Naruto :: Follow The Hero Index du Forum
Naruto :: Follow The Hero
Forum RPG Francophone
 
Naruto :: Follow The Hero Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Fête du Saké au Pays du Riz.....Ou la difficulté de rester sobre.... ::
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Naruto :: Follow The Hero Index du Forum -> oO - Oto - Oo -> Oto -> Rizières
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Naara Tsuki
Yuki No Kuni (Modo)
Yuki No Kuni (Modo)

Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2008
Messages: 79
Localisation: Just Behind You
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval

MessagePosté le: Mar 6 Mai - 20:04 (2008)    Sujet du message: Fête du Saké au Pays du Riz.....Ou la difficulté de rester sobre.... Répondre en citant

Tsuki avait regardé du coin de l'oeil le ténébreux inconnu, les sourcils légèrement froncés. Décidément, tout en cet homme lui rappelait inévitablement Ayumi... Sa manière d'être, sa froideur, cette aura désagréable qui se dégageait. Et là, Tsuki se demanda pourquoi c'était toujours quand elle voulait prendre du bon temps et se reposer qu'il y avait des imbéciles qui voulaient jouer au malin. De plus, la jeune Ninja des Neiges apprit qu'il était Nuke-Nin lui aussi... Elle roula des yeux et secoua la tête. Elle inspira profondément et se mit à jouer avec son verre d'un air songeur. Puis, elle laissa Shiori parler. La jeune fille au nom de la Lune lla regarda prendre un lychee de son long doigt fin et le porter à sa bouche, afin de le déguster. La jeune femme fronça une nouvelle fois des sourcils et leva les yeux vers le ciel... La nuit était tombée et les étoiles se mettaient à briller. En cet instant, elle n'avait plus qu'un désir... Celui de s'enfuir dans les étoiles, de partir loin, très loin de cette terre. Seule ou accompagnée. Elle ferma les yeux et inspira profondément avant de rouvrit ses paupières pour voir Shiori lui tendre un des fruits blancs en souriant. Elle le prit, lui décochant son plus large sourire, par pure provocation pour le sombre inconnu. Puis, d'une voix lente et langoureuse, elle déclara :

"C'est... Une magnifique soirée... J'ai bien envie de m'amuser..."

Là... Tsuki était dans sa phase "parfaite petite Naara...". En pure provocatrice, elle n'hésiterait pas à ennuyer l'homme, qui se dirigeait vers la sortie. Car, dès le début du "jeu", la Naara avait comprit ce qui gênait ce garçon. Le manque de considération, la joie, la bonne humeur, la fête... Alors... S'il n'aimait pas la fête, autant la faire, n'est-ce pas ? La jeune femme leva son verre de Sake, après avoir mangé le fruit tendu par Shiori... Puis se mit à boire, tout en regardant la Ninja de Suna d'un air malicieux. Puis, elle pencha légèrement la tête sur le côté et demanda alors à sa camarade ce qu'elle faisait cette nuit. Elle avait parlé d'une voix forte pour couvrir le tumulte et se faire entendre. Mais aussi, afin que le Nuke-Nin l'entende aussi.

* Si tu fais la même chose devant Ayumi... Pour ta provocation, tu te fais déchiqueter... *

La conscience de Tsuki avait toujours été de très bon conseils... Même si parfois, elle avait tendance à dire des choses qui ne servaient à rien. Comme la dernière pensée. Mais, le fait de penser à sa Désertrice de Cousine ne détruisit pas le moral de Tsuki. La jeune fille se sentait déjà légèrement grisée par l'alcool... Mais, il lui en faudrait beaucoup plus pour être ivre...

_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mar 6 Mai - 20:04 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Takao Kuragari
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 11 Mai - 13:35 (2008)    Sujet du message: Fête du Saké au Pays du Riz.....Ou la difficulté de rester sobre.... Répondre en citant

Comme prévu, la plus vieille ne réagit pas. Cela devait sans aucun doute une personne d'expérience, ou tout du moins qui en avait déjà vécu assez pour savoir quoi faire dans de telles situations. Jusque là, aucun problème. Même s'il fallait bien avouer que le fait d'être ignoré l'énervait, et que les sourires répétés de la jeune femme apparaissaient comme une provocations aux yeux du Nuke-Nin. Mais il garda son calme, avec peine, mais il le garda. Alors qu'il était sur le point de franchir la porte, il entendit une voix, celle de la plus âgée. Il ne comprit pas tout exactement, mais il réussi a comprendre quelques morceaux. Il apprit donc que cette jeune femme était en faite une Kunoichi de Suna, et qu'apparemment elle l'avait déjà vu... Lui ne s'en souvenait pas... Il n'avait jamais remarqué une aussi belle femme dans les services secrets du Suna, sinon il s'en rappellerait. Après tout, peut-être l'avait-elle seulement vu dans le Bingo Book. Ah, ça ferait quelques renforts bienvenus pour ce misérable village. Alors que Takao s'apprêtait -enfin- à sortir, il entendit la même voix, qui criait cette fois, en parlant de fruit ou quelque chose du genre. Elle cherchait vraiment Takao ou quoi ? Puis, ce fut au tour de la gamine de la ramener. Ouvertement, à voix haute, elle lançait que c 'était une magnifique soirée et qu'elle avait envie de s'amuser... Takao n'en pouvait plus...

