé et semblait détendu, enfin...
Revenir en haut
Yoruki Shiori
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 26 Jan - 17:29 (2008)    Sujet du message: Dans la maison de Rinji-kun.... Répondre en citant

Visiblement les goûts des gens de Kusa et de ceux de Suna n'étaient pas tout à fait les mêmes. Tandis qu'il semblait afficher un dégoût assez prononcé envers la viande crue, Shiori, elle, la dévorait avec un plaisir non dissimulé. Elle raffolait de la viande crue, chose tellement rare à Suna. A cause de la chaleur, la viande devait être vite cuite avant qu'elle ne se détériore et ne pourrisse à force d'être réchauffée par les rayons nocifs du soleil ou même à cause de la température ambiante. En somme, manger de la viande quasiment crue était un plaisir rare, un luxe pour tout habitant du pays du sable. En tout cas, si elle appréciait ce qu'elle avait cuisiné, Rinji, lui, semblait s'enfoncer dans son comportement taciturne qui était revenu depuis qu'elle s'était permise de critiquer sa cuisson. C'était exaspérant. Il fallait toujours qu'elle tombe sur des gens comme ça, qui cachaient leurs émotions, qu'on ne parvenait pas à dérider. Heureusement que le caractère de Shiori était naturel, car si elle devait se forcer à être aimable, elle serait exténuée.

- Eh bien, il est loin d'être excellent, votre "Gratin no Jutsu"...

Shiori afficha un petit sourire, pas un énorme, contrairement à d'habitude, dans le but de paraître humble. Vu comment le jeune chef de village réagissait aux trop vivaces démonstrations de bonne humeur, mieux vallait qu'elle fasse profil bas. Qu'à cela ne tienne, elle saurait se tenir à présent. Sans toutefois trop changer, ça risquerait encore de surprendre et éveiller la méfiance de Rinji, et déjà qu'il était vexé, ce n'était pas le moment d'en rajouter. Sans prévenir, l'homme en question quitta la table alors qu'elle était à quelques baguettes de la fin de son plat. Il farfouilla quelques temps dans la cuisine avant de revenir avec deux boites, dont Shiori n'avait aucune idée du contenu. Puis il reprit la parole, en la tutoyant....


- Ca te dis un petit dessert ? C'est une spécialité de mon village. C'est une sorte de crème faite à partir d'herbe, mais c'est sucrée. Goûte tu verras !


C'était vraiment un sacré numéro, ce Rinji Orogushi. Il passe du coq à l'âne avec une rapidité effrayante et déstabilisante. Et effectivement, la jeune fille se sentit surprise quelques secondes avant de reprendre son attitude débonnaire. Etrangement, les gens qui changeaient d'humeur comme de chemises, même s'ils n'avaient pas de mauvais fond, avaient tendance à développer la méfiance chez Shiori. Elle qui était presque toujours d'humeur égale, et ne savait comment s'adapter aux humeurs instables. Le seul moyen d'en savoir plus sur le sujet, c'était de connaître les raisons de ce type de comportement. De cette manière, on pouvait mieux appréhender la personne. Le critère de l'instabilité comportementale était en tout cas une excellente arme en matière de ninjutsu : une personne aléatoire ne pouvait être comprise par l'adversaire, car il changeait de tactique en permanence, on ne pouvait rien prévoir. Ca pouvait se réveler utile, en fin de compte. Shiori n'aimerait pas l'affronter.
cependant, elle s'imaginait mal le tutoyer lui, même si ils s'étaient "rapprochés", car elle n'était qu'une Juunin s'adressant à un chef de village. Elle décida de repousser sa décision en optant pour une réponse neutre.


- Je veux bien. Merci.


Elle accentua sa réponse d'un nouveau sourire.
 