Il se retourna, et regarda la plus petite avec un regard à faire trembler les plus courageux. Il avança vers elle sans rien dire. Il n'avait pourtant vraiment pas envie de se battre... Enfin si, il en mourait d'envie, mais il s'efforçait de se convaincre lui même qu'il n'en avait pas envie. S'il commençait la fête maintenant, cela n'avait plus aucun intérêt... Il allait jouer le coup du bluff, histoire d'effrayer un peu tout le monde, afin qu'on le laisse tranquille. Il prononça, lentement, et à voix basse :

« Kuragari no Yononaka... »

Un bruit sourd, des fenêtres qui se cassent sous la force du vent si violent... Le ciel aussi noir que l’ébène, les nuages qui le peuplent gris de tristesse et de désespoir, une pluie si battante qu’on la confondrait avec des grêlons... C ‘était ça le Kuragari no Yononaka... Le corps de Takao commençait petit à petit à s’entourer d’une aura d’un chakra noir, corrompu par la haine... Alors il en était rendu là juste pour faire peur à deux femmes insignifiantes... Il se désespérait lui-même... L’auberge dans laquelle ils étaient tous trois ne tarda pas à s’effondrer sous la poids de la pluie et du vent... Ils étaient maintenant à l’air libre, déjà mouillés presque intégralement à cause de la pluie si dense... Mais les gouttes qui dégoulinaient le long de ses cheveux et sur son visage ne faisait que lui donner un air encore plus maléfique... Il contempla quelques instants les cadavres des gens qui venaient juste de mourir, pendant l’effondrement de l’auberge. Quel gâchis... Il n’avait même pas pût les faire souffrir... Tant pis, il se contenterais des deux Kunoichis. Histoire d’en remettre une couche, il rajouta, s’adressant à la jeune femme aux cheveux roux :

« Je suppose que tu vas essayer de me tuer... Mais ce n’est pas dans mes projets, je vous laisse quand même un petit divertissement. A plus tard ... »

L’aura noire de chakra disparue, et le temps sembla se calmer un petit peu... Takao tourna le dos au deux jeunes femmes, avant d’effectuer rapidement des signes...

« Kage Bunshin No Jutsu... »

Deux clones apparurent dans un écran de fumée. Takao, lui avait déjà disparu... Il devait aller rendre une petite visite aux forces spéciales. Il avait dû leur manquer. Les clones eux, de leur côté, comme symétriques, jetèrent en même temps un Kunai sur leur cible personnelle. Takao savait bien que ses clones ne tiendraient pas longtemps, mais c‘était juste histoire de pas trop se faire remarquer, et surtout, de pas perdre de temps avec ces deux-là. Et puis, si elles tenaient tant à le retrouver, elles ne devraient pas avoir trop de mal. La vrai Takao, lui, était en route, mais allait doucement, afin de voir à quelle vitesse ses clones seraient anéantis. Si elles arrivaient à vite les battre, peut-être le rattraperaient-elles...

Revenir en haut
Yoruki Shiori
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 12 Mai - 23:22 (2008)    Sujet du message: Fête du Saké au Pays du Riz.....Ou la difficulté de rester sobre.... Répondre en citant

Alors que l'ambiance était devenue plus légère, bientôt, Shiori sentit que ça changeait du tout au tout. Elle avait peut-être eu tort d'agir comme elle l'avait fait, mais l'ignorance lui avait pourtant paru la meilleure tactique. Elle était juste tombée sur un cas. Et quel cas... Cet homme allait leur donner du fil à retordre. Son intuition ne la trompait pas : au moment où il aurait dû sortir, l'homme fit demi-tour et retourna vers la table des deux jeunes femmes. Cet homme... Une aura de destruction émanait de lui. Mais qu'est ce qu'il cherchait, au final ? Il voulait qu'on le regarde, qu'on le craigne ? Shiori n'était pas de cette tendance. Elle n'aimait pas provoquer la bagarre et préférait la fête plus que tout, mais ce n'est pas pour autant qu'elle accepterait le comportement de ce ninja hors la loi.

Alors qu'il n'était qu'à quelques pas d'elles, le petit restaurant se mit à trembler. Le ciel s'était assombri et la pluie commença à tomber avec une violence impressionnante ; tout se transforma en tempête et le restaurant ne tint plus, sa construction s'envola. Shiori ne montra plus alors l'enthousiasme qu'elle affichait précédemment. Qu'on s'attaque à elle, passe encore, mais détruire le mode de subsistance de pauvres paysans...Ça, c'était trop. Shiori ne réalisa que quelques secondes après ... qu'il y avait eu des victimes. Elle n'avait pas une égratignure, car elle avait pris la peine de se cacher sous la table pendant les évènements, et avait entrainé Tsuki sous cet abri de fortune. Tout le monde n'avait pas eu cette chance.
Cet homme était plus que dangereux : c'était un malade mental égocentrique qui faisait tout cela juste pour attirer l'attention. Un mot lui échappa, "Minable" et le regarda droit dans les yeux. Lui se contenta d'accentuer le malaise ambiant et mettre de l'huile sur le feu en la regardant droit dans les yeux pour lui dire...

- Je suppose que tu vas essayer de me tuer... Mais ce n’est pas dans mes projets, je vous laisse quand même un petit divertissement. A plus tard ..

Avant de partir, il créa deux clones dont Shiori ne put définir la consistance. Eau, ombre, terre, bois ? Difficile à dire pour le moment, surtout qu'ils attaquèrent les deux jeunes femmes qui, entre temps, s'étaient redressées, avec un kunai. L'arme de jet fonça directement vers elle (Tsuki avait le sien), et eut le temps de bloquer le métal dur en jetant elle - même un shuriken qui dévia sa course.

Une fois ceci fait, elle attendit de voir comment s'en sortait Tsuki.
 
Revenir en haut
Naara Tsuki
Yuki No Kuni (Modo)
Yuki No Kuni (Modo)

Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2008
Messages: 79
Localisation: Just Behind You
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval

MessagePosté le: Mar 13 Mai - 20:48 (2008)    Sujet du message: Fête du Saké au Pays du Riz.....Ou la difficulté de rester sobre.... Répondre en citant

S'il y avait une chose que Tsuki haïssait, c'était bien l'arrogance, le mépris, mais surtout... La mégalomanie et l'égocentrisme... Visiblement, c'était de ça que l'autre était atteint. Le premier mot qui franchit les lèvres de Tsuki, contrairement à Shiori, fut "malade mental". Elle pencha la tête sur le côté et le ciel s'obscurcit. Ça ne sentait pas bon du tout. La Naara fronça des sourcils et fut entraîné violemment sous la table par la Ninja du Sable, qui commençait visiblement à s'énerver. Tsuki comprit quand elle entendit le bruit de la bâtisse qui s'effondrait comme un château de carte. Puis, la mélodie pluviale se fit entendre, annonçant de mauvais présage. Tsuki sortit de la table et vit sous les débris, des bras inertes ou encore des corps sans vie. Pour elle, le coup fatal fut de voir le corps sans vie d'une petite fille... Elle était rentrée peu de temps avant le début des hostilités. Elle était pleine de vie... Comme Tsuki... Cette dernière fronça des sourcils et entendis la phrase de l'autre espèce de cinglé. Sa cousine était dingue... Mais lui était pareil ! La jeune femme le vit faire deux clones. Elle se posa alors la même question que Shiori... Quelle était la consistance de ces clones ? Peu importait ! La Naara les détruirait... Du moins celui qui se jeta sur elle, en lui jetant un Kunai. C'est en se penchant sur le côté et en suivant la course du Kunai avec le regarda que la Naara l'esquiva. Elle tira le Katana qu'elle avait dans le dos. Le manche noir était frappé aux armureries du clan de l'Ombre... C'était l'arme de sa mère... Il était donc normal que Tsuki en hérite après la mort de cette dernière. Un léger sourire aux lèvres, elle regarda Shiori, qui la regardait. Puis, d'une voix lente, la Naara déclara avec assurance :

"J'ai envie de me dégourdir les jambes... Mais... J'ai surtout envie de lui faire manger les pissenlits par la racine à l'autre !"

Elle fit tournoyer son Katana et annonça à voix haute que de toute façon, l'ennemi ne pourrait pas aller trop loin... Sinon, il perdait le contrôle de ses clones et ses derniers disparaîtraient. Et puis, apparemment, lui aussi avait envie de se faire les dents. Très bien... Ils étaient au moins deux ! Tsuki se mit en position de défense : ce n'est pas contre un clone qu'elle utiliserait ses techniques. Après tout, la moindre blessure et ils disparaissaient !

"Si tu veux te battre... Moi... Je suis prête !"

Tsuki ne laisserait pas passer cette fois. Il y avait déjà eu un massacre sous ses yeux, plus jeune... Il y en avait eu un deuxième, dans lequel d'innocentes vies avaient été arrachées pour la satisfaction d'un malade mental. Tsuki ne pouvait en tolérer davantage... Et elle compterait bien se faire entendre cette fois !

_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Takao Kuragari
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 14 Mai - 14:53 (2008)    Sujet du message: Fête du Saké au Pays du Riz.....Ou la difficulté de rester sobre.... Répondre en citant

Malgré les mots qui ne purent échapper à ss adversaires, le Nuke-nin ne se retourna pas, il ne fallait pas. S'ils engageaient un combat maintenant, d'une il se ferait repérer rapidement et n'aurait aucune chance si tout les ninjas du village se dressait contre lui ; et de deux, le combat provoquerait sûrement des morts... Takao ne voulait pas faire de gâchis, chaque mort humaine devait être savourée. Il jeta tout de même un petit coup d'oeil en arrière, et fut étonné de la vitesse à laquelle les deux jeunes femmes s'étaient d'abord relevées, puis mises en position. D'abord, la plus grande lança un shuriken dans la course du Kunai lancé par son clone. Les deux objets tombèrent par terre. Ses réflexes et sa précision de lancer étaient assez bon, Takao devait l'admettre... L'autre, elle, dégaina un katana et commença à le faire tournoyer... Une technique de combat à l'épée, c 'était intéressant. Pratiquement tout les combattants des villages de campagnes combattaient à l'épée, il avait donc un minimum d'expérience en la matière. Mais nulle doute que la maitrise d'un katana par un paysan ne valait pas grand chose... Enfin, il avait donné l'ordre à ses clones d'attaquer à distance, afin de tenir le plus longtemps possible... Les deux, toujours coordonnés, presque symétriques, s'élevèrent pour se tenir sur un toit qui n'avait pas été détruit, par la brève tempête que Takao avait stoppée à présent. Il ne fallait pas non plus gaspiller son chakra en vue de la bataille. Maintenant sur le toit, ses clones pouvaient attaquer, et se défendaient en même temps. Les envoyer directement sur l'adversaire aurait inutile, vu la maîtrise du taijutsu banale de Takao... Cette fois, il jetèrent non pas un mais cinq Kunais, pas un de moins, vers chacune des deux jeunes femmes... Parfait, il gagnait du temps... Les quartiers des forces spéciales n'étaient pas très loin du lieu du combat, et Takao s'en rapprochait. Néanmoins, sa curiosité le poussa à s'arrêter, enfin, et voir, ou plutôt sentir, comment se dérouillaient ses deux clones... Il pourrait ainsi juger approximativement le niveau de ses deux-là, qui auraient finalement l'honneur d'être ses premières victimes...