Revenir en haut
Rinji Orogushi
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 31 Jan - 17:30 (2008)    Sujet du message: Dans la maison de Rinji-kun.... Répondre en citant

Après la proposition de Rinji, la jeune femme, surprise, sembla restée comme bloquée quelques instants, puis, la surprise s'éffaça de son visage et celui-ci reprit sa beauté habituelle. Néeanmoins, elle avait l'air un brin déstabilisée. Bizarre, car jusqu'à maintenant, elle avait toujours semblée très à l'aise, beaucoup plus que Rinji, d'ailleurs... A moins qu'elle ne jouait un jeu depuis le début... La nature méfiante et distante de Rinji se manifestait de nouveau, mais il essaya de se retenir, il avait bien vu ce que cela avait donné il y a quelques minutes... Comme à sa nouvelle habitude de se battre contre son esprit, Rinji s'empêchait de penser négativement, du moins il faisait tout son possible. Il songeait. Sous l’expression neutre de son visage se cachait un homme perturbé. Pourquoi n’était-il pas parti sur le champ après avoir rencontré Shiori ? Cela lui aurait épargné tellement de reflexions, de hontes aussi… Mais non, il avait fallu qu’il s’accorde un temps de liberté inutile qui l’avait conduit chez lui avec cette Kunoichi de Suna, cette prétendu ambassadrice, Shiori. Il n’aurait eu aucun remords si il était parti puisqu’il ne l’aurait pas connu davantage. Quelle imbécile il avait fait… Et maintenant, durant le temps qu’il avait passé avec elle, ils avaient fait conaissance ! Et maintenant, il n'allait tout de même pas lui dire de partir, en plus il venait juste de lui proposer un dessert, le tout sur un ton complaisant. Elle ne comprendrait pas s'il redevenait comme au début. Avant qu'il n'aie le temps de terminer son débat interieur, Shiori-san repondit :

"Je veux bien. Merci."

Alors elle avait accepté ! Rinji lui tendit donc l'une des petites boîtes, et prit l'autre. Il se rassit à sa place, et ouvrit la languette de son dessert. Après avoir regardé longuement l'interieur, il décida de commencer à manger. Et après avoir engloutit la première cuillerée, il poussa un grand ouf de soulagement. Lui qui craignait que ces crèmes ne soient périmés... En fait, il n'en était rien, elles avaient gardées toute leur saveur. Il cru que la jeune femme allait ajouter quelque chose et ne répondit pas, s’étant contenté de relever brusquement la tête, l’oreille à l’écoute. Mais non, elle ne dit plus rien, le regard lointain et Rinji se sentit tout bête de n’avoir pas répondu. Il commença donc à se creuser la tête desespérement, afin de ne pas trop passer pour un boulet. Ayant vu que la jeune femme avait commencé à deguster le dessert que Rinji lui avait proposé, il lui posa la première qui lui vint à l'esprit :

"Alors, c'est bon ? Hein ?"

Cette fois, il n'attendait pas de reponse particulière, il savait qu'elle ne pouvait qu'aimer. Enfin, jamais il n'avait connu quelqu'un qui n'aimait pas le goût de ce dessert. Il se laissa aller quelque temps, en attendant que Shiori-san aie fini de manger, se surprenant même à fermer l'oeil quelquefois. Mais tout-à-coup, il repensa qu'il n'avait rien prévu après le repas... Ils n'allaient pas restés plantés chez lui, quand même. Et même s'il y mettait toute sa concentration, il ne trouvait vraiment pas quelque chose qui pourrait interresser une jeune femme dans le village de l'herbe. Shiori avait presque finit, Rinji , de son côté, commençait à angoisser. Il fallait qu'il trouve quelque chose, et vite. Bien sûr, la solution de facilité aurait été de lui demander ce qu'elle voulait faire, mais si elle lui demandait d'aller quelque part où il navait envie d'aller, il risquerait d'être trop franc ... Comme il ne trouvait toujours pas d'idées, il suggéra juste :

"Eh bien ?"

{Désolé pas d'inspiration}
Revenir en haut
Yoruki Shiori
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 2 Fév - 22:33 (2008)    Sujet du message: Dans la maison de Rinji-kun.... Répondre en citant

OOC : Pas de souci, ça m'arrive souvent aussi Smile  


 

Le silence qui planait devait sûrement créer un malaise tel qu'il devenait difficile de le briser. Cependant, Shiori savait dans ces moments-là que la personne la plus gênée était celle qui briserait ce silence. Aussi, elle se sourit à elle-même et attendit que Rinji le fasse lui-même, ce qui était vraiment prévisible, vu qu'il ne semblait pas être amateur de ce genre de situation. Shiori avait déjà baissé la tête en affichant de la surprise quelques secondes plus tôt, il n'était pas question qu'elle cède maintenant. Jamais perdre la face, telle était l'une des devises de Shiori. RInji avait terminé son plat avant et devait attendre, ça serait à lui de meubler ce moment comme suspendu dans les airs.
La réaction ne tarda pas.   