Il s'était, tout comme ses clones, installé sur un toit. Il attendait, et regardait les environs avec ce regard empli de tristesse... La rage qu'il avait en lui ne tarderait pas à se dévoiler... Un retour dans son village natal ne pouvait qu'entraîner cela, et Takao le savait bien. Il suffisait d'un souvenir, d'une pensée... Ichiro... Tout se bousculait à l'intérieur de sa tête... La même aura de chakra noir l'entourait à présent... Mais au contraire de d'habitude, il maîtrisait cette aura et restait calme... Alors que son regard se posait sur la rue, il aperçu un petit garçon qui le montrait du doigt, puis, ce fut au tour de toute la foule, encore en train de réparer les dommages causés par la tempête, et l'observer... Pourquoi tout le monde le regardait ainsi ? Qu'avait-il de si différent... Quelques personnes commençaient à fuir, celles assez vieilles pour l'avoir connu... Les autres ne savaient vraisemblablement rien de lui, et pourtant ils semblaient effrayés, pourtant Takao n'était pas quelqu'un dont le charisme et le gabarit avait tendance à effrayer les gens... Raah mais qu'avaient ils à le montrer du doigt... Il ne put se retenir, il lança un shuriken, celui-ci atterrit en plein visage du petit garçon, plus précisément sur son front... Tout le monde s'attroupait autour de lui... Que c 'était bon de sentir la tristesse, le désarroi, le désespoir autour de soi... Ce même désespoir qu’il avait lui-même ressenti, et qu’il ressentait toujours autant aujourd’hui...

Il se retourna, ce n'était plus important. Il se demandait comment la situation allait évoluer...

[Désolé, c 'est court ><]

Revenir en haut
Yoruki Shiori
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 15 Mai - 22:07 (2008)    Sujet du message: Fête du Saké au Pays du Riz.....Ou la difficulté de rester sobre.... Répondre en citant

Les deux clones donneraient tout de même du fil à retordre à nos deux Kunoichi, ce qui ne laissait pas présager le meilleur au sujet de leur créateur. Ce combat impromptu n'allait pas être très simple. Déjà, ces derniers s'éloignaient pour continuer leur combat sur le toiT. C'était une bonne idée, pensa Shiori. Si toutefois il y avait des survivants, elle risquait de les blesser en se battant dans le restaurant. Elle suivit le clone avec rapidité et se posa délicatement sur une tuile. Il fallait vite trouver la consistance de ces saletés. Afin de choisir la meilleure technique que possible sur cet ennemi. Elle sortit de sa sacoche accrochée à sa hanche un ensemble de Senbon particulièrement pointus et des shuriken. Elle lança deux shuriken sur Takao bis. Les deux armes de metal, tournant sur elles même, coupaient l'air de leur tranchant. Shiori prépara les deux autres. Elle coinça dans chaque palle du shuriken un ensemble de senbon et lança les deux autres shiriken ainsi armés. Ces derniers, dans leur vol rotatif, projetaient méchament des senbon droit devant, vers l'objectif du lancer...  
Pourquoi...Pourquoi un tel comportement ?   
 
Shiori ne savait plus quoi faire depuis qu'elle avait connu les déboires de Gaara. Ce jeune garçon, craint, détesté et cruel... Il prenait du plaisir à tuer. C'est qu'il avait semblé. Mais après sa rencontre avec Uzumaki Naruto, Gaara avait changé et servait les autres.  
 
Pouvait-on mettre leur agresseur au même niveau que Gaara, un homme qui avait souffert mais donc la douleur le détachait des réalités humaines ? Ou était-ce tout simplement encore un de ses tarés assoiffés de sang comme les ogres des contes ? Là était la question pour Shiori. Mais avant de jouer les psychologues, elle irait mettre une baffe à ce ninja qui, parce qu'il avait été ignoré, avait tué les restaurateurs innocents, des femmes et des enfants.  
 
Un soir de fête.   
 
 
Et pour ça, il allait payer. Elle le livrerait aux autorités compétentes. Le tuer ne serait pas assez cruel. Il y a des traitements pires que la mort. Et peut - être que cet imbécile allait prendre avec plus de considération ses actes. Et s'il était trop aveugle pour ça... elle lui arracherait les yeux. Quoique non... Elle n'avait pas envie de passer des heures à se récurer les ongles pour retirer l'horrible susbtance.  
Revenir en haut
Naara Tsuki
Yuki No Kuni (Modo)
Yuki No Kuni (Modo)

Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2008
Messages: 79
Localisation: Just Behind You
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval

MessagePosté le: Ven 16 Mai - 19:29 (2008)    Sujet du message: Fête du Saké au Pays du Riz.....Ou la difficulté de rester sobre.... Répondre en citant

Tsuki regarda le clone qui lui avait été assigné partir sur un toit. Alors, elle le suivait, mais, tout en restant à bonne distance. C'est alors qu'une nouvelle douleur la prit. Un violent mal de tête, très bref, s'empara d'elle. Elle ferma les yeux, empêchant des larmes de surprise de rouler, pour finalement les rouvrir. Cet enfoiré... Avait tué un enfant ! Tsuki, de part son rôle de Gardienne, avait malheureusement le don - ou la malédiction - d'être un tant soi peu empathe... Mais d'une manière fort désagréable. Tout êter vivant, pur et innocent, qui mourrait de façon non naturel, elle le ressentait... Encore fallait-il qu'elle soit dans le bon périmètre. Malheureusement pour le Nuke-Nin, malheureusement pour Tsuki, elle était dans le périmètre. Elle serra son Katana et esquva une attaque du clone. Elle tenta de le blesser au dos, dans le but de le faire disparaître, mais sans succès car il esquiva aussi. Elle décida alors de se mettre un peu plus loin, tout en observant Shiori du coin de l'oeil. Dire que Tsuki voulait s'amuser... Quel enflure !

Le clone n'était pas simple à battre... Alors, qu'est ce que donnerait le véritable Ninja ? Tsuki osait à peine l'imaginer. Mais, au moins, elle avait dans sa manche plus d'un atout, et de taille ! Elle fronça légèrement les sourcils et replaça son Katana dans son fourreau. Elle se mit à composer des sceaux et se concentra au maximum. La température baisse quelque peu, juste assez pour que de la buée puisse se faire voir quand Tsuki respirait. L'ennemi avait fait une petite erreur en faisant de la pluie. Il avait tendu un perche à Tsuki... Qui n'hésita pas à la saisir. La pluie se transforma en neige puis, Tsuki murmura :


"Hyoton ! Yuki no Chou ! Les Papillons de Neiges !"

La neige brilla légèrement et sembla se susprendre dans les airs, au niveau de Shiori et de son clone. Tsuki ne pouvait pas attaquer sur deux front. Elle n'était pas encore assez expérimentée. Puis, elle rouvrit les yeux lentement et regarda son clone. La neige tourbillona violemment autour du clone. La neige, qui avait prit la forme de petit papillon, était devenue tranchante.

_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Takao Kuragari
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 20 Mai - 20:28 (2008)    Sujet du message: Fête du Saké au Pays du Riz.....Ou la difficulté de rester sobre.... Répondre en citant

Les clones avaient cette fois lancés non pas un mais cinq Kunais. Conformement à la tactique habituelle de Takao, du moins pour les adversaires qui semblaient en valoir la peine, l'adversaire était toujours testé avant d'être attaqué. La belle Kunoichi rousse, qui faisait toujours preuve de beaucoup de rapidité, ne prêta même pas attention au Kunais et alla elle aussi se placer sur le toît. Puis, elle lança deux shurikens que le clone ésquiva sans aucun mal... Si elle croyait avoir ses clones avec ça, elle se mettait le doigt dans l'oeil. Mais, dans la foulée, elle retenta la même chose, deux shurikens. Le clone, comme pour la première attaque, seleva dans les airs afin d'éviter l'attaque. Mais il n'avait pas remarqué, que coincés dans les shurikens, plusieurs senbons étaient projetés. Ainsi, avant qu'il n'aie pu s'elever totalement, les senbons lui attérirent tous au niveau de la ceinture. La conséquence fut directe : le clone, qui avait parfaitement reussi sa mission, disparu dans un écran du fumée. Enfin, il avait presque parfaitement reussi sa mission. En effet, Takao, qui pouvait maintenant observer la Kunoichi de loin depuis qu'elle était au niveau du toît, aurait bien voulu voir ne serait-ce qu'un petit échantillon des techniques de la jeune femme. Peut-être le sous-éstimait elle. Ou peut-être avait elle seulement de l'experience et avait lu dans la tactique du Nuke-nin.