- Alors, c'est bon ? Hein ? 

On aurait presque dit un enfant qui a fait la cuisine et qui attendait avec impatience la reconnaissance de sa mère. C'était amusant de voir ce qu'on pouvait analyser à partir de brin de phrases et de simples gestes, qui étaient parfois beaucoup plus révélateurs qu'un long discours. Rinji devait eu avoir un parent ou un mentor dont il attendait les encouragements en permanence mais jamais sans avoir de réciprocité, ou alors, cette réciprocité devait être si amère qu'elle n'apportait aucune satisfaction.   
Elle leva juste les yeux et mangea une nouvelle cuillère, le silence retomba immédiatement. D'un simple regard, elle venait de signaler qu'elle adorait ça et que ça ne méritait aucune parole supplémentaire. Le repas venait de se terminer pour Rinji et il partait dans un état de digestion tout en réfléchissant, ça se voyait dans ses pupilles. Le temps semblait s'allonger, même si tout s'était déroulé dans un temps très court. Enfin, elle termina son dessert et repoussa la conserve de la main, avec un petit sourire. Les traits de Rinji se tirèrent un peu plus, il ne savait pas quoi faire à présent, c'était évident. D'ailleurs, la nouvelle parole qui sortit de sa gorge le confirma.   
 
- Et bien ?   
 
Shiori décida qu'il était temps de sortir de sa réserve, le pauvre Rinji s'était calmé à présent et semblait être reparti sur de bonnes bases. Parfait. Elle afficha un nouveau sourire, cette fois-ci beaucoup plus franc. 


- Je ne pense pas pour le moment être en mesure de discuter avec toi concernant une éventuelle alliance entre Suna et ce village. Ca serait vraiment prématuré. Mais penses-tu possible que je puisse me procurer des plantes afin de les amener à Suna ? Je pense plutôt à des plantes de guérison, non à des poisons.   
 
Elle marqua une pause avant de reprendre.  
 
- Je me doute bien que ma demande est précipitée, mais je préfère te le demander en toute amitié. Ca me parait beaucoup plus convenable et plus instructif ! Bien sur, je ne te parle pas d'un don de plante, mais d'un achat. J'ai tout ce qu'il me faut.  
 
 
Revenir en haut
Rinji Orogushi
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 10 Avr - 13:17 (2008)    Sujet du message: Dans la maison de Rinji-kun.... Répondre en citant

Shiori leva la tête, et par la même occasion, montra à Rinji qu'elle appreciait le dessert de ce dernier. Enfin, même s'il doutait qu'elle puisse ne pas aimer ça, il avait toujours cette petite angoisse qu'elle lui mente, qu'elle dise ça juste pour en pas le vexer. Lui qui prevoyait toujours les actions de ses adversaires, qui arrivait toujours à cerner leur strategie au combat, avait beacoup plus de mal à savoir ce que les autres pensait de lui, ou de ses actions, une fois sorti du champ de bataille. En quelque sorte, il se sentait moins en danger au combat que dans la vie de tout les jours, ce qui était tres paradoxal. Et le pire, c 'est qu'à chaque fois qu'il se mettait à reflechir, il sentait que c 'était inutile, mais ne pouvait s'empecher d'être méfiant. Shiori finit son dessert, et le posa sur la table basse qui la separait de Rinji. Puis elle afficha un sourire presque forcé, enfin c 'était ce que Rinji pensait interieurement.