Du côté de la plus jeune, cela allait sûrement être plsu interessant. A première vue, c 'était la plus faible, du moins c 'est ce que Takao sentait. Or, il fallait toujours éliminer les plus faibles en premier pour éviter qu'ils ne soutiennent trop le plus fort. Mais elle aussi n'eue aucun soucis avec les Kunais du clone. Puis, après une periode où elle sembla coupée du monde, sa determination sembla grandir, et elle se jeta sur le clone comme si sa vie en dépendait. Quoique, sa vie en dépendait vraiment, bien que Takao ne doute qu'un simple clone puisse faire de gros dégâts. En général, il les utilisait pour faire souffrir les gens plus rapidement, ou lorsqu'il s'attaquait à des villages de taille un peu plus grand que d'habitude. Elle tenta de faire disparaître le clone, mais celui-ci esquiva le katana. Puis, elle se recula, et étrangement...rangea son arme à l'interieur de son fourreau. Suicidaire, ou bien avait elle compris qu'elle n'avait aucune chance ? Aucun des deux, ne tarda pas à decouvrir Takao. Après avoie éxécuté des signes, la temperature baissa quelque peu, et même Takao, qui se tenait assez loin de la scène, ressentit cette baisse. Puis, le peu de pluie qu'il restait de la tempête se transforma en neige... Mais étrangement, la neige sembla restée suspendue dans les airs... Qu'elle était cette technique ? Mais quan dil observa son clone, le seul restant, il vit qu'autour de lui, la neige continuait à tomber, s 'écrasant legerement sur le sol. Puis, la neige s 'arreta une nouvelle fois et prit la forme de papillons. Une petite tornade consituéé de ces mêmes papillons commença à se former autour du clone, qui ne tarda pas à disparaitre lui aussi, dans un écran de fumée.

Ses clones n'étaient plus là, et Takao ne voyait pas l'utilité d'en recreer d'autres, mis à part gaspiller son chakra... Il s'avança donc vers ses deux adversaires, qu'il avait déjà rangé dans sa tête dans la catégorie : souffrances atroces... Elles l'avaient d'abord provoqué, puis insulté... Il était maintenant en face des deux jeunes femmes. Il les regardait, l'une après l'autre, avec ce visage toujours sans expression. Il esperait que le combat allait être bref, pour paser directement à la phase de la souffrance..
Revenir en haut
Yoruki Shiori
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 22 Mai - 20:24 (2008)    Sujet du message: Fête du Saké au Pays du Riz.....Ou la difficulté de rester sobre.... Répondre en citant

Tsuki elle aussi en avait terminé avec son clône, d'une façon nettement plus impressionnante que Shiori. Cette dernière regarda attentivement la jeune femme agir et détruire la réplique du goujat avec de la neige. De la neige ????? Shiori n'en avait jamais vu (à part dans les manuels de techniques ninjas) et elle regarda le spectacle comme une enfant. Elle voulut tendre la main vers un papillon mais se rappela ce qui était arrivé au clône et s'arrêta à temps. Lorsque la tempête de neige s'appaisa, shiori fixa son regard vers l'original. Elle était très en colère, mais plutôt que de le montrer à cet homme, car il serait trop content, elle afficha un sourire ravi et poussa un soupir de satisfaction.

- Ce n'est pas ce que j'appellerais une digestion facile, mais ça fait du bien de bouger un peu.

Elle fixa le méchant garnement droit dans les yeux.

- Dis-moi, beau brun, quel est ton problème ?

Elle posa ses bras sur ses hanches et dévisagea leur adversaire. Criminel de rang s. Tueur de femmes, d'enfants, d'innocents. Fallait-il lui pardonner après lui avoir mis la raclée ? Tout dépendrait de sa réponse à son question. Elle ne bougea pas de sa place. Elle n'avait même qu'une envie, faire demi-tour et s'occuper des blessés. Elle avait mieux à faire que de s'occuper d'un imbécile qui voulait se faire remarquer. Mais si elle faisait cela, elle risquait de provoquer encore plus de malheur et il y avait assez de morts pour sa faute. Elle allait malheureusement devoir l'affronter et heureusement, Tsuki l'aiderait. Shiori sentait qu'elle pouvait lui faire confiance, et se sentait de taille à vraiment affronter ce dangereux criminel. Ce dernier se moquait totalement de ce qu'il avait fait, car il n'affichait aucune émotion sur son visage. Même si les émotions étaient extrèmes, comme la colère, elle aurait préféré voir cela que la neutralité. Et elle ferait de son mieux pour que cet homme soit furieux.

Elle se prépara à une nouvelle attaque, du simple taijutsu pour l'instant. Elle n'attaquerait avec le ninjutsu que quand elle en saurait plus sur cet être.  
Revenir en haut
Naara Tsuki
Yuki No Kuni (Modo)
Yuki No Kuni (Modo)

Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2008
Messages: 79
Localisation: Just Behind You
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval

MessagePosté le: Jeu 22 Mai - 22:30 (2008)    Sujet du message: Fête du Saké au Pays du Riz.....Ou la difficulté de rester sobre.... Répondre en citant

Tsuki regarda le clone disparaître dans un nuage de fumée. Elle se mit parfaitement droite et sépara ses mains, rompant ainsi le sceau qui maintenant sa technique en activation. Elle fronça légèrement les sourcils et pencha la tête sur le côté. Finalement, elle s'en était bien sortit. Elle se rapprocha de Shiori, qui s'était aussi débarassée de son fichu clone. Puis, elle regarda sur le côté et vit la silhouette du Nuke-Nin, de ce sale meutrier. Quelqu'un qui, sans scrupules, assassinait hommes, femmes et enfants, ne méritait pas la vie. Elle se pinça les lèvres et écouta Shiori. La Ninja du Sable provoquait délibérément le Déserteur et les conséquences en seraient désastreuses. Mais, au moins, elles pourraient se défouler sur ce que Tsuki qualifiait encore poliment "d'enflure". Elle posa la main sur son porte Kunai et resta silencieuse.