Puis, elle commenaça un petit discours, le tout tres poliement, mais néanmoins en tutoyant Rinji. Apparement, elle desirait une alliance, et les plantes qu'elle voulait soi disant se procurer n'était qu'une strategie pour ne pas être trop directe. Voyant qu'elle allait continuer, Rinji attendit, et fit mine d'être interessé. Hors de questions de donner des plantes exclusivement produite à Kusa, même dans l'optique d'une alliance avec le puissant village de Suna. Mais la suite de sa demande interessa beaucoup plus Rinji. Elle parlait d'argent ... Cet argent qui manquait cruellement ici. Si par bonheur elle avait sur elle une somme importante, Rinji n'hésiterais pas un instant à faire monter les encheres, même si il aimait bien la Kunoichi. Avec de l'argent, il pourrait former les jeunes Ninjas, et persuader leur parents de ne pas les engager dans les champs, et privilegier la voie du Ninja pour leurs enfants. Cale comblerait peut-être même le manque d'effectifs... N'importe quoi, maintenant il se mettait à rêver, jamais elle n'aurait assez d'argent sur elle pour de si grands projets, cela aurait été trop risqué, non ? Bref, ce n'était pas non plus négligeable. Il repondit, sur un ton semblable à celui de Shiori, poli mais amical :

"Personnellement, je n'y vois aucun inconvéniant. La question n'est pas quel genre de plante tu veux, mais plutöt combien es-tu prêtre à les acheter. Ces plantes ne poussent que dans nôtre pays, je pense donc que tu comprendras que je ne suis pas prêt à les offrir pour une modique somme. J'ai quelques echantillions de plantes chez moi, ainsi que différentes sortes de poisons. Mais si tu veux des plantes médicinales de meilleure qualitée, je pourrais t'accompagner dans nos serres."

Rinji sourit, il avait été parfait. Il se demandait maintenant quelle allait être la réaction de Shiori. Et même si elle faisait cela en vue d'une alliance, Rinji allait se comporter en bon chef de village, et essayer de devenir moins égoïste. Une alliance avec un pays puissant rassurerait surement les villageois. Surtout en ces temps de conflits avec Taki.

[Hrp : Voila, un peu cours, mais c 'est que je reprend =)]
Revenir en haut
Yoruki Shiori
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 13 Avr - 20:41 (2008)    Sujet du message: Dans la maison de Rinji-kun.... Répondre en citant

Voila donc dévoilée une des difficultés du village de Rinji : l'argent. A première vue, pour un visiteur peu attentif, le village était riche et prospère. Les gens étaient bien habillés, ils possèdaient beaucoup d'infractures d'importance, un village très vert possédant des ressources naturelles en grand nombre et de bonne qualité. Mais tout ceci cachait les besoins financiers de kusa en matière militaire, d'après ce que Shiori avait pu constater depuis son arrivée ici. De plus, l'intérêt de Rinji, se fichant de quelles plantes il pourrait vendre du moment qu'on troquait contre de l'argent était une perspective envisageable. Or, Shiori avait vraiment pensé que le jeune homme refuserait son offre pour protéger les secrets de son village, car dès le départ il s'était montré si réticent à dévoiler les capacités de Kusa. Le fait que Shiori n'envisageait pas la gratuité convenait donc aux attentes de Rinji ; il allait donc falloir qu'elle le satisfasse en conséquence. C'est parfait, elle avait amené pas mal d'argent, après avoir fait une demande de subvention pour son opération de diplômate auprès des conseillers du Kazekage. Elle sortit une bourse remplie de Ryohs et puisa quelques pièces..;Il n'y en avait pas beaucoup, mais leur valeur individuelle était élevée. Elle montra les pièces à Rinji avec un sourire complice et commença à réfléchir aux types de plantes pour lesquelles elle allait investir.    
 
Elle ne choisirait pas des plantes à poison, Suna proposait une grande variété de mauvaises plantes, de cactus avec lesquels ils obtenaient de bons résultats. Il faudrait trouver des plantes énergisantes, des contre-poisons efficaces, des plantes hydratantes qui manquaient énormément car les ninjas de Suna en consommaient beaucoup. Les cataplasmes ne seraient pas de trop. La somme de tout ça devrait être élevée, elle le sera d'autant plus qu'elle était demandeuse et que Rinji ne lui laisserait rien en échange de clopinettes. 
Le manque de plantes avait été évidente lorsque Kankuro-sama avait été empoisonné gravement par le poison implanté par les marionnettes de Sasori. Il avait été soigné grâce à la compétence des herboristes de suna mais surtout des connaissances en jutsu médical d'une jeune chuunin de Konoha. 
Les faiblesses de Suna avaient été montrées du doigt à la suite de cet épisode, et il avait été décidé qu'il fallait que Suna apprenne à développer ses ressources végétales curatives. Le passage de Shiori à Kusa serait, du moins l'espérait-elle, bénéfique en la matière... 
 