Shiori ne lâchait pas l'affaire. En plus de sourire, ce qui apparament agaçait fortement l'autre Ninja, elle le surnomma beau brun. Pour Tsuki, il était tout sauf beau, mais peu importait. Ce combat était une aubaine sans l'être. Malgré le nombre de victimes innoncentes et de personnes au chômage à cause de la destruction de l'auberge, Tsuk se battrait... Car de l'inactivité découle la rouille des machins. C'était pareil, ou presque, pour les Ninjas. Et, un peu d'adrénaline ne ferait pas de mal. Tsuki était confiante car elle connaissait ses capacités. Bon, il était vrai qu'en face, il y avait une sublime inconnue, mais les deux Kunoichis seraient capables de faire l'équation et de trouver la solution. Tsuki sourit : comme quoi, les mathématiques servaient aussi pendant un combat et ce n'était pas tout à fait et complètement inutile.


(HJ : Désolé de la courte réponse, mais, je ne voyais pas quoi dire...)
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Takao Kuragari
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 24 Mai - 15:25 (2008)    Sujet du message: Fête du Saké au Pays du Riz.....Ou la difficulté de rester sobre.... Répondre en citant

Les deux jeunes femmes avaient l'air particulièrement énervées contre lui... Que c 'était éxcitant de sentir la colère de l'adversaire, cela présageait une souffrance encore plus jouissive par la suite... La rousse le regardait avec cette rage, cette envie de tuer que lui même ressentait... Peut-être avait-elle un coeur aussi noir que le sien ... Ou peut-être était-elle une grande sentimentale qui allait perdre la vie pour venger quelques morts inutiles... De toute façon, cela ne changeait pas grand chose... En tout cas, si elle était au bord de la crise de nerf pour si peu de chose, il se ferait un plaisir de torturer l'autre petite devant ses yeux, il exultait d'avance... La jeune femme ne baissait pas les yeux, et Takao soutenait ce regard comme s'il était ordinaire... Il sne tardèrent pas à être rejoints par l'autre Kunoichi, qui aurait aussi son rôle dans la bataille... Alors que cette dernière posait la main sur son porte-Kunais, l'autre prononça quelque chose que le Nuke-nin n'aurait jamais cru entendre de sa vie...

"Dis-moi, beau brun, quel est ton problème ? "

Une autre provoquation, sans doute, elle croirait peut-être qu'en faisant cela, Takao allait s'enerver, et perdre le contrôle de lui-même... Mais il n'en était rien, il resta de marbre. Il aurait aussi pu répondre à cette provoquation, mais il ne jugea pas cela nescessaire... Elle découvrirait pendant le combat comment il répondait aux provoquations de ce genre... Il n'usait de la paroles que si cela était nescessaire, même si là, il devait s'avouer qu'il résistait pour ne pas se jeter sur la jeune femme et la tuer lentement en lui coupat d'abord un bras, puis l'autre, bref, ce n'est pas parce qu'il restait calme qu'il n'était pas enervé, l'aura noire qui l'entourait toujours en était la preuve... Il passa sa main dans ses cheveux, comme pour évacuer son stress. La jeune femme rousse semblait être en colère, alors que celle qui se tenait à ses côtés semblait presque décontractée. Peut-être que la proximité avec l'enervement de sa camarade donnait cet effet... En tout cas, l'ordre d'attaque donna vite une idée concernant celle qui désirait plus tuer Takao. Elle ne l'attaquait qu'avec du Taijutsu, basique par dessu le marché... Le sous-éstimait elle à ce point ? Enfin, Takao avait quand même un peu de mal à esquiver les coups de la jeune femme qui frappait plsu vite qu'il n'ésquivait, si bien su'il fut obligé de descendre du toit pour ne pas se faire ridiculiser...

La tempête était a présent totalement calmée, il faisait frais, et l'humidité dans l'air aurait pu faire croire que Takao se trouvait le matin d'une nuit de pluie. Enfin, si le combat devenait plus difficle que prévu, il pourrait toujours recommencer... En tou cas, il fallait se mefier de ne pas retourner au combat rapproché, il n'arrivait même pas à rivaliser avec une femme, quelle honte... Et puis il fallait encore moins s'approcher de l'autre, qui avait un katana. De toute façon, il n'avait jamais eu l'intention de trop user son corps pendant ce combat, après il irait voir les services spécieux, il ne fallait que leurs retrouvailles soit gachées par son apparence. Il allait faire comme à son habitude... Il le va la tête pour regarder la réaction de ses deux adversaires, puis commença à composer des signes. Lorsqu'il eut terminé, il se contenta de prononcer à voix basse :

"An'Koku no Jutsu..."

L'obscurité la plus totale commença à recouvrir les trois indivdus. Dans cett obscurité, seul Takao était dans la capacité de voir ses adversaires. Ces mêmes adversaire n'étaient même pas capable de voir voir entre elles... Elles étaient retenue prisonnières dans une étendue d'ombre dont elles ne pouvaient s'échapper... Takao s'avança vers la plus jeune... Ce serait si joussif de faire entendre à l'autre Kunoichi les cris de son alliée, ce serait sa punition pour la provoquation de tout à l'heure. Il s'arrêta à deux mètres envrion de la Kunoichi au katana, afin d'être hors de portée de celle-ci. Puis, il lança deux Shurikens, un sur chaque épaule, il ne fallait pas non plus la tuer tout de suite, ça aurait été trop bête... Cette technique était vraiment parfaite pour tester ses adversaires, et Takao l'utilisait très souvent, histoire de voir s'il avait affaire à des Ninjas comme il en existe tant d'autres ou bien à des cas spéciaux qui lui donneraient du fil à retordre. Une fois les Shurikens lancés, il s'approcha de l'autre Kunoichi, et s'assis par terre, elle était vraiment jolie... Enfin, une chose aussi puérile que la beauté ne devait pas le détourner de son but... Enfin, que craignait-il, après tout ?
Revenir en haut
Yoruki Shiori
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 31 Mai - 22:58 (2008)    Sujet du message: Fête du Saké au Pays du Riz.....Ou la difficulté de rester sobre.... Répondre en citant