- 200 000 Ryohs...   
 

 
 
[Vu la superbe performance que je viens d'offrir, tu es excusé... J'ai honte mais j'ai un peu manqué d'inspiration...]
Revenir en haut
Rinji Orogushi
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 24 Avr - 14:05 (2008)    Sujet du message: Dans la maison de Rinji-kun.... Répondre en citant

Après les quelques paroles de Rinji, Shiori afficha tout de suite un visage qui demontrait plutôt de la satisfaction, et fit même un petit sourire à Rinji. Apparement, c 'était plutôt parti, et histoire de ne paraitre retissent au yeux de Shiori, il lui rendit son sourire avec un naturel étonnant venant de lui. Maintenant, il lui restait à savoir combien elle était prêt à mettre dans des plantes. Même si Rinji se doutait qu'une region désertique comme celle du pays du vent manquait cruellement de plantes, ça ne restait que du vegetal, et tout le monde n'avait pas la même notion de l'argent. Rinji lui, ne l'avait pas du tout ; il avait grandi sans problemes d'argent, et ne se souciant pas vraiment de ça. Et depuis qu'il avait pris la place de dirigeant, il laissait ses conseillers faire, de peur de faire des conneries. Enfin, il avait quand même sa fierté, et s'il allait voir ses conseillers alors qu'il était en compagnie de Shiori-san, son honneur n'y survivrai pas. Alors qu'il n'avait pa fini sa reflexion, Shiroi l'interromptit, juste pour dire :

"200 000 Ryos..."

200 000 Ryos ! Peut-être que Rinji n'avait aucune notion de l'argent, mais vu le ton avec lequel elle l'avait prononcé... Et ça arrivait à Rinji de regarder les primes sur la tête de certains criminels, et les rares qu'il avait regardés, sur des criminels de la region, n'avaient jamais depassées les 100 000 Ryos. Autant dire que cela devait être une somme plutôt importante. Il ne restait plus qu'une chose à savoir maintenant, à savoir le type de plante qu'elle desirait. Enfin, a vrai dire, il s'en foutait un peu, il allait avoir une bonne somme d'argent en échange, et de plus, comme la representante de Suna lui proposerait sûrement une alliance, il n'y aurait aucun risque que ses biens soient utilisés contre son village. Et à terme, il serait possible d'installer un véritable resaux de commerce avec le village caché du sable ! Et tout cela ne pourrait être que benfique pour le futur de son village. Il revait déjà d'ouvrier de Kusa installant des serres filtrant la chaleur à Suna, et de Shinobis du village du sable  en mission dans le pays de l'herbe.

"200 000 Ryos... Je pense qu'avec ça, il n'y aura aucun probleme pour acheter des plantes. Par contre, j'aimerais savoir quel type de plantes tu voudrais... Si ça ne te deranges pas, ce sera plus facile de sortir et d'en parler sur le chemin des serres ? Je n'aime pas rester ici, je prefere l'air de dehors, pas toi ?"

Voila, c'était dit. Chaque discours était en quelque sorte une epreuve pour Rinji, qui n'avait jamais prêté autant d'attention à quelqu'un d'étranger, et qui surveillait tou ses mots pour ne pas dire quelque chose de mal. Mais là, il était content de s'en tirer aussi bien ! Il avait même reussi à lui demander de sortir, sans être agressif. A vrai dire, il était tellement pressé de vendre ses plantes et d'empocher l'argent qu'il s'était peut-être dirigé vers les serres un peu vite, mais bon, il voulait s'assurer que Shiori ne reviendrais pas sur sa décision. Une opportunité pareille ne pouvait pas être prise à la legère. Il se leva, et adressa un regard amical à la jeune femme.
Revenir en haut
Yoruki Shiori
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 24 Avr - 19:20 (2008)    Sujet du message: Dans la maison de Rinji-kun.... Répondre en citant

Lorsque Shiori annonça le prix de son offre, Rinji ne réagit pas de suite, comme l'auraient fait d'autres personnes. Rinji n'aimait jamais montrer d'émission, même lorsqu'on lui disait quelque chose de surprenant. Mais d'autres auraient montré qu'ils ne s'attendaient pas à une telle richesse. Suna avait vraiment besoin de plantes, et proposer autant d'argent risquait de démontrer l'effective faiblesse botanique de Suna, mais Shiori misait le tout pour le tout. Elle n'était pas une ambassadrice officielle mais elle avait reçu le support de ses administrateurs et des fonds pour son voyage. Donc elle savait qu'elle faisait cela pour l'intérêt de son village et mettrait pour ça le prix qu'il faudrait. Le chef de Kusa no Kuni réfléchissait et après un moment de flottement, il lui répondit.

- 200 000 Ryos... Je pense qu'avec ça, il n'y aura aucun probleme pour acheter des plantes. Par contre, j'aimerais savoir quel type de plantes tu voudrais... Si ça ne te deranges pas, ce sera plus facile de sortir et d'en parler sur le chemin des serres ? Je n'aime pas rester ici, je prefere l'air de dehors, pas toi ?


Shiori n'attendit pas pour répliquer.


- Avec plaisir. Je suis assez enfermée à Suna et ne profite pas beaucoup de l'extérieur. Et c'est si beau et si vert chez toi, je préfère aller en extérieur.

Elle attendit cependant qu'il se lève en premier, ça aurait été malpoli de mener la barque. Après tout, celui qui faisait visiter, c'était Rinji. Elle ne devait pas se balader dans Kusa en pays conquis. En tout cas, depuis que Shiori lui avait parlé d'argent, oublié la brouille dûe à la cuisine maladroite de Rinji. Cet homme était pour le moins ambigu et il était lunatique, c'est le moins qu'on puisse dire. Shiori ne savait jamais comment s'y prendre avec ce genre de personnes, dont les réactions étaient imprévisibles. Cela gâchait un peu sa stature de diplomate, qu'il devait pourtant exhiber face aux autres villages pour être respecté. Par contre, sa façon d'être devait être très efficace en combat, car imprévisible. En attendant, Shiori devait s'adapter à chaque changement d'état d'âme de Rinji sans elle - même modifier sa ligne de conduite. Si elle montrait la moindre nuance, il risquait encore de faire volte-face. A terme, Rinji devrait peut-être engager un conseiller particulier spécialiste de communication, sinon il courait droit au conflit s'il se comportait de la même manière avec les autres chefs de village.
En tout cas, pour le moment, Rinji semblait être sur un petit nuage, et quitta  son siège le premier. Shiori lui emboita le pas, mais la réponse au coup d'œil de Rinji fut cordial, mais pas débordant comme auparavant. Comme s'ils étaient passés à une autre étape de relation, le commerce ! 
 
Revenir en haut
Rinji Orogushi
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 30 Avr - 15:54 (2008)    Sujet du message: Dans la maison de Rinji-kun.... Répondre en citant

[Hrp : désolé pour l'attente]

Vraisemblablement, Shiori preferait également la lumière du jour à l'ombre et maussadité qui regnaient ici. Elle semblait même assez enthousiaste à l'idée de sortir. Rinji poussa un ouf de soulagement, interieurement bien sûr. Il avait compté les secondes dans sa tête, et maintenant c 'était la délivrance. L'expression pourrait paraître un peu forte, mais c 'était exactement ce que ressentait Rinji. Le stress dû à cette peut-être future vente, mélangé à cette anxiété chronique face aux reponses de gens impossibles à cerner-pour lui en tout cas-, le mettait dans un état peu courant, oscillant entre l'agacement et l'apathie. Rinji se drigeait maintenant vers la porte de sortie, avec la certitude que Shiori le suivrait. Il l'entendit se lever. Arrivé devant la porte, il 'ouvrit et attendit que Shiori passe la première. Même s'il pouvait paraître un peu bizarre à première vue, Rinji avait un minimum de bonnes manières, quand même. Il referma la porte derrière eux, et après avoir suivi le petit chemin qui sortait du vaste jardin de la propriété du Chef du village caché de Kusa, ils arrivérent dans la même ruelle que celle qui les avaient ménés ici auparavant. Les serres, malgré que cela ne soit pas vraiment pratique, avaient été construites à l'interieur même du village. Mais au moins, cela évitait les vols et dégradations en tout genre.