Alors que Shiori attendait de voir ce qu'il allait faire, l'ignoble individu qui était son adversaire commença à exécuter les gestes adéquats pour lancer une technique. Il était déjà tard, mais l'obscurité se faisait de plus en plus importante, de sorte qu'on ne voyait bientôt plus rien. Shiori se précipita vers Tsuki mais elle ne la voyait plus. Qu'est ce que c'était que cette horreur ? Un Genjutsu ? Non, ça ne pouvait pas être un Genjutsu, ça serait trop facile. Elle tenta néanmoins de disperser l'illusion.

- Kai !

Mais rien ne se fit. Rien. le Néant. Le vide. Le noir. Il n'y avait qu'une solution pour voir, mais elle risquait de mettre Tsuki en dangeR. Et ce n'est pas du tout ce que voulait Shiori. Bientôt, elle entendit les bruits de Shuriken volant dans les airs. Qui visait-il ? Elle ne savait pas trop comment procéder. Elle se concentra. Il fallait qu'elle sache où était Tsuki. L'entendre se déplacer. Et à partir de là, elle pourrait faire ce qu'elle pouvait faire dans cette situation délicate. Pourvu que Tsuki ne soit pas en danger...Shiori s'en voudrait de la mettre en difficulté à cause de ce qu'elle pouvait dire ou faire. La culpabilité était un sentiment de perte pour le ninja, mais néanmoins nécessaire pour qu'une équipe avance. Avoir des remords ? L'adversaire n'en aurait pas. Alors pour le moment, elle n'en aurait pas non plus. Pour ne pas faire plaisir à l'adversaire. Pour arrêter un monstre, il fallait devenir un monstre.

Deux shuriken lancés. Ils n'allaient pas vers Shiori, le son s'éloignait. Elle ne savait pas si Tsuki avait saisi d'où cela venait. Elle préféra la prévenir tant bien que mal en criant.

- Attention Tsuki !


Le silence qui s'en suivit sembla durer des heures...  
Revenir en haut
Naara Tsuki
Yuki No Kuni (Modo)
Yuki No Kuni (Modo)

Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2008
Messages: 79
Localisation: Just Behind You
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval

MessagePosté le: Dim 1 Juin - 21:55 (2008)    Sujet du message: Fête du Saké au Pays du Riz.....Ou la difficulté de rester sobre.... Répondre en citant

La situation s'aggravait et Tsuki devait absolument réfléchir calmement. Du moins, c'était ce qu'elle aurait voulu si cette fichue montée d'adrénaline n'avait pas fait des siennes. Son cœur se mit à tambouriner furieusement contre sa poitrine mais la jeune Naara tenta de garder son calme. Puis, leur ennemi commença à faire des sceaux et Tsuki se prépara à toute éventualité. Elle fronça légèrement les sourcils et un voile sombre s'abattit sur les deux jeunes femmes jusqu'à ce que l'obscurité soit totale. Génial... Ayumi aurait pu s'en sortir dans un cas pareil... Tsuki, elle, aurait plus de problèmes... Mais, elle devrait pouvoir réussir à faire face. Elle entendit le "Kai" de Shiori et, comme il n'y eut pas de changement, Tsuki murmura :

"On élimine le Genjutsu..."

Ce n'était rien d'autre que du Ninjutsu... Mais, c'était du haut niveau... Du moins, plus que ce que Tsuki était capable de faire. Que lui avait dit sa mère à propos d'une situation pareille ? Se concentrer afin de pouvoir percevoir le moindre bruit, de sentir le moindre mouvement. Plus facile à dire qu'à faire, mais Tsuki s'était entraînée très durement dans ce but là. Elle ferma les yeux et se concentra. C'est comme ça qu'elle entendit l'air se déchirer. Elle su éviter parfaitement l'un des Shuriken mais l'autre lui blessa légèrement l'épaule, ne faisant que l'érafler. Sans chercher à comprendre, Tsuki déchira sa manche et chercha dans son sac, un pot avec un onguent facilement ouvrable puis se l'appliqua sur l'épaule, afin qu'elle guérisse. Les yeux toujours fermés - car même si elle les avait ouvert, ce ne serait pas la même chose - elle chercha la présence de Shiori et su l'évaluer approximativement. Très doucement, elle s'approcha de la jeune Ninja de Suna et du Nuke-Nin.

_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:56 (2016)    Sujet du message: Fête du Saké au Pays du Riz.....Ou la difficulté de rester sobre....

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Naruto :: Follow The Hero Index du Forum -> oO - Oto - Oo -> Oto -> Rizières Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
WorkStation[fusion] © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com