Rinji était content de retrouver la lumière, tout de même, il n'avait pas dit qu'il preferait l'air pur de l'exterieur juste pour attirer Shiori dehors, et de toute façon, ça n'avait pas vraiment été important dans la reflexion de la jeune femme, c'était certain. En fait, Rinji ne restait que très rarement chez lui, ce qui expliquait qu'elle soit si terne, sobre et peu entretenue. La plupart du temps, il s'endormait sur son bureau, beaucoup mieux equipé que sa demeure. Et en plus, les grandes baies vitrées lui projetait le soleil dès le reveil, et à vrai dire, il appreciait ça. Oui, il aimait la chaleur du soleil qui et chauffait les joues, tout comme il aimait le moment où la fraicheur du soir recouvre la chaleur de l'après-midi, eveillant tout les sens. Il aimait tout de ce village, cette verdure omniprésente, ces plantes toutes plus magnifique sles unes que les autres... Bref, il se sentait bien ici, au fond de lui il le savait, même s'il ne se l'avouait pas, même s'il preferait penser que sa place était sur le champ de bataille, au milieu des morts et des bléssés... Il aimait ce village, et il allait tout faire pour récuperer cet argent !

Pendant qu'il reflechissait, il continuait de marcher à vue, et prenant sans s'en apercevoir un chemin qui séloignait de plus en plus de son but. De plus, il avait l'air étonnament concentré, ce qui lui donnait une allure bizarre. Puis tout à coup, il affichait un regard très différent, démontrant de la determination, il changeait d'attitude comme ça, au fur et à mesure de sa reflexion, si bien qu'on pouvait en comprendre les grandes lignes. Il ne s'en rendait pas vraiment compte, et continuait de marcher. Puis, vint un moment où il arreta de reflechir, et s'aperçu très vite qu'ils se dirigeaient dans la mauvaise direction... Son visage rougit à vue d'oeil, même s'il n'osa pas dire un mot. Enfin si, juste pour faire comme si de rien n'était. Il fallait bien trouver une excuse, ou enfin changer de sujet, sinon elle se rendrait compte que le trajet était un peu long, non ? Il sourit un petit peu, et passa sa main derrière sa tête, histoire d'avoir l'air un minimum naturel.

"C'est joli ici, nan ?"

Bon, dans le naturel, on avait vu mieux, Rinji le savait bien, et commenaçait à se dire qu'à se train là, elle allait rentrer chez elle sans rien acheter... Après cinq minutes passées à faire un detour afin de ne pas repasser pas le même chemin qu'avant pour que Shiori ne decouvre pas qu'il s'était trompé de chemin, Rinji reprit peu à peu son atitude habituelle. Ils s'eloignaient peu à peu des quatiers riches du village, pour continuer leur route dans les maisons de paysans de la classe moyenne. Au loin, ils apercevaient déjà les immenses serres. Et bizarrement, Rinji apparaissait plus serein, peut-être que la determination avait prit le pas sur l'angoisse. Bien sûr que c 'était un peu exagéré, il n'était pas en danger de mort, et la determination dont il faisait preuve, ou l'angoisse qu'il aurait pu ressentir ici, en sécurité dans son village, était d'une tout autre nature que la véritable determination, ou la véritable angoisse... C 'était bien joli de regarder le soleil et de reflechir sur soi-même, mais il ne fallait pas oublier le plus important. Shiori ne lui avait toujours pas dit quelle type de plante elle desirait acheter. Quand il lui avait posé la question, elle avait repondu qu'elle voulait bien sortir, peut-être avait-elle volontairement ésquivé le sujet, ou bien s'agissait-il simplement d'un oubli, il n'y avait qu'une seule façon de le savoir...

"Ah oui j'oubliais, tu ne m'a toujours pas dit quel genre de vegetaux tu souhaitais acheter. Ce serait plus pratique d'arriver là-bas avec déjà une idée precise en tête, non ?
Revenir en haut
Yoruki Shiori
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 2 Mai - 20:26 (2008)    Sujet du message: Dans la maison de Rinji-kun.... Répondre en citant

Une fois dehors, Rinji semblait métamorphosé. Il se revigorait une fois en contact avec la nature et l'air pur. Ce n'était absolument pas un homme d'intérieur, quoique Shiori l'avait déjà compris, vu sa façon de cuisiner. Bah, peu importait, elle avait l'estomac plein maintenant. Et l'affaire de la viande trop cuite était oubliée. Rinji le lunatique avait encore changé, du tout au tout, de comportement. Mais Shiori commençait à s'y faire, et de toute façon, elle ne tenait pas compte de ça. Shiori n'était pas du genre à se soucier de ces changements d'humeur, du moment qu'il ne se montrait pas agressif. Pour le moment, ce n'était pas le cas. Elle aurait presque imaginé Rinji en train de faire la farandole avec les autres habitants de leur village. Pour le moment, il se contentait de mener Shiori à travers le village, comme entrainé par une énergie mystérieuse, capable de marcher pendant des kilomètres comme s'il volait sur une plume.  
Shiori visitait le village avec plaisir, admirant les fleurs, mais elle trouvait que les serres étaient bien écartées des habitations. Ce n'était pas très pratique, mais peut-être était-ce simplement une stratégie de protection. Pour le moment, elle ne s'en inquiéta pas, mais bientôt, des interrogations l'assaillèrent avec insistance. C'était vraiment très loin. D'ailleurs, Rinji semblait aussi trouver ça long (ce qui était assez inquiétant, car il se toucha l'arrière du crâne. Geste qui se voulait prouver la confiance. Mais Shiori avait aiguisé son esprit d'analyse à Suna et savait qu'une personne mal à l'aise faisait souvent des mouvement se voulant naturels pour tromper l'ennemi et cacher un malaise. Cependant, Shiori fit comme si rien n'était. Encore une fois. Pour ne pas vexer Rinji. Ce n'était pas le moment pour qu'il se renferme.  
 
- C'est joli ici, nan ? 
 
Shiori jeta un regard circulaire autour d'elle et fit un grand sourire, qui disait ce qu'elle pensait. enfin, une partie. Que oui, elle trouvait cela très beau. Rinji continua le chemin et Shiori le suivait toujours, les bras derrière le dos, le nez en l'air pour observer la nature abondante ici, des maisons magnifiques, énormes, vitrine de richesse de leurs propriétaires. Propriétaires terriens, à n'en pas douter. Bientôt, Shiori vit au loin les fameuses serres. Elles étaient gigantesques. CElles de suna étaient minables à côté ! On voyait même de là où elle était la verdure à travers les vitres propres. Elle ne put empêcher de soupirer un "wooa" d'admiration. Rinji semblait fier de cela, et elle le comprenait. Il y avait de quoi. Rinji interrompit ses pensées en lui parlant à nouveau.  
 
- Ah oui j'oubliais, tu ne m'a toujours pas dit quel genre de vegetaux tu souhaitais acheter. Ce serait plus pratique d'arriver là-bas avec déjà une idée precise en tête, non ? 
 
C'est vrai qu'il lui avait posé la question, mais elle était tellement contente de sortir de sa maison pour sentir l'odeur des fleurs et de l'herbe qu'elle avait omis de lui répondre.  
 
- Excuse-moi. En fait, je cherche surtout des plantes médicinales. Il y a peu, nous avons failli perdre un de nos plus grands ninjas à cause du manque d'une plante primordiale. Heureusement, un ninja de Konoha avait amené les siennes et avait complété notre lacune. Nous manquons aussi de plantes d'humidification corporelle. Je ne sais plus comment ça s'appelle...Celle qu'on met dans la bouche et qui retarde la déshydratation... 
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:58 (2016)    Sujet du message: Dans la maison de Rinji-kun....

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Naruto :: Follow The Hero Index du Forum -> oO - Autres Endroits - Oo -> Autres villages -> Kusa No Kuni Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
WorkStation[fusion] © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com